Changer d'édition

L'ABBL s'inquiète pour l'avenir de la Place
Économie 22.04.2021

L'ABBL s'inquiète pour l'avenir de la Place

Les résultats nets du secteur bancaire ont baissé de 18,1% par rapport à 2019.

L'ABBL s'inquiète pour l'avenir de la Place

Les résultats nets du secteur bancaire ont baissé de 18,1% par rapport à 2019.
Photo: Guy Wolff/archive
Économie 22.04.2021

L'ABBL s'inquiète pour l'avenir de la Place

Si l'Association des banques et banquiers du Luxembourg se félicite de son résultat net, son président Guy Hoffmann craint que la crise sanitaire n'ait des conséquences négatives sur le long terme.

(m.d. avec mab) La tendance n'est pas au beau fixe pour les banques de la Place. Du moins, à en croire le bilan dressé mercredi par l'ABBL. Se basant sur les derniers chiffres de la commission de surveillance du secteur financier (CSSF) qui font état d'une baisse de 18,1% des résultats nets du secteur bancaire en 2020 par rapport à 2019, l'organisation patronale s'attend donc à la poursuite du mouvement de consolidation et de rationalisation du secteur.

Comprenez des «fusions, restructurations, voire des fermetures» au sein des établissements qui employaient, en 2020, quelque 160.000 personnes. Pour justifier ce recul des résultats «constant depuis 2016», l'ABBL met en avant «la pression réglementaire» qui a obligé les banques à investir, le maintien des taux négatifs «qui réduit les marges bénéficiaires» et «la hausse des provisions» liée au risque autour des crédits en période de pandémie. 

Une situation qui impacte en premier lieu les plus petits établissements qui évoluent dans un contexte «de plus en plus difficile». Et qui se verraient donc contraints, pour «rester compétitifs», de changer de fusil d'épaule. Cette analyse revient au bilan adressé par l'Aleba qui assurait que 2021 allait être «très très difficile sur la Place». 


Banque - Bank - Place Financière - Finanzplatz - Photo : Pierre Matgé
«Cette année va être très difficile sur la Place»
Dix jours après l'annonce officielle de la perte de sa représentativité sectorielle, le président de l'Aleba monte au créneau pour assurer l'avenir de sa structure. Et indique que plusieurs autres plans sociaux doivent être annoncés dans les semaines à venir.

Face à ce pessimisme assumé, Guy Hoffmann, président de l'ABBL, a tenu à pondérer en précisant que le résultat net des banques de la Place s'élevait tout de même à trois milliards d'euros, malgré une forte baisse. «Un sacré chiffre» complété par une hausse du solde global (+4,4%) et du chiffre d'affaires total (+4,2%). 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Cette année va être très difficile sur la Place»
Dix jours après l'annonce officielle de la perte de sa représentativité sectorielle, le président de l'Aleba monte au créneau pour assurer l'avenir de sa structure. Et indique que plusieurs autres plans sociaux doivent être annoncés dans les semaines à venir.
Banque - Bank - Place Financière - Finanzplatz - Photo : Pierre Matgé
La Place luxembourgeoise se transforme
Ces dernières années, le secteur bancaire connait de profonds changements. Désormais, le numérique et la finance verte sont désormais les deux tendances à la mode.
Place financière Luxembourg - photo : Pierre Matgé
RBC envisage de supprimer 243 nouveaux emplois
Alors que, fin janvier, syndicats et direction de la banque canadienne implantée à Belval s'accordaient sur une extension du deuxième plan social, une nouvelle taille dans les effectifs est annoncée ce jeudi.
RBC - Belval - Photo : Pierre Matgé