Changer d'édition

Impact limité pour les salariés de la Place
Économie 09.04.2019 Cet article est archivé

Impact limité pour les salariés de la Place

Les 1.300 salariés de la Société Générale au Luxembourg restent dans l'incertitude après l'annonce d'une restructuration mondiale par le groupe bancaire français.

Impact limité pour les salariés de la Place

Les 1.300 salariés de la Société Générale au Luxembourg restent dans l'incertitude après l'annonce d'une restructuration mondiale par le groupe bancaire français.
Photo: Chris Karaba
Économie 09.04.2019 Cet article est archivé

Impact limité pour les salariés de la Place

Marc AUXENFANTS
Marc AUXENFANTS
Si aucune information officielle n'a été communiquée sur le sort des quelque 1.300 personnes de la Société générale au Luxembourg, les activités visées par la restructuration ne sont guère développées.

L'annonce de la suppression de 1.600 emplois par la Société Générale ne devrait concerner le Luxembourg qu'à la marge. Si près de 24 heures après l'annonce, aucune information sur les coupes envisagées à travers le monde n'a officiellement été communiquée, les indications livrées laissent à penser que la Place devrait être globalement épargnée.

Selon la CGT, les efforts porteront principalement sur l'activité banque de financement et d'investissement avec une suppression de 1.200 postes sur les 1.600 annoncés. Or, Société Générale de Bank & Trust (SGBT), filiale luxembourgeoise du groupe bancaire, est active principalement dans la banque privée ou les services aux entreprises. 

1.300 salariés sur la Place

Resterait donc 400 autres postes à supprimer, à travers les 67 pays dans lesquels est active la Société Générale. Contacté mardi par Wort.lu, le service presse de SGBT n'a pas souhaité faire de commentaire.Même attitude au siège de la banque, qui a la main sur la communication du groupe dans ce genre de circonstances. 

De son côté, l'Aleba, le syndicat majoritaire au sein de SGBT, a indiqué «ne pas avoir encore reçu de retours de ses délégués du personnel présents sur place». Pour rappel, SGBT emploie quelque 1.300 personnes, selon les dernières données du Statec. A travers le monde, le groupe en emploie 149.000.


Sur le même sujet

Deux jours après l'annonce du départ de Commerzbank et de l'incertitude de 200 salariés, c'est au tour de la banque japonaise d'indiquer mettre en place une restructuration de son entité au Luxembourg. Une vingtaine d'emplois est concernée, indique jeudi l'Aleba.
En 2012, la Société Générale assurait ne plus avoir d'activité dans 
les paradis fiscaux. Les informations diffusées ce mardi par le journal Le Monde et l'émission Cash Investigation contredisent en partie cette déclaration. Les «Panama papers» montrent que la banque française 
a créé des centaines de sociétés-écrans, dont les deux tiers via 
sa filiale luxembourgeoise.
L'entité luxembourgeoise SGBT Luxembourg ne communique plus directement. Elle renvoie les journalistes à la
direction parisienne du groupe pour toute question relative aux «Panama papers».