Changer d'édition

Flambée des prix de l'immobilier aux frontières
Économie 4 min. 19.02.2022
Economie

Flambée des prix de l'immobilier aux frontières

Le prix des maisons à Arlon, juste de l'autre côté de la frontière, a augmenté de 14% l'année dernière
Economie

Flambée des prix de l'immobilier aux frontières

Le prix des maisons à Arlon, juste de l'autre côté de la frontière, a augmenté de 14% l'année dernière
Photo: Michael Peiffer
Économie 4 min. 19.02.2022
Economie

Flambée des prix de l'immobilier aux frontières

Les coûts élevés de l'immobilier au Luxembourg entraînent vers le haut les prix dans les régions frontalières belges, françaises et allemandes.

(m. m. avec Kate OGLESBY) - La pénurie de logements au Grand-Duché a des répercussions bien au-delà des frontières du pays, en faisant flamber les prix de l'immobilier dans les régions frontalières. Les revenus des transfrontaliers, plus élevés, contribuent aussi à faire grimper les courbes à la hausse. Ainsi, selon l'analyse annuelle réalisée par la Fédération royale du notariat belge, les prix de l'immobilier dans la province belge voisine du Luxembourg ont bondi de plus de 20% entre 2020 et 2021.


Immobilien, Haus, Appartement, Logement, Wohnungssuche, Makler, Agence immobilière
L'immobilier devient encore plus cher
Les taux d'intérêt des crédits immobiliers ont connu leur plus forte hausse depuis trois ans. Selon les experts, cette tendance devrait se poursuivre en 2022.

Cette augmentation est bien supérieure à la hausse moyenne enregistrée au niveau national l'an dernier, le coût d'un bien immobilier en Belgique ayant augmenté de 14% en 2021.  À Arlon, le chef-lieu de la province luxembourgeoise, les prix des maisons ont augmenté de 14 % l'an dernier, selon Fednot, le coût moyen d'une maison dans la région passant à 219.000 euros et le prix d'un appartement à 190.000 euros. En cinq ans, le prix médian d'une maison en province de Luxembourg a augmenté de 25,1%. Soit le taux le plus élevé de Wallonie!

Cette envolée des prix ne refroidit pourtant pas les futurs acquéreurs, puisqu'il n'y a jamais eu autant de transactions réalisées que l'an dernier. «La province de Luxembourg a connu une année record puisque le nombre de ventes pour les maisons s'est accru de 21,2%. C'est énorme! Aucune autre province belge ne fait mieux», analyse un notaire de la province de Luxembourg, interrogé par nos confrères belges de La Meuse Luxembourg. Selon lui, l'une des raisons qui peut expliquer ce record de transactions est à trouver du côté des taux d'intérêt particulièrement attractifs, la plupart étant inférieurs à 1,5%.

Dans un rayon de 20 km

L’Observatoire de l’immobilier de la chambre interdépartementale des notaires  (Meuse, Meurthe-et-Moselle, Vosges) constate le même phénomène en France. Il se marque surtout dans un rayon de 20 km à partir de la frontière, où l'on observe une hausse du prix de la pierre de 10% en un an, alors qu'ailleurs dans le territoire, cette augmentation est de 7 à 9%. Dans certains secteurs, comme Villerupt ou Audun-le-Tiche, cela grimpe même jusqu'à 20%!

Selon les chiffres publiés par Notaires de France, un appartement ancien dans le secteur de Longwy se paie désormais en moyenne 98.100 euros, contre 62.800 euros en 2015. 

Mais cette flambée des prix aux frontières ne s'explique pas que par les hauts revenus des frontaliers. La crise sanitaire, les confinements à répétition et le télétravail ont aussi poussé de nombreux Luxembourgeois en quête d’une meilleure qualité de vie à passer la frontière.

70.000 Luxembourgeois dans les pays voisins

Plus de 70.000 citoyens luxembourgeois vivent ainsi dans les pays voisins, la première destination étant la France, qui accueille 28.000 habitants du Grand-Duché. 

Quand on sait que le prix moyen d'une maison dans la ville de Luxembourg ou dans ses environs est de 1,35 million d'euros, selon l'agence officielle de statistiques du pays, le Statec, on comprend que certains préfèrent faire des kilomètres et traverser la frontière en quête d'un logement à un prix plus abordable. 

Plus on s'éloigne de la capitale cependant, moins l'immobilier est cher, mais la moyenne nationale pour une maison se situe toujours autour de 900.000 euros. Et l'engouement de plus en plus marqué pour la périphérie de Luxembourg-Ville et pour le Nord du pays va également faire partir les prix dans ces régions à la hausse.

Des craintes pour l'accès à un logement abordable

Selon des chiffres du Statec, les prix des maisons ont augmenté de plus de 17 % à la fin de 2020 par rapport à la même période l'année précédente. Les appartements et terrains vides contribuent à la flambée des prix de l'immobilier dans le pays, en réduisant l'offre potentielle. 

Dans un sondage publié en novembre, 82 % des électeurs ont déclaré être «très inquiets» par rapport à l'accès à un logement abordable. Ce chiffre est resté pratiquement inchangé par rapport à un précédent sondage réalisé en juin, selon les enquêtes menées par l'institut de sondage TNS Ilres pour le Luxemburger Wort et RTL. 

Selon de multiples études réalisées par différents instituts de recherche luxembourgeois, le marché du logement au Luxembourg est dominé par une poignée de propriétaires et de promoteurs.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

En réformant sa loi, le Grand-Duché espère répondre à la crise du logement à laquelle il fait face depuis des années. Deux textes doivent ainsi accélérer la création d'habitations abordables.
IPO,Wohnungsbau-Pacte Logement.SNHBM.Sozialer Wohnungsbau.hier:Kirchberg,Réimerwee.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Alors que la hausse moyenne dans l'Union européenne est de 4,2% au deuxième trimestre de 2019, le Luxembourg voit une explosion de 11,4% du prix de l'immobilier pour la même période d'une année.
Wachstum,Logement,Habitation,Wohnungsbau.Foto:Gerry Huberty
Marché immobilier au Grand-Duché
Les prix continuent à augmenter dans l'immobilier. Les prix des ventes et locations sont plus élevés que l'an passé, pour les maisons comme pour les appartements.
Un immeuble à Cessange.