Changer d'édition

L'administration luxembourgeoise soutient l'emploi
Économie 2 min. 04.10.2021
Social

L'administration luxembourgeoise soutient l'emploi

Sur un an, seule l'industrie a vu ses effectifs baisser (-0.7%) parmi tous les secteurs d'activité au Luxembourg.
Social

L'administration luxembourgeoise soutient l'emploi

Sur un an, seule l'industrie a vu ses effectifs baisser (-0.7%) parmi tous les secteurs d'activité au Luxembourg.
Photo : Getty Images
Économie 2 min. 04.10.2021
Social

L'administration luxembourgeoise soutient l'emploi

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le nombre de personnes disposant d'un contrat de travail a encore augmenté ces trois derniers mois : +0,8%. Soit +3,7% sur un an. Mais le marché de l'emploi semble porté par un nombre important d'embauches dans les différents services publics.

A chaque jour (presque), son signal que la sortie de crise a bien débuté. Dimanche, c'était le ministre des Finances qui se félicitait de voir les recettes affluer de plus en plus dans les caisses de l'Etat (preuve d'un rebond de l'activité et de la consommation). Ce lundi, c'est le Statec qui avance un nouvel indicateur positif. Ainsi, l’emploi salarié continue-t-il sa remontée. Après le plongeon du printemps 2020 (en plein lockdown et autres incertitudes), le Luxembourg n'a ainsi fait qu'augmenter le nombre de salariés embauchés.


29.09.2021, Schleswig-Holstein, Brunsbüttel: Ein Arbeiter überwacht im Elbehafen eine LNG-Betankung an einem Containerschiff, welches mit 20 Tonnen klimaneutralem und synthetischem Kraftstoff LNG betankt wird. Foto: Axel Heimken/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le chômage partiel à marée basse
Le nombre de demandes de soutien salarial parvenant au Comité de conjoncture ne cesse de plonger. Pour octobre, 695 entreprises, toutes catégories confondues, seront tout de même aidées pour franchir une mauvaise passe.

Et le deuxième trimestre 2021 vient confirmer cette tendance encore. Et comme de janvier à mars dernier, le marché de l’emploi a encore progressé de 0,8% d'avril à juin. Portant ainsi à 458.052 le nombre de personnes en activité au Grand-Duché. Soit un niveau bien plus élevé qu'avant la crise covid. 

Cependant, il ressort que ce rebond du travail est essentiellement porté par les communes et l'Etat. Ainsi, l’administration et les autres services publics affichent la progression trimestrielle la plus forte entre le premier et le second trimestre : +1,6%. Et même +5,5% sur un an. A y regarder de près, l'analyse du Statec note même que c'est essentiellement l'administration centrale et des services de l'action sociale qui ont gonflé leurs effectifs.


Flughafen Luxemburg
69 agents Luxair en transit vers l'administration
Volant toujours en plein marasme, la compagnie aérienne recasera une partie de ses personnels auprès de l'Etat. Mais le sort de l'ensemble de l'équipage Luxair reste encore bien incertain.

Une orientation qui, si elle a certainement permis de soutenir la baisse du chômage, ne fait pas forcément le bonheur de tous. A commencer par l'UEL qui craint que cette fonctionnarisation à pas forcés ne coûte cher à financer. Reste que la fonction publique, avec les activités dites «spécialisées et services de soutien» (+7,7% sur un an), sont les deux branches d'activité les plus dynamiques entre 2020 et 2021. 

Avec la reprise, il apparaît aussi que les agences intérim et les sociétés spécialisées dans le nettoyage courant des bâtiments ont elles aussi recruté en nombre au cours du printemps. Une tendance vérifiée dans chaque secteur économique, d'un trimestre à l'autre cette année. Phénomène qui, note le Statec, «n’a plus été observé depuis le deuxième trimestre 2020» et qui a plus bénéficié -fait rare- aux résidents (+1% de salariés par rapport au trimestre précédent) qu'aux frontaliers (+0,8%). 

Parmi les recrues habitant à l'étranger, les frontaliers français sont ceux à avoir vu leur nombre progresser le plus massivement en douze mois. Avec une augmentation de 5,3%, ils représentent désormais un peu plus de 112.000 recrues au pays.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le syndicat entend secouer Xavier Bettel et ses ministres pour qu'ils n'entrent pas dans une phase de léthargie. De nouvelles réformes doivent être mises en oeuvre, selon la présidente Nora Back, et cela bien avant les élections de 2023.
Politik, OGBL-Kongress, Nora Back, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
En un mois, le nombre de demandeurs d'emploi a encore fondu au Luxembourg, pour s'établir à 16.123 inscrits à l'ADEM. Une agence dont les listings témoignent de 9.914 postes restant à pourvoir dans le pays.
ARCHIV - Zum Themendienst-Bericht vom 21. Juli 2021: Auf immer mehr Hausdächern finden sich Photovoltaik-Anlagen. Die Sorge, dass damit ein erhöhtes Brandrisiko verbunden ist, ist laut Experten unbegründet. Foto: Patrick Pleul/dpa-Zentralbild/dpa-tmn - Honorarfrei nur für Bezieher des dpa-Themendienstes +++ dpa-Themendienst +++
La pandémie a provoqué un autre changement que le télétravail sur le marché de l'emploi : les recruteurs signent plus facilement des contrats intérimaires que des CDI, selon le ministère du Travail. De quoi peser sur la précarité.
Le covid-19 a fini par affecter l'activité professionnelle au Luxembourg, avec un fléchissement de 0,7% enregistré au deuxième trimestre de 2020. Toutefois, les données publiées par le Statec révèlent une progression de 1,3% sur un an.
Restaurant Bazaar - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Durant le pic de la pandémie de covid-19, entre mi-mars et mi-avril, 25% de l’activité du Luxembourg s’est retrouvée totalement à l’arrêt. Une situation exceptionnelle qui a coupé l'économie du pays dans son élan et impacté le marché de l’emploi selon les derniers chiffres livrés par le Statec.