Changer d'édition

Jour J pour le satellite luxembourgeois
Économie 1 2 min. 30.01.2018 Cet article est archivé
Suivez le lancement en direct

Jour J pour le satellite luxembourgeois

(de g. à dr.) Patrick Biewer, président-directeur général de GovSat ; le grand-duc héritier Guillaume et la grande-duchesse héritière Stéphanie; Xavier Bettel, Premier ministre, , Gwynne Shotwell, présidente et directrice des opérations de SpaceX et Karim Michel Sabbagh, président et CEO de SES
Suivez le lancement en direct

Jour J pour le satellite luxembourgeois

(de g. à dr.) Patrick Biewer, président-directeur général de GovSat ; le grand-duc héritier Guillaume et la grande-duchesse héritière Stéphanie; Xavier Bettel, Premier ministre, , Gwynne Shotwell, présidente et directrice des opérations de SpaceX et Karim Michel Sabbagh, président et CEO de SES
SIP
Économie 1 2 min. 30.01.2018 Cet article est archivé
Suivez le lancement en direct

Jour J pour le satellite luxembourgeois

Thierry LABRO
Thierry LABRO
La délégation luxembourgeoise est arrivée dans la nuit à Orlando. Tout se présente bien pour le lancement du premier satellite gouvernemental, ce mardi après-midi à Cap Canaveral (ce soir, 22h25 au Luxembourg). Sauf le vent, peut-être.

à Cap Canaveral, Thierry Labro

«Nous venons de tout vérifier! Tout est ok!» Martin Halliwell, le chef d’orchestre de la SES pour le lancement du GovSat1, est passé en coup de vent à l’hôtel des Luxembourgeois à Orlando aux festivités de pré-lancement... pour parler de vent. «C’est la seule chose qui... Le vent au sol... Il y a 40% de chance que le lancement ait lieu» .

Le grand-duc héritier Guillaume et son épouse Stéphanie sont arrivés à l’hôtel peu avant 20 heures (2 heures du matin au Luxembourg), le ministre de l’Economie, Etienne Schneider, qui avait fait un détour par Washington une grosse demi-heure plus tard. 

Le Premier ministre a rappelé que ce n'était pas " de l'argent jeté par la fenêtre" mais qu'il espérait des dividendes des 50% de l'Etat dans LuxGovSat
Le Premier ministre a rappelé que ce n'était pas " de l'argent jeté par la fenêtre" mais qu'il espérait des dividendes des 50% de l'Etat dans LuxGovSat
SIP

Mais c’est le Premier ministre, Xavier Bettel, dévoré par les moustiques, qui se transforme en ambassadeur du nouveau projet de l’espace, pour les journalistes. 

«Cela nous permettra à la fois de remplir nos obligations internationales mais aussi de facturer ce service à d’autres États. Nous espérons aussi en retirer des dividendes! Ce n’est pas de l’argent jeté par la fenêtre!» 

Comme il y a presque trente ans, le Luxembourg rêve de reproduire le succès de la SES. Cela passera par un lancement réussi cet après-midi, après quoi le satellite rejoindra son orbite, sera testé avant de pouvoir entrer en fonction. Le satellite de communication fabriqué par Orbital ATK doit permettre à deux centres de commandes de communiquer entre eux, à haut débit, sans que personne ne puisse ni décoder ni intercepter les communications.

L’heure est particulière aussi pour Space X: Elon Musk a annoncé qu’il allait essayer de lancer son Falcon Heavy le 6 février. Mardi prochain. Une énorme fusée grosse comme trois fois celle qui lance le satellite luxembourgeois et dans laquelle le businessman a mis sa propre Tesla à 200.000 dollars. 

Gwynne Shotwell, présidente et directrice des opérations de SpaceX, en conversation avec Karim Michel Sabbagh, président et CEO de SES, s'est réjouie du lancement annoncée mardi prochain du Falcon Heavy
Gwynne Shotwell, présidente et directrice des opérations de SpaceX, en conversation avec Karim Michel Sabbagh, président et CEO de SES, s'est réjouie du lancement annoncée mardi prochain du Falcon Heavy
SIP

La symbolique est forte mais dans ses premières déclarations sur cette nouvelle étape, il la joue modeste. Peut-être que le lancement sera interrompu assez vite. 

«Vous n’avez qu’à rester jusque-là!» La présidente de Space X, Gwynneth Shotwell, n’avait pas prévu de parler aux journalistes avant le lancement. Xavier Bettel l’a emmenée jusqu’au coin improvisé pour les médias luxembourgeois. «L’intérêt de réutiliser un lanceur», répète celle qui incarne la société de Musk autant que son leader charismatique, « c’est de faire baisser les coûts! Evidemment, nous avons tout démonté, tout vérifié et tout remonté », assure-t-elle. 

Le lanceur qui, tout à l’heure, tentera de mettre le GovSat 1 sur orbite, a déjà été utilisé l’année dernière. Vous pourrez le suivre en direct sur cet article. La mise à feu est prévue pour 22h25, heure de Paris, ou 16h25 heure locale. Le direct doit débuter deux minutes plus tôt:

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Mercredi soir vers 22h30, le satellite luxembourgeois GovSat1 et son lanceur Falcon 9 ont décollé de Cap Canaveral avec succès, sous les applaudissements du centre de contrôle SpaceX.
Le space mining est loin d'être le coeur de la stratégie luxembourgeoise. Au deuxième jour de la mission économique sur la côte Ouest des Etats-Unis, l'accent a plutôt été mis sur les marchés émergents de l'industrie de l'espace.
(de g. à dr.) Dr. Simon Pete Worden, conseiller pour le gouvernement pour l’initiative Space Resources et ancien directeur du Centre de recherche Ames de la NASA ; Étienne Schneider, Vice-Premier ministre, ministre de l'Économie ; n.c
L'opérateur luxembourgeois de satellites a inauguré ce vendredi un nouveau bâtiment ultra-moderne pour surveiller et gérer la majeure partie de sa flotte depuis Betzdorf. Ce centre opérationnel doit lui permettre de continuer de croître.
Le grand-duc Henri, le Premier ministre Xavier Bettel et le ministre de l’Economie Etienne Schneider ont fait le déplacement.