Changer d'édition

L'artisanat en manque de 9.400 salariés
Économie 2 min. 07.11.2019

L'artisanat en manque de 9.400 salariés

La pénurie dans le secteur de l'artisanat ne devrait faire que s'accentuer vu les milliers de salariés proches du départ à la retraite.

L'artisanat en manque de 9.400 salariés

La pénurie dans le secteur de l'artisanat ne devrait faire que s'accentuer vu les milliers de salariés proches du départ à la retraite.
Photo: Shutterstock
Économie 2 min. 07.11.2019

L'artisanat en manque de 9.400 salariés

La pénurie de main-d'œuvre se fait cruellement sentir depuis plusieurs années dans le secteur artisanal du Luxembourg. Compte tenu de perspectives d'avenir guère réjouissantes, la Chambre des métiers tire la sonnette d'alarme.

(JFC) - Secteur en constante expansion, l’artisanat reste toutefois confronté à une forte pénurie de personnels depuis plusieurs années. Selon une enquête de la Chambre des Métiers présentée mercredi, pour bien faire il faudrait recruter 9.400 salariés dans l’année. Soit le triple de l’emploi créé en 2018 (3.141 postes).

Le besoin de main-d'œuvre, qui va crescendo, s’explique notamment par la nécessité de remplacer les milliers de salariés partant à la retraite. «Sur la décennie à venir, entre 2.000 et 23.000 personnes du secteur vont partir à la pension», s'inquiète ainsi Tom Oberweis, directeur général de la Chambre des métiers. Sans parler des employés qui sont débauchés par la concurrence et ceux qui prennent un congé parental. En outre, de nouveaux métiers se créent sans cesse sans forcément que les formations suivent.

La demande de main-d'œuvre dans le secteur du bâtiment est estimée à 5.000 personnes
La demande de main-d'œuvre dans le secteur du bâtiment est estimée à 5.000 personnes
Photo: Guy Jallay

779 des 7.303 entreprises artisanales (12%) ont participé à l'enquête menée par la Chambre des métiers. Les petites et moyennes entreprises, où la mise en œuvre du congé parental est difficile, sont le plus en souffrance. La Chambre des métiers estime le besoin en main-d’œuvre pour les sociétés de moins de neuf personnes à 2.380 travailleurs. 

Sur l'ensemble du secteur, employant 88.128 salariés, c’est au niveau de la production que le manque de bras se fait le plus ressentir avec 93% des demandes, contre seulement 7% pour l’encadrement ou la gestion. Le domaine de la construction est celui qui peine le plus à recruter. Ainsi, près de 5.000 personnes sont recherchées pour travailler dans le bâtiment.


Trois cents postes sont à pourvoir dans le secteur du bâtiment au Luxembourg
Les emplois dans le bâtiment intéressent la Lorraine
Plusieurs centaines de postes sont à pourvoir sur les différents chantiers au Luxembourg. Mercredi à Serémange-Erzange, un forum donnera l'occasion aux candidats lorrains de combler les vides.

Pour 75% des entreprises ayant participé à l'enquête, le recrutement futur de personnel se fera principalement via les pays voisins. 13% optent pour le Portugal. 

Face à cette pénurie, et vu que «le temps presse», avertit Tom Wirion, secrétaire général de la Chambre des Métiers, l'institution appelle le gouvernement à prendre des mesures stratégiques et à développer les «six réservoirs de ressources humaines». A savoir : les frontaliers, les salariés qualifiés immigrants, les jeunes, les salariés âgés, les demandeurs d’emploi et les femmes. Autant de ressources encore trop peu exploitées actuellement. 



Sur le même sujet

L'incertitude gagne les entreprises
Dans son 2e Baromètre de l'économie, la Chambre de commerce a pu constater combien l'attentisme semblait gagner les entrepreneurs luxembourgeois. Près de 10% tablent d'ailleurs sur un ralentissement d'activité dans les six prochains mois.
Incertaines à court terme, les entreprises sont nettement plus confiantes pour l'avenir plus lointain.
La crise du logement avant la protection du climat
Interrogés sur leurs préoccupations concrètes, les participants au Politmonitor réalisé par TNS-Ilres pour le compte du «Luxemburger Wort» et de «RTL» placent la question immobilière en première position, devant la hausse du trafic routier et les perspectives d'avenir.
Wachstum,Logement,Habitation,Wohnungsbau.Foto:Gerry Huberty
Réduire de «50-55%» les émissions polluantes d'ici 2030
Pour son sixième discours sur l'état de la Nation, ce mardi, Xavier Bettel a largement mis l'accent sur les conséquences du réchauffement climatique et la nécessité pour le pays de mettre en place des objectifs «ambitieux». Une politique que le Premier ministre juge «compatible» avec le développement économique.
IPO,Rede Lage der Nation.Chambre des Députées,Xavier Bettel,Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le besoin en enseignants persiste
Des petits écoliers aux étudiants de l'Uni, la responsabilité du ministre de l'Éducation nationale porte sur 150.000 élèves. Mais une des préoccupations de Claude Meisch (DP) reste le recrutement de nouveaux instituteurs et professeurs.
Politik - Interview Claude Meisch - Bildungsminister - DP- Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort