Changer d'édition

Guardian signe un plan de maintien dans l'emploi
Économie 2 min. 01.09.2020 Cet article est archivé

Guardian signe un plan de maintien dans l'emploi

Le 5 août dernier, un piquet de protestation devant l’usine s'était tenu devant le site Luxguard II à Dudelange.

Guardian signe un plan de maintien dans l'emploi

Le 5 août dernier, un piquet de protestation devant l’usine s'était tenu devant le site Luxguard II à Dudelange.
Photo : Pierre Matgé
Économie 2 min. 01.09.2020 Cet article est archivé

Guardian signe un plan de maintien dans l'emploi

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
La direction du fabricant de verre a accepté de repousser son plan social de quelques semaines. Reste à définir combien parmi les 201 personnels menacés de perdre leur emploi bénéficieront du PME conclu.

La pression syndicale, les prises de parole des ministres Dan Kersch et Franz Fayot (LSAP) auront sans doute permis d'éviter la casse immédiate des emplois du côté de Guardian Luxguard. Ainsi, alors que la menace d'un plan social planait pour le 2 septembre, le syndicat OGBL et la direction des sites de Dudelange et Bascharange viennent-ils de conclure un accord. Pour 24 mois, un plan de maintien dans l'emploi a été accepté par les deux parties.

Il appartient maintenant au ministère du Travail de valider ce PME signé le 31 août au terme de plusieurs jours d'incertitude sur le sort réservé à près de 44% des 453 employés de la firme implantée au Grand-Duché depuis 39 ans. Pour l'heure, l'employeur (qui menaçait de se séparer brusquement de 201 salariés) accepte d'envisager le recours aux préretraites, des reclassements au sein du groupe, la possibilité de prêt temporaire de main-d’œuvre et autre usage du chômage partiel ou aménagement de la durée de travail.


SES Antenna, Satellit, Parabole, Sender, Empfang
Le plan de maintien dans l'emploi validé chez SES
Les délégations du personnel des différentes entités de la Société européenne des satellites (SES) ont trouvé un accord avec la direction de l'entreprise pour offrir au personnel visé par la restructuration un projet d'accompagnement. La durée de validité de ce programme est de 2 ans.

Une cellule de suivi de ce plan de maintien dans l'emploi a également été validée. Elle aura notamment pour mission de vérifier si des formations internes et/ou externes sont bien proposées aux employés sur la sellette, mais aussi les aides à la recherche d'un nouveau poste ou la possibilité d'accéder à une assistance psychologique.

Reste que l'entreprise qui a annoncé la fermeture quasi totale de son site de Dudelange, n'a rien changé de ses objectifs dans l'organisation de sa production au Luxembourg. Guus Boekhoudt, le directeur général de Guardian Europe S.à r.l., avait confirmé la fusion des usines de Bascharage et de Dudelange, elle est maintenue. Pour l'heure, le verrier n'a rien dit de ses intentions sur la proposition du ministre Fayot de convertir ses unités vers une fabrication plus écologique.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'OGBL et la délégation du personnel de Luxguard II ont été informés ce mardi que la direction de l’entreprise comptait finalement procéder à un licenciement collectif. 49 personnes sont concernées par cette mesure.
Der Glashersteller will bis zu einem Sechstel der Arbeitsplätze streichen.
Le radiodiffuseur international a subi une importante chute de son bénéfice au cours du premier semestre avec la baisse des recettes publicitaires. Mais les abonnés de ses activités de streaming ont en revanche connu une explosion de 45%.
Lokales, Politik, Wirtschaft, RTL Radio, TV,  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort