Changer d'édition

Google souhaite garder le protocole d'accord secret
Économie 3 min. 08.10.2020

Google souhaite garder le protocole d'accord secret

Xavier Bettel et son gouvernement restent bien discrets sur le protocole d'accord signé avec Google.

Google souhaite garder le protocole d'accord secret

Xavier Bettel et son gouvernement restent bien discrets sur le protocole d'accord signé avec Google.
Photo: Lex Kleren
Économie 3 min. 08.10.2020

Google souhaite garder le protocole d'accord secret

Le projet de collaboration signé entre le gouvernement et le géant américain n'a toujours pas été divulgué au grand dam du Mouvement écologique. Pour la société californienne, ce document recèle «des informations sensibles».

 (ER ave E.D.) - La divulgation des besoins en eau de Google pour son futur centre de données pourrait donner une idée à ses concurrents de comprendre le fonctionnement interne de l'entreprise a expliqué le géant américain devant le tribunal administratif selon nos confrères du Luxembourg Times

En cas d'arrivée de Google sur le territoire de la commune de Bissen, la nouvelle infrastructure pourrait avoir besoin de 10 millions de litres d'eau quotidiennement. Soit l'équivalent de 8% de l'eau potable du pays ce qui représente la quantité consommée par plus de 75.000 Luxembourgeois par jour. Des chiffres que le géant américain n'a jamais confirmés, ni infirmés d'ailleurs. 


WI,PK Google Project Luxembourg.Fabien Vieau , Frederic Descamps,.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Google reste bien mystérieux sur l'or bleu
Le futur centre de données du géant américain, qui doit s'implanter à Bissen, s'annonce énergivore en ressources naturelles. Mais à l'heure actuelle aucun chiffre n'a filtré sur ses besoins en eau.

De quoi rendre la décision des autorités difficile à prendre. La commune de Bissen doit se prononcer prochainement sur la modification de son Plan d'aménagement particulier (PAP) en vue de l'obtention du permis de bâtir. Si le bourgmestre David Viaggi (Är Leit) et son équipe ne se prononceront que sur certains aspects du projet comme la hauteur des bâtiments, les nuisances sonores ou encore la circulation dans les rues avoisinantes, de nombreuses autres questions sans réponse demeurent.

La consommation d'électricité ou la quantité d'eau nécessaire au refroidissement du centre de données «relèvent de la compétence du gouvernement national», ajoute l'élu. Et à ce niveau, c'est silence radio.  Pourtant en juin, le Mouvement écologique, qui s'était tourné vers les tribunaux pour forcer la divulgation publique du protocole d'entente (Memorandum of Understanding-MoU) a eu gain de cause. Mais depuis, aucune information n'a filtré


8.3.IPO / Chambre des Députes , Krautmarkt / Abgeordnetenkammer Foto:Guy Jallay
Le Luxembourg, ce pays encore trop peu transparent
Le dossier Google a remis sur le devant de la scène les problèmes que rencontre le Grand-Duché en matière de mise à disposition des informations auprès des citoyens. La loi sur la liberté de l'information, votée en 2018, comporte encore quelques restrictions.

Il y a deux semaines, les avocats de Google, des autorités et du Mouvement écologique ont fait valoir leurs arguments devant le tribunal administratif. Patrick Kinsch, qui défend les intérêts du gouvernement, a rappelé au Luxembourg Times que «les raisons de cette confidentialité ne sont pas liées à la consommation d'eau en particulier». «Ce secret s'explique par le fait qu'un concurrent de Google pourrait en savoir plus sur la technologie utilisée au moment de la signature du MoU», précise l'avocat. 

De plus, Google, par la voix de son avocat Serge Hoffman, a également déclaré que la divulgation du protocole d'accord «compromettrait la capacité du gouvernement à mener sa politique économique». Reste à savoir si les députés, qui ont pris connaissance du protocole d'accord il y a quatre mois, le considèrent comme sensible sur le plan technologique et commercial. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La décision de Bissen sur Google attendue mi-octobre
Dès réception du plan d'aménagement particulier modifié, le conseil communal se prononcera sur l'installation du géant américain sur le territoire dans une quinzaine de jours. En jeu, la délivrance du permis de bâtir.
Baugrundstück für Google Filiale in Bissen.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le projet Google transparent seulement pour les députés
Si le Parlement a eu accès ce jeudi à la déclaration d'intention confidentielle du gouvernement, l'exécutif a en revanche décidé de ne pas rendre les documents publics. Au grand dam du Mouvement écologique, qui avait pourtant obtenu gain de cause devant la Commission d'accès aux documents.
WI,PK Google Project Luxembourg.Fabien Vieau , Frederic Descamps,.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Transparence obligatoire autour du projet Google
La Commission d'accès aux documents a tranché. Le gouvernement et la commune de Bissen disposent d'un mois pour dévoiler les contours de l'accord signé avec le géant américain, notamment en ce qui concerne le devenir des terrains en cas d'abandon du projet de data center.
Hier soll das künftige Google-Datenzentrum entstehen.
Les inquiétudes des résidents selon Google
Le moteur de recherche en dit long sur les questions que se posent les habitants du Grand-Duché en cette période de crise sanitaire. Petit tour d’horizon des informations enregistrées par le géant américain.
ARCHIV - 28.09.2014, Berlin: Der Google-Schriftzug und die Google-Suche auf einem iPad Mini 2. (zu dpa "Verleger begrüßen Fortschritte bei Diskussion ums EU-Urheberrecht" vom 06.02.2019) Foto: Lukas Schulze/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Google ne compte pas que des amis à Bissen
Le délai pour s'opposer à l'installation prochaine d'un centre de données de Google à Bissen a expiré. Au total, 170 avis négatifs ont été recensés. Le manque de transparence du dossier suscite encore et toujours de nombreuses interrogations.
The Google logo is seen January 8, 2020 at the 2020 Consumer Electronics Show (CES) in Las Vegas, Nevada. (Photo by Robyn Beck / AFP)
Le data center de Google suscite bien des interrogations
Le scepticisme prévaut chez les citoyens de Bissen, conviés jeudi soir par le géant américain de l'internet à une séance d'information sur le projet d'implantation d'un centre de données. Google n'avait pas toutes les réponses à leurs questions.
Le Centre culturel Frounert a fait le plein de citoyens inquiets de l'implantation d'un centre données de Google à Bissen