Changer d'édition

Feu vert accordé pour les aides made in Luxembourg
Économie 2 min. 02.06.2020

Feu vert accordé pour les aides made in Luxembourg

La Commission européenne n'a rien eu à redire sur le régime d'aides proposé exceptionnellement pour soutenir le secteur du tourisme et des bars-restaurants.

Feu vert accordé pour les aides made in Luxembourg

La Commission européenne n'a rien eu à redire sur le régime d'aides proposé exceptionnellement pour soutenir le secteur du tourisme et des bars-restaurants.
Photo : Chris Karaba
Économie 2 min. 02.06.2020

Feu vert accordé pour les aides made in Luxembourg

La Commission européenne autorise certains nouveaux régimes de soutien par l'Etat. Voilà 260 millions d'euros qui pourront donc bien être attribués à des centaines d'entreprises touchées par la pandémie du covid-19.

(pj) Non, la crise n'autorise pas tout. Et si la Commission européenne a autorisé les Etats à aller au-delà des sacro-saints 3% de déficit public cette année, elle veille aussi à ce que les dispositifs exceptionnellement mis en oeuvre n'enfreignent pas les règles communes, de la concurrence notamment. Ainsi, les parlementaires de l'Union ont-ils validé le Fonds de relance et de solidarité annoncé le 22 mai par les ministres de l'Economie et des Classes moyennes.

C'est donc OK pour l'enveloppe de 200 millions d'euros ouverte aux entreprises de toute taille opérant dans certains secteurs définis par le Luxembourg (dont hôtels, restaurants, organisateurs de voyages, professionnels de l'événementiel ou du tourisme). Ces entreprises pourront bénéficier de l'aide si elles ont connu une baisse de leur chiffre d'affaires d'au moins 25% en raison de la crise sanitaire au cours du premier semestre de 2020 et si cette situation est appelée à perdurer au-delà.


Politik, Pressekonferenz mit Lex Delles und Frantz Fayot, Corona virus, Civid-19, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Franz Fayot pousse à l'investissement
Le ministre de l'Economie, via les mesures du plan "Neisttart Lëtzebuerg", ne souhaite pas voir les entreprises dans la crainte d'avancer et «rester assises sur leurs liquidités».

La Commission européenne n'a pas vu d'inconvénients, non plus, à ce que l'Etat luxembourgeois débloque près de 60 millions d'euros pour les micro, petites et moyennes entreprises (PME) exploitant des magasins de détail ou offrant certaines catégories de services (coiffeurs, opticiens, stylistes, nettoyage à sec ou blanchisserie). Celles-ci pourront solliciter le soutien public si elles ont dû suspendre leurs activités ou ont enregistré une baisse de leur chiffre d'affaires d'au moins 50% entre mars et mai 2020.

L'objectif de ces deux régimes d'aides reste bien de répondre aux besoins soudains de liquidités auxquels sont confrontées certaines entreprises du pays par suite de la pandémie, et de les aider ainsi à poursuivre leurs activités pendant et après celle-ci. La Commission a conclu que les mesures étaient «nécessaires, appropriées et proportionnées» pour remédier à une perturbation grave de l'économie d'un État membre. Sachant qu'il ne s'agit là que de 260 millions d'euros sur un Plan de redémarrage qui devrait, au bas mot, en coûter 700 à 800.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

750 milliards pour relancer une économie exsangue
Avec un fonds de relance destiné à soutenir les Etats membres mis à mal par le coronavirus, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen dévoile mercredi un plan d'aide exceptionnelle, très attendu.
Ursula von der Leyen
Les finances publiques, autres victimes du virus
Sur les trois premiers mois de l'année, les recettes engrangées par l'Etat sont en recul (-8,4%) alors que les dépenses ont fait un bond de 28,5%, selon les données publiées lundi par le ministère des Finances. En cause, les mesures d'aide mises en place par le gouvernement pour répondre à la crise sanitaire.
Ministere des Finances - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
«L'erreur consisterait à réduire les dépenses publiques»
Outre les mesures d'aide directe aux secteurs en difficulté, le gouvernement a présenté mercredi un ensemble de mesures destinées à relancer l'économie via le renforcement ou la création d'aides financières, notamment à destination des ménages. Des aides tournées vers «la durabilité».
(de g. à dr.) François Bausch, Vice-Premier ministre
L'Etat promet 800 millions d'euros d'aides nouvelles
Chômage partiel prolongé, fonds de relance et solidarité pour les secteurs encore à l'arrêt, allocation de vie chère doublée, incitation fiscale à baisser les loyers : le gouvernement a présenté, mercredi, de nouvelles mesures pour soutenir tant les sociétés que les particuliers.
Visite entreprise Circuit Foil Luxembourg avec le Premier Ministre, Foto Lex Kleren
Une crise économique avec un air de déjà-vu
Actuel président de la Chambre de commerce, Luc Frieden occupait les fonctions de ministre des Finances quand est survenue la crise économique de 2008-9. De quoi lui donner un certain recul sur les turbulences actuelles.
6.7. Wi / Banque de Luxembourg / Table Ronde Glocal Histories of Finance / Geschichte des Finanplatzes Luxemburg / Luc Frieden Foto:Guy Jallay