Changer d'édition

HSBC veut supprimer 35.000 emplois en trois ans
Économie 2 min. 18.02.2020

HSBC veut supprimer 35.000 emplois en trois ans

A Luxembourg, HSBC emploie entre 400 et 500 personnes réparties sur deux entités

HSBC veut supprimer 35.000 emplois en trois ans

A Luxembourg, HSBC emploie entre 400 et 500 personnes réparties sur deux entités
Photo: Pierre Matgé
Économie 2 min. 18.02.2020

HSBC veut supprimer 35.000 emplois en trois ans

Le géant bancaire HSBC a dévoilé mardi des projets de réorganisation radicaux impliquant une réduction de ses activités aux Etats-Unis et en Europe. Il est à l'heure actuelle difficile de mesurer l'impact de cette décision sur l'implantation luxembourgeoise du groupe bancaire.

(JFC, avec l'AFP) - Basé à Londres mais actif à travers le monde et particulièrement en Asie, le groupe, déjà engagé dans un vaste plan de réduction de coûts, prévoit désormais de réduire ses effectifs totaux de pratiquement 15%. «Nous nous attendons à ce que nos effectifs actuels de 235.000 personnes diminuent pour être plus proches de 200.000 employés en 2022», a en effet indiqué le directeur général par intérim Noel Quinn. Lequel n'a pas précisé quelles régions seraient touchées, soulignant simplement que les suppressions seraient importantes au Royaume-Uni. Pour rappel, le groupe avait déjà engagé l'an dernier la suppression de 2% de ses effectifs, soit 4.700 postes.

La banque envisage de sabrer ses coûts de 4,5 milliards de dollars d'ici 2022, tout en prévoyant dans le même temps des coûts de restructuration d'environ 6 milliards. Ces annonces interviennent à l'occasion de la publication mardi d'une chute de 53% de son bénéfice net en 2019, à 5,97 milliards de dollars. «Certains pans de nos activités ne génèrent pas des performances acceptables», commente M. Quinn. Dans le cadre de sa réorganisation, le groupe entend réduire son réseau de branches aux Etats-Unis d'environ 30% avec l'objectif d'y abaisser ses dépenses opérationnelles de 10 à 15%. En Europe (hors du Royaume-Uni), HSBC projette de «réduire ses ventes et activités de marchés, comme ses activités de recherche».


Société Générale Bank and Trust, Panama Papers, le 05 Avril 2016. Photo: Chris Karaba
Les banques européennes vacillent fortement
Le secteur bancaire vit à nouveau des heures difficiles suite aux annonces de la Société Générale et de Commerzbank. Plus de 44.000 postes passeront à la trappe dans les établissements du Vieux Continent d'ici 2022. Le Luxembourg, pour l'heure, n'est pas encore concerné.

A l'heure actuelle, il est difficile de mesurer l'impact de cette décision sur le Luxembourg. Tant l'Aleba, le syndicat des banques que l'OGBL avouent ne disposer «d'aucune information» concernant l'implantation de la banque à Luxembourg, qui emploie entre 400 et 500 personnes réparties sur deux entités. Les syndicats rappellent qu'un «plan social avait eu lieu en juin 2019», provoquant «la suppression de 32 postes» au Grand-Duché. Quant à l'ABBL, elle assure qu'elle «ne peut pas se prononcer sur les politiques ou stratégies de ses membres.»

Dans un secteur déjà largement fragilisé par les plans sociaux, les fermetures d'agences, les fusions et les délocalisations, la nouvelle n'a pas de quoi rassurer sur la Place financière luxembourgeoise.


Sur le même sujet

Onze agences de moins pour la Spuerkeess
La Banque et Caisse d'Epargne de l'Etat a annoncé une réorganisation qui, au 27 mars prochain, se traduira par une vaste réorganisation de son réseau. Ainsi, le nombre d'agences devrait-il se réduire à 54 pour l'ensemble du Luxembourg.
Wormeldingen Sparkasse
HSBC va supprimer 10.000 emplois supplémentaires
Le géant bancaire britannique va annoncer de nouvelles suppressions de postes, selon le Financial Times, deux mois après le départ surprise de son patron et une première annonce de 4.000 licenciements. Guerre commerciale, Brexit et taux bas: voilà les causes.
A Swiss International aircraft flies past the HSBC headquarters building in the Canary Wharf financial district in east London February 15, 2015. HSBC apologised to customers and investors on Sunday for past practices at its Swiss private bank after allegations that it helped hundreds of clients to dodge taxes. REUTERS/Peter Nicholls (BRITAIN - Tags: BUSINESS CRIME LAW TRANSPORT TPX IMAGES OF THE DAY)
Les banques européennes vacillent fortement
Le secteur bancaire vit à nouveau des heures difficiles suite aux annonces de la Société Générale et de Commerzbank. Plus de 44.000 postes passeront à la trappe dans les établissements du Vieux Continent d'ici 2022. Le Luxembourg, pour l'heure, n'est pas encore concerné.
Société Générale Bank and Trust, Panama Papers, le 05 Avril 2016. Photo: Chris Karaba
Brexit: HSBC choisit... Paris
Au moment d'annoncer des résultats mitigés, lundi matin, la banque HSBC a annoncé rattacher ses filiales européennes, gérées depuis Londres... à Paris. Dont la filiale luxembourgeoise.
Les sept succursales continentales, dont Luxembourg, seront reprises par HSBC Paris