Changer d'édition

Julie Becker prend les rênes de la Bourse
Économie 21.04.2021

Julie Becker prend les rênes de la Bourse

Robert Scharfe a passé la main à sa directrice adjointe, Julie Becker, ce mercredi.

Julie Becker prend les rênes de la Bourse

Robert Scharfe a passé la main à sa directrice adjointe, Julie Becker, ce mercredi.
Photo: Guy Jallay
Économie 21.04.2021

Julie Becker prend les rênes de la Bourse

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
Réunis en assemblée générale ce mercredi, les actionnaires de LuxSE ont officiellement nommé celle qui était CEO adjointe depuis 2019 à la tête de l'institution financière. Elle succède à Robert Scharfe dans un contexte d'une baisse des bénéfices nets.

Estimant que l'heure de la retraite était venue, Robert Scharfe a profité de l'assemblée générale des actionnaires de la Bourse de Luxembourg pour présenter sa démission. Après neuf ans d'exercice, le directeur général cède donc sa place à Julie Becker, indique LuxSE, mercredi. Une succession en interne sans réelle surprise, la quadragénaire française étant directrice adjointe depuis 2019.

Se disant «heureux» de laisser l'institution financière entre «les mains compétentes» de Julie Becker, Robert Scharfe a dressé un bilan en demi-teinte de l'année 2020 pour sa dernière assemblée générale. Le désormais directeur retraité a indiqué que les bénéfices nets enregistraient une baisse de 17% par rapport à 2019. 

Loin d'égaler les 13,5 millions d'euros record de cette année-là, les bénéfices nets retombent à 11,2 millions d'euros, soit au même niveau qu'en 2018. En revanche, le chiffre d'affaires a augmenté de 5% et le bénéfice brut a progressé de 4% par rapport à 2019.  

Comme son prédécesseur, Julie Becker s'est félicitée du lancement de «nouveaux services de finance durable». La plateforme LGX Academy, proposant des cours à ce sujet, et la base de données LGX DataHub ont notamment permis à la Bourse de remporter le Prix mondial de l'action climatique des Nations Unies 2020. 

La nouvelle directrice de LuxSE entend faire de cette finance «verte» une de ses «priorités», en encourageant notamment les «investissements durables». Une résolution qui correspond aux attentes du gouvernement qui souhaite que 20%  de l'ensemble des fonds sous gestion au Luxembourg soient issu de placements «verts» d'ici quatre ans.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les banques face à la concurrence des courtiers en ligne
Ludiques, faciles, rapides. Si des applications permettent aujourd'hui de réaliser des opérations boursières sans la moindre difficulté, elles restent encore rares au Luxembourg. Pas de quoi donc - pour le moment - inquiéter les acteurs de la Place.
La Place lorgne ouvertement sur la «finance verte»
Souhaitant renouveler le succès des fonds Ucits, le Luxembourg entend devenir une référence mondiale pour les investissements durables. Sauf que, pour l'heure, le manque de définition claire pénalise leur essor.
Bourse de Luxembourg - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort