Changer d'édition

Flowey pense maintenant à votre santé
Économie 3 3 min. 09.04.2020 Cet article est archivé

Flowey pense maintenant à votre santé

Les chaines tournent désormais uniquement pour les produits désinfectants.

Flowey pense maintenant à votre santé

Les chaines tournent désormais uniquement pour les produits désinfectants.
Photo: DR
Économie 3 3 min. 09.04.2020 Cet article est archivé

Flowey pense maintenant à votre santé

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le fabricant de Bissen était reconnu pour ses produits d'entretien pour les carrosseries, le voilà lancé dans la production de liquides désinfectants. Une initiative qui trouve tout son sens à l'heure où l'hygiène est plus que jamais nécessaire.

Née en 1990, l'usine Flowey de Bissen s'est taillée une jolie réputation. Ses produits de nettoyage automobile se faisant apprécier soit en boutiques soit dans les stations de lavage luxembourgeoises clientes de la société de Filipp Florio. La marque est même présente dans une cinquantaine de pays désormais. Pourtant, voilà quelques mois, le patron a voulu prendre un virage. «Comme un pressentiment. Je sentais que les produits d'hygiène et notamment les désinfectants de surface étaient peu produits par chez nous.»

Après un agrandissement des locaux et un investissement d'1,5 million d'euros, voilà Flowey parée à mettre en bidons des hectolitres de liquides convenant pour tous types de travaux d’entretien en milieu industriel ou sanitaire. Des produits issus de son propre centre de recherche et développement. Et à partir de la semaine prochaine, «nous ne produirons même plus que ça, avertit Filipp Florio tant, à cause de l'épidémie de covid-19, le besoin dans ses détergents est devenu... vital quasiment.

Flowey dispose d'ores et déjà de tous les agréments. Du ministère de l'Environnement comme de celui de la Santé luxembourgeois. Même les autorités françaises et allemandes ont autorisé la marque luxembourgeoise à déployer sa gamme sur leur pays. Pas de quoi chômer donc pour la quarantaine de salariés dans les semaines (les mois?) à venir. «On a rappelé tout le monde. Il nous faut des personnels pour produire, mettre dans les contenants et assurer la distribution.

Une inquiétude toutefois : l'usine de la ZAC Klengbousbier compte de nombreux fournisseurs à l'étranger. Alors entre les usines fermées, les productions de certains au ralenti, d'éventuels blocages aux frontières, l'administration se démène pour que rien ne manque sur la chaîne de production. «Par exemple, jusqu'à présent, nos emballages de 5 litres et 750 ml provenaient du nord de l'Italie. Pile au cœur de l'épidémie. On essaye donc le moyen de s'assurer l'arrivée de ces récipients.»


Les distillateurs en soutien du ministère de la Santé
Afin d'assurer l'approvisionnement en alcool neutre pour la fabrication de produits désinfectants, la cellule de crise passe commande auprès des professionnels luxembourgeois de l'alambic.

Pour un peu, Flowey aurait pu bénéficier de l'aide nouvelle proposée par le gouvernement qui incite les entreprises à se mettre au service de la production de gels hydroalcooliques et autres désinfectants ou masques. Il n'en sera rien. 

Par contre, qui sait, les laborantins maison vont-ils plancher à la création d'un nouveau liquide aux capacités sanitaires plus étendues. Pour l'heure, en ce qui concerne les produits indiqués pour les hôpitaux, la gamme se limite aux surfaces jusqu'au bloc opératoire. Nul ne dit que dans les jours à venir, la société n'aura pas développé une formule propre aux besoins des sites chirurgicaux. A la demande du CHL, ses chercheurs ont déjà réalisé une formule limitant la propagation du covid-19. Là encore, le ministre de l'Economie a promis des soutiens sonnants et trébuchants.

Mais même si le business compte, Flowey sait aussi faire preuve de générosité. Jeudi, le Centre hospitalier de Luxembourg a ainsi bénéficié d'un don de 750 litres de produits nettoyants désinfectants. Et que les conducteurs rêvant d'admirer leur carrosserie rutilante, scintiller leurs jantes et briller leur pare-brise se rassurent : Flowey n'abandonnera pas sa gamme auto. Mais pour l'heure, la priorité est ailleurs.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Des aides inédites au secours des PME
Dans le Plan de stabilisation, présenté mercredi soir, un accent tout particulier a été mis sur les plus petites sociétés et les indépendants. Elles aussi auront leur part des 8,8 milliards d'euros de soutiens annoncés.
Lex Delles, le ministre des Classes moyennes, ministre du Tourisme