Changer d'édition

L'Autofestival attendu au tournant

  • Autos en stock
  • Plus électrique que jamais
  • Coup de pompe pour les thermiques
  • Le made in Germany a la cote
  • Autos en stock 1/4
  • Plus électrique que jamais 2/4
  • Coup de pompe pour les thermiques 3/4
  • Le made in Germany a la cote 4/4

L'Autofestival attendu au tournant

L'Autofestival attendu au tournant
Voitures

L'Autofestival attendu au tournant


par Patrick JACQUEMOT/ 12.01.2022

Pour s'assurer d'un maximum de voitures en sock ou livrables rapidement, les concessionnaires ont commandé en nombre ces dernières semaines.Photo : AFP

Après une seconde année maussade côté nouvelles immatriculations, le secteur automobile luxembourgeois n'est pas au mieux à l'heure de redémarrer deux nouvelles semaines de promotions. Mais le moral pourrait remonter dans les tours à compter du 24 janvier.

Jamais depuis 18 ans (!), la Société nationale de circulation automobile n'avait enregistré si peu d'immatriculations de véhicules neufs que l'an passé. Avec 44.372 nouvelles voitures mises en circulation sur le marché luxembourgeois, 2021 restera une nouvelle année noire dans les mémoires des professionnels. Et les restrictions sanitaires, rendant délicate la mise en contact entre acheteurs et vendeurs, y sont sans doute pour autant que le manque drastique de composants électroniques qui a pénalisé la production (et donc les livraisons) de l'ensemble des constructeurs ces derniers mois.

Consolation pour le secteur, le marché de l'occasion a continué à porter le chiffre d'affaires des garages luxembourgeois. Ainsi, si le nombre de véhicules neufs immatriculés a chuté de 1,8% sur un an, celui des ''seconde main'' a lui bondi. Plus 6% sur douze mois, +15% en cinq exercices!

Voilà qui pourra redonner le sourire à certains. Et surtout confirmer les attentes des acheteurs. Aussi, alors que la 58ème édition de l'Autofestival approche, le président de la Fedamo n'est pas si désespéré. Philippe Mersch sait que le marché est prêt à vrombir plus fort encore.

1

Autos en stock
Copier le lien

Photo : dpa

L'Autofestival représentant toujours un temps fort pour les ventes, les professionnels ont anticipé la venue des clients. N'hésitant pas à directement précommander plus de véhicules que de contrats signés, histoire de réduire les délais de livraison. Car même si les flottes de voitures ''prêtes à partir'' existent encore sur les parcs des différentes concessions, les temps d'attente des nouvelles commandes durent parfois, «entre trois à six mois» estime encore Philippe Mersch. «Mais les clients n'ont pas de déception car c'est désormais une information qu'ils ont intégrée avant de signer un achat.»


2

Plus électrique que jamais
Copier le lien

Photo : dpa

C'est peu dire qu'il y a de l'électricité dans l'air côté automobiles. En témoigne le bond considérable des conducteurs ayant choisi un modèle full-electric ou hybride en 2021. Ainsi, l'an passé, un véhicule neuf immatriculé sur trois était rechargeable... Soit 16.317 e-voitures lancées au milieu de la circulation au Grand-Duché (un chiffre jamais atteint jusqu'alors).

Et l'ensemble de la gamme a profité de cet élan. Les progressions donnent même le tournis : +90% pour les voitures hybrides en comparaison avec 2020, +88% pour les versions full-electric, +66% pour les plug-in hybrides. Certes les aides d'Etat (prolongées jusqu'au 31 mars 2022) ont certainement accéléré la transition vers ces modèles moins polluants, mais le courant s'explique aussi par un vrai changement d'état d'esprit des particuliers par rapport à leur impact sur la qualité de l'environnement.

3

Coup de pompe pour les thermiques
Copier le lien

Photo : dpa

On le sait, les énergies fossiles sont dans le collimateur des politiques publiques. Et au-delà de la taxe CO2 qui vient peser sur le coût du plein essence ou diesel, à terme l'Europe n'envisage plus la circulation de nouveaux véhicules nécessitant ce type de carburant d'ici 2035. Mais, par anticipation, la baisse des ventes est déjà (très) sensible du côté des motorisations thermiques.


Pour séduire, l'hydrogène doit mieux faire
Alors que les moteurs à combustion seront interdits en 2035 au sein de l'UE, le ministère du Développement durable étudie d'autres processus plus verts pour alimenter les véhicules. Mais si le gaz est une piste, il reste encore trop faible en rendements pour Carole Dieschbourg.

Entre 2020 et 2021, les immatriculations de modèles essence ont ainsi régressé de 40%. Passant de 27.837 à 16.839 modèles livrés. Du côté du diesel, le désamour se traduit par une marche arrière des ventes de 51% d'une année à l'autre. Sur les douze derniers mois, il s'est ainsi vendu 11.194 unités neuves contre 23.022 sur la même période un an plus tôt... 

4

Le made in Germany a la cote
Copier le lien

Photo : dpa

Le Luxembourg sourit toujours aux marques allemandes. Et même dans un marché automobile en perte de vitesse, Volkswagen a réussi à séduire plus d'acheteurs l'an passé qu'en 2020 (+1,1%). VW reste d'ailleurs la marque ayant réussi le meilleur score de ventes l'an passé encore. Ses 5.109 immatriculations représentant 11% des livraisons de modèles neufs, et lui permettant de figurer en pole position juste devant BMW et Mercedes.

Côté marques françaises, Renault devance de 300 véhicules son concurrent Peugeot. Et cela bien loin devant Citroën. 


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Elles sont en chute libre dans toute l'Europe et le Luxembourg n'échappe pas à la tendance. Les immatriculations de véhicules neufs ont baissé de 25% en octobre par rapport aux chiffres 2020 qui n'étaient déjà pas bien hauts.
Leasing, Car
Pluies, crues et véhicules électriques font-ils bon ménage? A l'occasion d'une question parlementaire, le ministre écologiste de l'Energie a tenu à faire le point sur cette interrogation prête à faire des étincelles.
Inondation Luxembourg  14 juillet 2021 Grund, Place d'argent Pfaffental luxembourg le 14.07.2021 Photo Christophe Olinger
En 2020, les contrôles techniques luxembourgeois n'ont laissé aucune tolérance aux moteurs diesel rejetant trop de particules. Mais si durcissement des tests il doit y avoir, cela se fera en suivant les exigences européennes, annonce le ministre François Bausch.
25.1. Luxemburg-Stadt / Feinstaub Verschmutzung durch Verkehr und Heizungen / Auspuff, Auto ,Verkehr Foto:Guy Jallay
Alors que les voitures à essence pourraient disparaître d'ici 2035 à l'échelle européenne, 65 bornes de recharge rapide pour les voitures électriques vont être installées en Wallonie. Le Luxembourg de son côté doit en implanter 88.
Une voiture sur cinq immatriculée l’an dernier au Grand-Duché était partiellement ou entièrement « électrifiée ». Un record qui devrait à nouveau être battu dans les mois et années à venir, avec une offre de plus en plus nombreuse de modèles, une volonté toujours plus forte de réduire les émissions de gaz polluants… et le coup de pouce conséquent des pouvoirs publics.
Photo: Guy Wolff
Dans un marché en pleine mutation, marqué par les innovations et le renforcement des normes antipollution, le comportement des consommateurs luxembourgeois reste au beau fixe. Etat des lieux à cinq jours de l'ouverture de l'Autofestival.