Changer d'édition

L'acier bientôt à portée de clic au Luxembourg
Économie 27.02.2018 Cet article est archivé

L'acier bientôt à portée de clic au Luxembourg

L'acier bientôt à portée de clic au Luxembourg

Gerry Huberty
Économie 27.02.2018 Cet article est archivé

L'acier bientôt à portée de clic au Luxembourg

Pierre SORLUT
Pierre SORLUT
Le leader mondial de la sidérurgie offre la possibilité de commander tôle, poutrelles ou béton armé en ligne. Les clients du Grand-Duché pourront y accéder via la France dans les prochains mois.

ArcelorMittal offre la possibilité de commander tôle, poutrelles ou béton armé en ligne depuis le mois de janvier. Le leader mondial de la sidérurgie réserve pour l'instant sa plateforme à ses clients français, mais ceux originaires du Grand-Duché devraient pouvoir accéder au service via la France dans les prochains mois, explique un responsable du groupe. «Nous avons bon espoir de déployer l'offre au mois de juin», détaille Bruno Hourlier, digital manager au sein de la branche «distribution» du géant de l'acier. ArcelorMittal bute pour l'heure sur le traitement de la TVA (taxe sur la valeur ajoutée).

Le groupe basé à Luxembourg fait savoir que l'ensemble de ses produits est disponible depuis son site e-steel. «En quelques clics, les professionnels ou particuliers valident leur panier, choisissent leur mode de livraison et règlent en toute sécurité», écrit le sidérurgiste dans son communiqué de janvier. Les commandes sont livrées auprès des agences dédiées. Huit sont aujourd'hui opérationnelles (Colomiers, Reims, Langon, Caen, Rennes, La Roche-sur-Yon, Savigny-le-Temple, Rouen). Neuf autres le seront courant mars (Chalons-sur-Saône, Clermont-Ferrand, Denain, Dunkerque, Valence, Nantes, Nice, Orleans et Tour). Les clients luxembourgeois pourront s'approvisionner via celle de Yutz (Thionville) quand l'ensemble des agences françaises d'ArcelorMittal seront déployées.

La livraison à domicile est également envisageable quand l'agence dispose d'une grue mobile. Les contrats avec les transporteurs tiers ont été écartés face à la complexité des livraisons de colis pesant plus que 30kg, soit 95% des commandes d'acier au bas mot.

Avant l'entrée d'ArcelorMittal dans l'ère du numérique commercial, ses clients passaient commande par téléphone. Une enquête avait en 2015 conforté le groupe dans sa stratégie de distribution. 99% de la clientèle n'envisageaient pas les choses différemment. Les résultats relevés sur le site pilote de Colomiers (de juillet 2017 à janvier 2018) lui prouvent la pertinence de la plateforme commerciale en ligne. «10% des clients ont réalisé au moins une commande en ligne», témoigne M. Hourlier. «Nous ouvrons simplement un canal supplémentaire et créons, le cas échéant, un besoin», explique-t-il encore.