Changer d'édition

L'Etat amène Guardian à investir à Bascharage
Économie 2 min. 10.05.2021

L'Etat amène Guardian à investir à Bascharage

Selon Guus Boekhoudt, directeur général de Guardian Europe, l'investissement consenti sur le site de Bascharage doit garantir la production sur le site luxembourgeois «pour les 15 à 20 prochaines années».

L'Etat amène Guardian à investir à Bascharage

Selon Guus Boekhoudt, directeur général de Guardian Europe, l'investissement consenti sur le site de Bascharage doit garantir la production sur le site luxembourgeois «pour les 15 à 20 prochaines années».
Photo: Gerry Huberty
Économie 2 min. 10.05.2021

L'Etat amène Guardian à investir à Bascharage

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
D'ici 2023, le site spécialisé dans la production de verre plat disposera d'un nouveau four voué à faire perdurer la production au Grand-Duché «pour les 15 à 20 prochaines années». Un investissement de près de 100 millions d'euros financé en partie par une aide étatique.

Montagnes russes émotionnelles pour les salariés de Guardian à Bascharage. Six mois après la signature d'un plan de maintien dans l'emploi, l'entreprise américaine annonce ce lundi qu'elle s'apprête à investir dans «une nouvelle ligne de production de verre flottée» avec l'acquisition d'un nouveau four. Soit un investissement de près de 100 millions d'euros, selon nos informations.


Wirtschaft, Guardian, Luxgard Dudelingen, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Guardian signe un plan de maintien dans l'emploi
La direction du fabricant de verre a accepté de repousser son plan social de quelques semaines. Reste à définir combien parmi les 201 personnels menacés de perdre leur emploi bénéficieront du PME conclu.

Opérationnel «au courant de l'année 2023», le nouvel outil de production doit «améliorer l’efficacité énergétique ainsi que la performance environnementale globale de la production» du site via une baisse «considérable» de la consommation énergétique et des émissions de carbone, selon le communiqué de presse officiel. Autrement dit, permettre au site de répondre aux normes environnementales actuelles, les seuils étant pour l'heure largement dépassés.

A noter que cet investissement de modernisation sera soutenu «par une aide à l'investissement en faveur de la protection de l'environnement», précise le ministère de l'Economie, sans toutefois en fixer le montant. Ce dernier dépendant des coûts éligibles pour cette aide. Un coup de pouce financier de la part du gouvernement que Franz Fayot (LSAP) justifie par la volonté de «soutenir le développement continu d'une industrie à haute valeur ajoutée» et qui permet au ministre de l'Economie de pérenniser la présence d'une entreprise présente au Luxembourg depuis quatre décennies.


Guardian
Franz Fayot se penche au chevet de Guardian
Face aux restructurations annoncées, le ministre de l'Économie encourage la société à investir dans une nouvelle installation «verte». Il se dit «prêt à rencontrer les dirigeants du groupe aux Etats-Unis» dès que la situation sanitaire le permettra.

Car l'implémentation de ce nouveau four doit permettre la production à Bascharage «pour les 15 à 20 prochaines années», à en croire Guus Boekhoudt, vice-président exécutif de Guardian Glass et directeur général de Guardian Europe, cité dans le communiqué officiel. Pour mémoire, la concrétisation de cet investissement intervient après des mois de tensions sociales et la volonté affichée du locataire du ministère du boulevard Royal d'aller à la rencontre des actionnaires de la société sur le bien-fondé du maintien d'une activité au Luxembourg. A ce jour, l'entreprise américaine emploie quelque 450 salariés au Grand-Duché et a fusionné ses sites de Dudelange et Bascharage en août 2020.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La direction du fabricant de verre a accepté de repousser son plan social de quelques semaines. Reste à définir combien parmi les 201 personnels menacés de perdre leur emploi bénéficieront du PME conclu.
Wirtschaft, Guardian, Luxgard Dudelingen, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Face aux restructurations annoncées, le ministre de l'Économie encourage la société à investir dans une nouvelle installation «verte». Il se dit «prêt à rencontrer les dirigeants du groupe aux Etats-Unis» dès que la situation sanitaire le permettra.
Guardian