Changer d'édition

Feu vert de Bruxelles pour l'aide aux coûts fixes
Économie 25.11.2020

Feu vert de Bruxelles pour l'aide aux coûts fixes

La validation de l'aide de 120 millions d'euros par la Commission vise à «permettre au Luxembourg d'aider ses entreprises», selon Margrethe Vestager.

Feu vert de Bruxelles pour l'aide aux coûts fixes

La validation de l'aide de 120 millions d'euros par la Commission vise à «permettre au Luxembourg d'aider ses entreprises», selon Margrethe Vestager.
Photo: EU/Claudio Centonze
Économie 25.11.2020

Feu vert de Bruxelles pour l'aide aux coûts fixes

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Destinée à venir en aide aux entreprises ayant perdu au moins 40% de leur chiffre d'affaires, la mesure annoncée mi-novembre par le gouvernement a reçu mercredi l'aval de la Commission. Les 120 millions d'euros pourront donc bel et bien être distribués.

Corollaire de la mise en place de nouvelles mesures sanitaires, les aides à destination des entreprises impactées se prolongent. Mercredi, la Commission a officiellement autorisé la création de la nouvelle aide dédiée aux coûts fixes. Et ce, en vertu de ce que l'exécutif européen nomme «l'encadrement temporaire des aides d'État». Au total, cette mesure destinée à soutenir les structures privées présentant une perte de chiffre d'affaires de 40% et plus représente une enveloppe globale de 120 millions d'euros.


Wi , PK OGB-L Commerce , Unterstützung für die Geschäfte , rue Alzette Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le Fonds de relance étend sa générosité
Le gouvernement a non seulement décidé de maintenir le dispositif d'aide aux PME jusqu'en mars 2021, mais aussi d'ouvrir le champ des bénéficiaires notamment aux commerces de détail et aux organismes de formation professionnelle.

Selon les indications fournies mi-octobre par Lex Delles (DP), ministre des Classes moyennes, cette nouveauté intégrée dans le Fonds de relance, doit servir à couvrir une part des frais pénalisant la trésorerie des sociétés, comme le loyer ou l'énergie. Versé sous la forme d'une aide directe, ce dispositif cible en priorité «les secteurs de l'hôtellerie et de la restauration, de l'hébergement et du divertissement» doit s'étaler sur une période comprise entre novembre 2020 et mars 2021 et sera plafonné. 

A hauteur de 70% des coûts fixes non couverts par des recettes pour les plus grandes structures et 90% pour les microentreprises et les PME. Le tout dans la limite d'un million d'euros par entreprise. Pour Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive de la Commission chargée de la politique de concurrence, «ce régime permettra au Luxembourg d'aider ses entreprises à assumer leurs coûts fixes pendant cette période difficile».


Wirtschaft, Lex Delles, Minister für Mittelstand und Tourismus, Foto. Guy Wolff/Luxemburger Wort
«Quiconque a besoin d'aide doit pouvoir l'obtenir»
Lex Delles (DP) ne ferme pas la porte à une extension des aides mises en place pour atténuer les conséquences économiques de la crise sanitaire. Mais pour le ministre des Classes moyennes, la solution passera par une décision européenne.

A noter que cette aide constitue le huitième dispositif autorisé par la Commission depuis la mi-mars. Au total, Bruxelles a donné son accord au versement de 892 millions d'euros, destinés à soutenir les acteurs économiques du Grand-Duché. Dont les quelque 36.000 PME qui emploient, à ce jour, 210.000 salariés.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Fonds de relance étend sa générosité
Le gouvernement a non seulement décidé de maintenir le dispositif d'aide aux PME jusqu'en mars 2021, mais aussi d'ouvrir le champ des bénéficiaires notamment aux commerces de détail et aux organismes de formation professionnelle.
Wi , PK OGB-L Commerce , Unterstützung für die Geschäfte , rue Alzette Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
«Quiconque a besoin d'aide doit pouvoir l'obtenir»
Lex Delles (DP) ne ferme pas la porte à une extension des aides mises en place pour atténuer les conséquences économiques de la crise sanitaire. Mais pour le ministre des Classes moyennes, la solution passera par une décision européenne.
Wirtschaft, Lex Delles, Minister für Mittelstand und Tourismus, Foto. Guy Wolff/Luxemburger Wort
Une aide au redémarrage des commerces
Pour les trois mois à venir, le gouvernement s'engage à verser une enveloppe exceptionnelle pour aider les magasins à rouvrir. A condition que ceux-ci s'engagent à ne pas licencier plus qu'un quart de leur personnel.
Reportage horaires d'ouverture des magasins, photo : Caroline Martin
Feu vert pour le soutien aux PME et aux artistes
Le Parlement a donné son accord, ce mardi, au projet de loi prévoyant un nouveau régime d’aides en faveur des entreprises et du monde culturel qui subissent de plein fouet les conséquences de la crise sanitaire. Le texte a été adopté à l’unanimité.
ARCHIV - 15.01.2020, Stuttgart: Ein Bäcker hält in seiner Bäckerei einen Bon in der Hand, auf dem Backwaren verbucht sind. Die Bäckerinnung, der Einzelhandel, die Apotheker - sie alle laufen Sturm gegen die seit Jahresbeginn geltende Kassenbon-Pflicht. Auch bei Kunden stoße die Regelung auf Unverständnis. Foto: Marijan Murat/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Des aides inédites au secours des PME
Dans le Plan de stabilisation, présenté mercredi soir, un accent tout particulier a été mis sur les plus petites sociétés et les indépendants. Elles aussi auront leur part des 8,8 milliards d'euros de soutiens annoncés.
Lex Delles, le ministre des Classes moyennes, ministre du Tourisme