Changer d'édition

Frieden critique le vol de données bancaires
Économie 04.09.2012 Cet article est archivé

Frieden critique le vol de données bancaires

Luc Frieden

Frieden critique le vol de données bancaires

Luc Frieden
Économie 04.09.2012 Cet article est archivé

Frieden critique le vol de données bancaires

Le ministre luxembourgeois des Finances, Luc Frieden, monte au créneau contre le vol de données bancaires et l'achat de celles-ci, tel que pratiqué par certains Länder allemands vis-à-vis des banques suisses.

Luc Frieden s'exprimait mardi sur ce dossier qui envenime les relations fiscales entre Berne et Berlin.

Dans une interview à l'édition en ligne du journal suisse Handelszeitung, le ministre luxembourgeois souligne que la Suisse et l'Allemagne ont fait des pas de géants l'un vers l'autre avec l'accord signé entre elles. «Je ne peux que saluer cela», ajoute-t-il.

Il juge que seul le dialogue peut favoriser les bonnes relations entre deux pays. «Fondamentalement, je trouve que l'achat de données volées ne peut être une manière d'agir entre deux Etats de droit».

Quant à l'échange automatique d'informations, exigé dans l'Union européenne par les adversaires des accords de double imposition, «ce n'est pas mon modèle préféré», répond M. Frieden. «Pour moi, la protection de la vie privée est de quelque chose d'important dans le domaine de la gestion de fortunes. Mais en même temps, nous avons besoin de trouver un système qui assure le paiement de l'impôt.»