Changer d'édition

Fit 4 Resilience guidera vers la sortie de crise
Économie 4 min. 28.05.2020

Fit 4 Resilience guidera vers la sortie de crise

Auprès de Sasha Baillie (de Luxinnovation) et du ministre Franz Fayot, Gérard Zoller a pu témoigner de son expérience du dispositif pour sa société, Peintures Robin.

Fit 4 Resilience guidera vers la sortie de crise

Auprès de Sasha Baillie (de Luxinnovation) et du ministre Franz Fayot, Gérard Zoller a pu témoigner de son expérience du dispositif pour sa société, Peintures Robin.
Photo : SIP
Économie 4 min. 28.05.2020

Fit 4 Resilience guidera vers la sortie de crise

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le ministre de l'Economie, Franz Fayot, a présenté un nouvel outil pour aider les entreprises à définir une stratégie d'avenir. A charge pour Luxinnovation d'accompagner les sociétés volontaires.

Une crise, on en meurt ou l'on en sort. Visiblement, le Luxembourg a choisi la seconde voie. Les dix premiers milliards d'euros du plan de stabilisation avait permis d'amortir le choc; les 800 millions attendus via le plan de redémarrage devraient assurer la remise en route de l'économie. Et parmi les mesures de ce pack dévoilé le 20 mai dernier, figure un accompagnement des entreprises pour les orienter vers des jours meilleurs. Lui manquait un nom et un mode d'emploi : l'opération s'appellera Fit 4 Resilience et son guide sera Luxinnovation.

En présentant le dispositif, vendredi, le ministre de l'Economie Franz Fayot (LSAP) n'a pas crié à la solution miracle, préférant plutôt s'appuyer sur le pragmatisme de cette démarche dont l'Etat supportera 50% des coûts. Les entreprises volontaires à ce programme devront se rapprocher de Luxinnovation. Forte de ses 36 ans d'expérience, l'agence nationale pour la promotion de la recherche et de l'innovation a ainsi reçu comme mandat d'accompagner le projet.


Politik, Sommerinterview Pierre Gramegna, Minister der Finanzen, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Le Luxembourg met «5% de son PIB» sur la table
Le pacte de redémarrage, annoncé mercredi par le Premier ministre, a été détaillé par le ministre des Finances. Un plan supplémentaire de «700 à 800 millions d'euros» voué à permettre que tout le monde «joue le jeu des liquidités».

En fonction de  la typologie de la société (taille, produits, secteurs, situation financière), Luxinnovation se chargera de trouver les bons consultants qui viendront prester de 5 à 25 jours auprès de la firme volontaire. Un temps mis à profit pour définir forces et faiblesses de la structure mais, aussi et surtout, découvrir les opportunités qui s'ouvrent pour l'avenir. «Il faut donc bien prendre Fit 4 Resilience comme un programme d'innovation stratégique», indique le ministre. 

Et Sasha Baillie, CEO de Luxinnovation de prendre le relais : «Pour définir leur plan de repositionnement, les entreprises bénéficieront donc d'un accompagnement approfondi mais surtout d'un plan d'action propre à leur réalité». Les consultants recrutés seront donc experts dans le domaine d'activité des sociétés demandeuses, et capables d'analyser les facteurs externes (marché, concurrence, produits, chaîne d'approvisionnement, logistique, réseau de distribution) comme internes (méthodes de travail, processus de production, niveau de digitalisation) qui ont pu être bouleversés par la crise de ces derniers mois.

J'espère contaminer beaucoup de gens avec mon enthousiasme pour ce programme

Gérard Zoller, CEO Peintures Robin

A qui s'adresse la mesure? Là, le ministère de l'Economie a ciblé large. Entreprises manufacturières, PME artisanales, grandes firmes, grossistes ou gros commerçants: chacun peut s'inscrire en ligne pour cet accompagnement. Et pour l'heure, le budget accordé par le gouvernement n'a pas été borné. «Disons qu'une estimation basse d'accompagnement pour une cinquantaine d'entreprises devrait coûter de l'ordre de 750.000€ aux finances publiques», avance Sasha Baillie. Tout dépendra du succès de l'opération, et du temps passé pour la consultance.

Mais rien de tel qu'un ambassadeur de terrain pour valider le dispositif. D'où l'intérêt de la présence aux côtés de Franz Fayot du patron de l'entreprise Peintures Robin, Gérard Zoller. Il a «servi de cobaye», comme dit le ministre socialiste. De «patient zéro», corrige l'intéressé tout heureux d'avoir pu bénéficier de cette cure en avant-première. Ainsi, depuis quelques semaines, la PME sert-elle de site pionnier pour Fit 4 Resilience. Quinze jours de suivi par un consultant, un plan pour le futur redéfini et visiblement le chef d'entreprise a retrouvé le sourire.

Du coup, sauvée l'entreprise de Gérard Zoller? Il ne le dit pas. Mais celui qui a passé quelques nuits blanches en constatant que son chiffre d'affaires avait baissé de 80-90%, témoigne d'un réel enthousiasme pour le traitement administré. Car des lendemains ont été échafaudés avec les consultants et Luxinnovation. Comment ancrer plus fort et localement la société, seule productrice de laque dans la Grande Région. Pourquoi ne pas se rapprocher de la SuperDrecksKëscht qui collecte près de deux millions de litres de peintures chaque année. Récupérer cette manne pour la réexploiter, voilà une piste innovante et durable intéressante.

L'exemple de Peintures Robin sera-t-il suivi? En tout cas, le dispositif Fit 4 Resilience a été lancé jusqu'au 31 décembre 2020 pour bénéficier à un maximum de sociétés.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Un plan à cinq millions pour le secteur culturel
Au 1,2 million d'euros d'ores et déjà mis à disposition, Sam Tanson, ministre de la Culture, annonce mercredi une rallonge budgétaire vouée à amortir les pertes engendrées pendant la crise et «renforcer durablement» le secteur.
Les finances publiques, autres victimes du virus
Sur les trois premiers mois de l'année, les recettes engrangées par l'Etat sont en recul (-8,4%) alors que les dépenses ont fait un bond de 28,5%, selon les données publiées lundi par le ministère des Finances. En cause, les mesures d'aide mises en place par le gouvernement pour répondre à la crise sanitaire.
Ministere des Finances - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Franz Fayot pousse à l'investissement
Le ministre de l'Economie, via les mesures du plan "Neisttart Lëtzebuerg", ne souhaite pas voir les entreprises dans la crainte d'avancer et «rester assises sur leurs liquidités».
Politik, Pressekonferenz mit Lex Delles und Frantz Fayot, Corona virus, Civid-19, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Une aide au redémarrage des commerces
Pour les trois mois à venir, le gouvernement s'engage à verser une enveloppe exceptionnelle pour aider les magasins à rouvrir. A condition que ceux-ci s'engagent à ne pas licencier plus qu'un quart de leur personnel.
Reportage horaires d'ouverture des magasins, photo : Caroline Martin
Une plateforme dédiée aux équipements de protection
En matière de lutte contre la pandémie, et pour faire face aux difficultés des entreprises, toutes les initiatives sont bonnes à prendre. C'est ainsi qu'un site de mise en relation de l’offre et de la demande de masques, visières et désinfectants vient de voir le jour. Son nom: www.EPI-COVID19.lu
WI,Difralux, Desinfektionsmittel statt Liköre. Gerard Leuchter,Destillerie stellt in der Coronakrise Desinfektionsmittel her. Foto: Gerry huberty/Luxemburger Wort