Changer d'édition

Fermeture de l'Alfa Hôtel: L'avocat du mystérieux Suisse s'explique
Les deux sociétés de l'investisseur suisse évaluent les possibilités de réouverture

Fermeture de l'Alfa Hôtel: L'avocat du mystérieux Suisse s'explique

Guy Jallay
Les deux sociétés de l'investisseur suisse évaluent les possibilités de réouverture
Économie 3 min. 21.03.2017

Fermeture de l'Alfa Hôtel: L'avocat du mystérieux Suisse s'explique

Thierry LABRO
Thierry LABRO
L'avocat des sociétés liées à celle de Rolphe Reding pour la gestion de l'hôtel Alfa et de la brasserie a levé le voile sur les raisons de la fermeture surprise, jeudi dernier.

par Thierry Labro

"Alors que les affaires de l’hôtel Mercure Grand Hôtel Alfa Luxembourg et de sa brasserie marchaient très bien, la société Alfa-Hôtel S.à r.l. n’a pas payé, même pas de près l’intégralité des loyers et ce depuis 2013!"

Dans un communiqué, mardi après-midi, l'avocat des sociétés impliquées dans la gestion de l'hôtel, Pierre Metzer, de l'étude Wildgen, a mis les choses à plat.

Si Alfa Hôtel - la société de Rolphe Reding - est bien celle qui exploite l'hôtel, pour lequel elle avait un contrat de marque et de gestion avec le groupe français Accor - et la brasserie, elle a un bail de location avec deux autres sociétés, Alfa Gestion et Alfa Place de la Gare.

Ces deux sociétés, créées par Nico Rollinger, ont changé d'actionnaire majoritaire en 2014. Elles sont contrôlées par un discret Suisse qui ne veut pas apparaître en première ligne. Ce dernier est à la tête d'Etablissement Trican, société immatriculée à Vaduz au Liechtenstein à partir de laquelle il avait créé une société au Luxembourg en 2007. M. Rollinger conserve une minorité dans les deux sociétés.

Neuf mois de patience

"Vu le non-respect récurrent de ses obligations financières par la société Alfa-Hôtel, les propriétaires n’avaient pas d’autre choix que de résilier le contrat de bail déjà avec effet au 31 décembre 2013 et, devant le refus obstiné de la société Alfa-Hôtel S.à r.l. de s’exécuter respectivement de trouver une solution à l’amiable, de saisir les tribunaux. Le jugement rendu en appel par le Tribunal d’arrondissement de et à Luxembourg en date du 20 mai 2016, confirmant le jugement de première instance, a retenu les défaillances substantielles de la société Alfa-Hôtel S.à r.l. et fait droit aux demandes des propriétaires."

L'avocat indique que les deux conseils d'administration ont voulu trouver une solution négociée pour que M. Reding puisse quitter l'établissement en réglant les questions liées aux 70 employés sous contrat avec sa société. "Sa dette envers les propriétaires s’élève aujourd’hui à plusieurs millions d’euros!" 

"Devant le constat que la société Alfa- Hôtel S.à r.l. continuait à se maintenir dans l’hôtel et ne manifestait aucune volonté de respecter le jugement du 20 mai 2016, les propriétaires n’avaient malheureusement pas d’autre choix que d’entamer et de mener à bout la procédure de l’exécution forcée."

Evaluation en cours

L'avocat dément avoir jamais eu le moindre projet de cession d'immeuble. Les deux sociétés du Suisse, affirme le communiqué, "évaluent différentes options afin de faire redémarrer dans un futur prochain une exploitation, sans l’implication de la société Alfa-Hôtel S.à r.l. ou de Monsieur Rolphe Reding, permettant de redorer cet immeuble historique de la Place de la Gare à Luxembourg et imbibé d’une longue tradition hôtelière."

Le groupe Accor a manifesté son intérêt de reprendre l'exploitation par l'intermédiaire d'une nouvelle structure. Les avocats auraient reçu d'autres propositions de groupes hôteliers.

L'hôtel et la brasserie avaient été fermés de manière spectaculaire, jeudi dernier, par des huissiers. Cet établissement, situé en face de la gare de Luxembourg, est l'un des plus emblématique du Luxembourg. Il avait notamment accueilli les généraux américains Omar Bradley et George Patton en décembre 1944.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Du mouvement autour de l'hôtel Alfa
Depuis plus d'un an, le bâtiment en face de la gare à Luxembourg est abandonné, semblable à une triste maison fantôme. Mais depuis quelques jours, les enseignes d'une entreprise de rénovation sont apposées sur la façade historique. Surprise?
16.3. Gare / Fermeture Hotel Alfa , Gare / Logo Accor wurden bereits entfernt , geschlossene Türen / Hotel u. Brasserie Foto:Guy Jallay