Changer d'édition

L'Etat promet 800 millions d'euros d'aides nouvelles
Économie 4 min. 20.05.2020 Cet article est archivé

L'Etat promet 800 millions d'euros d'aides nouvelles

Les coaches des salles de fitness, à l'arrêt depuis mi-mars, disposeront du soutien de 1.250 euros. Comme les personnels des bars et restaurants, notamment.

L'Etat promet 800 millions d'euros d'aides nouvelles

Les coaches des salles de fitness, à l'arrêt depuis mi-mars, disposeront du soutien de 1.250 euros. Comme les personnels des bars et restaurants, notamment.
Photo : Fern Morbach
Économie 4 min. 20.05.2020 Cet article est archivé

L'Etat promet 800 millions d'euros d'aides nouvelles

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Chômage partiel prolongé, fonds de relance et solidarité pour les secteurs encore à l'arrêt, allocation de vie chère doublée, incitation fiscale à baisser les loyers : le gouvernement a présenté, mercredi, de nouvelles mesures pour soutenir tant les sociétés que les particuliers.

Après le pacte de stabilisation de 8,8 milliards d'euros, annoncé fin mars, Xavier Bettel a sorti un nouveau paquet de mesures mercredi. Tout juste deux mois après les premières décisions de soutien de l'économie, le Premier ministre estime en effet que le pays est désormais à l'heure d'«un nouveau départ». Une formule que le chef de gouvernement a traduite en chiffres (de 700 à 800 millions d'euros d'aides inédites) mais surtout en actions concrètes.

Le meilleur exemple en est l'annonce faite dès le sortir du conseil de gouvernement de ce 20 mai : l'allocation de vie chère va être doublée pour l'ensemble de ses bénéficiaires. Et cela, a priori, jusqu'à la fin de l'année. «Car il est important de soutenir ceux qui ont déjà du mal à joindre les deux bouts», a souligné un Premier ministre à l'accent social sans doute déterminé, en partie, par ses récentes rencontres avec les syndicats.


Le plan de stabilisation luxembourgeois bien noté
L'effort des mesures anti-crise par rapport à la richesse produite au Grand-Duché est important. Il devrait atteindre près de 19% du PIB national. Un ratio qui classe le pays parmi les cinq Etats les plus engagés à soutenir son économie par rapport à sa capacité économique.

C'est ainsi que nombre de mesures avancées ce jour font écho aux revendications exprimées tantôt par les représentants des salariés, tantôt par la Chambre des salariés et, plus discrètement, par les organisations patronales et fédérations professionnelles. Il en est ainsi de l'annonce du prolongement des mesures de chômage partiel au-delà de l'état de crise. A partir du 1er juillet, le dispositif sera reconduit pour les sociétés qui tarderaient à reprendre pleinement leur activité.

Un fonds de relance et de solidarité voit également le jour, à l'heure où les chiffres du chômage annoncent 20.253 demandeurs d'emploi dans le pays. Le montant précis de ce fonds n'a pas été évoqué, mais sa cible est précisément fixée. Les aides spécifiques concerneront «les secteurs du tourisme, de l'événementiel, de l'hôtellerie-restauration (bar inclus), salles de fitness et toutes les activités qui ont dû rester fermées depuis mi-mars et qui le sont encore».

Le gouvernement leur promet six mois d'assistance. Et ce qui est vrai pour ces sociétés, le sera pour leurs salariés. Le Premier ministre s'engageant à ce que leur soient versés 1.250€. Par mois ou au total, la précision n'a pas été donnée. Un coup de pouce de l'Etat attend également les commerces (jusqu'à 250 employés), en fonction de leur taille.

Les ministres Gramegna (Finances), Fayot (Economie) et Delles devraient apporter le détail de ces mesures, vendredi 22 mai au cours d'une conférence de presse commune. Occasion pour eux de revenir aussi certainement sur la prolongation de quatre mois offerte aux entreprises pour le remboursement des avances publiques octroyées jusque-là.

L'Etat a aussi souhaité proposer un encouragement pour que les propriétaires privés accordent rabais ou annulation dans le loyer demandé aux entreprises. Si tel est le cas, ils bénéficieront d'une déduction fiscale du double du montant de la ristourne accordée. Jusqu'à un plafond maximal de 15.000 euros. De son côté l'Etat bailleur, lui, s'engage à ne pas augmenter ses loyers pour les privés.


Logement - Photo : Pierre Matgé
La subvention de loyer revue à la hausse
Pour répondre aux conséquences de la crise du covid-19, le ministère du Logement indique jeudi non seulement que les procédures d'expulsion ont été suspendues pour la durée de l'état de crise, mais aussi que l'aide accordée aux ménages à faibles revenus a été revalorisée.

Et comme si cela ne suffisait pas, Xavier Bettel y ajoute le prolongement des délais pour l'octroi des bourses étudiantes; l'introduction dans la loi du congé pour soutien familial (pour toutes celles et ceux qui ont dû s'arrêter pour garder un proche jusqu'alors pris en charge en structure d'accueil fermée) ou encore l'augmentation des subsides pour encourager les Luxembourgeois à passer à la mobilité douce ou électrique ou à se lancer dans des travaux visant une meilleure efficacité énergétique de leur logement.

A voir si tout cela, tout de même, ne demandera pas un nouveau recours à l'emprunt. Chose que le Premier ministre n'a pas évoquée.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La tripartite se concentre sur l'aide aux chômeurs
Les syndicats sont ressortis amers de la rencontre, vendredi, avec Etat et patronat. Pour LCGB, OGBL et CGFP, si des avancées sociales ont été obtenues, la discussion n'a pas permis d'aborder des thèmes essentiels pour assurer une sortie de crise aux dégâts socialement limités.
Politik, Tripartite, Chateau de Senningen, Xavier Bettel, Patrick Dury, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le télétravail a sauvé des vies
Ce n'est pas un nouvel appel pour contrer le virus mais un constat. Le travail à domicile a fortement prémuni la santé des salariés luxembourgeois jusqu'ici, indique la directrice du LISER. Alors même que le télétravail a explosé, constate le Statec.
Présentation de la nouvelle directrice générale du LISER,Aline Muller. Foto:Gerry Huberty
Les 60 heures/semaine limitées à 13 secteurs
Décidément, la possibilité pour l'employeur de solliciter un allongement de la durée du temps de travail de ses employés ne cesse d'avancer et reculer. Cette fois, le dispositif s'éloigne de certaines professions à la demande des syndicats.
Xavier Bettel évite les sujets qui fâchent pour son grand oral
Forcément, ce tout dernier discours de la législature sur la situation économique, sociale et financière du pays par le Premier ministre devant la Chambre des députés s'est mué en bilan de la politique menée depuis décembre 2013 par la coalition et plus particulièrement par le DP.
24.4. IPO / Etat de la Nation / Xavier Bettel , Chamber Foto: Guy Jallay