Changer d'édition

Faute de Google, Bissen disposera d'une zone d'activités
Économie 16.01.2020

Faute de Google, Bissen disposera d'une zone d'activités

Les réunions publiques de présentation du projet Google n'ont pas suffi à donner tous les éclaircissements.

Faute de Google, Bissen disposera d'une zone d'activités

Les réunions publiques de présentation du projet Google n'ont pas suffi à donner tous les éclaircissements.
Photo : Gerry Huberty
Économie 16.01.2020

Faute de Google, Bissen disposera d'une zone d'activités

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
L'hypothèse a été confirmée par le ministre de l'Economie, en cas de refus du dossier d'implantation du data-center. Même si Etienne Schneider défend toujours ce projet.

Voir s'implanter un centre de données électroniques géant en périphérie de Bissen ne fait toujours pas l'unanimité. Des craintes existent, et pas moins de 170 avis négatifs ont été recueillis durant la phase de présentation au public de ce projet. Jeudi, Etienne Schneider a informé les députés des dernières avancées du dossier. Une chose est certaine : des accords ont bien été signés par le gouvernement concernant les prix pour l'éventuelle vente des terrains. 

Celui qui s'apprête à quitter le gouvernement a précisé que, si le projet ne se faisait pas, les sommes reçues de la part de Google permettraient bien à l’Etat de développer une autre zone d’activités sur le site. L'information vient confirmer une réponse parlementaire signée Xavier Bettel (DP). Le Premier ministre en avait informé le député Laurent Mosar (CSV). 


The Google logo is seen January 8, 2020 at the 2020 Consumer Electronics Show (CES) in Las Vegas, Nevada. (Photo by Robyn Beck / AFP)
Google ne compte pas que des amis à Bissen
Le délai pour s'opposer à l'installation prochaine d'un centre de données de Google à Bissen a expiré. Au total, 170 avis négatifs ont été recensés. Le manque de transparence du dossier suscite encore et toujours de nombreuses interrogations.

Mais sans balayer cette hypothèse de retrait du projet, Etienne Schneider a insisté : «Le dossier évolue dans le bon sens». Et de rappeler qu'à ses yeux, « l’implantation de Google est importante pour faire avancer notre stratégie digitale». 

A ceux qui craignaient pour l'alimentation en eau du data-center, le vice-Premier ministre a dévoilé que les quantités de liquides indispensables au refroidissement des installations pourraient provenir de la station d’épuration voisine de Mersch. Cela afin d'éviter de puiser directement dans l'Alzette.  

Les eaux chauffées pourraient ensuite être utilisées pour alimenter, par exemple, un projet d’«urban farming», a encore expliqué Etienne Schneider.


Sur le même sujet

L'implantation de Google à Bissen se concrétise
Après une première phase d'approche et une opération séduction menée au mois de novembre, le projet d'implantation d'un data center dans le centre du pays par la multinationale américaine prend forme. Un plan d'aménagement peut désormais être consulté par le public.
Google lance sa plateforme de jeux vidéo en streaming
Le géant du net annonce qu'il fera son entrée dans le monde du gaming en ligne le 19 novembre, rebattant les cartes sur un marché dominé par les mastodontes Sony et Microsoft. La plateforme Stadia ne sera malheureusement pas accessible aux joueurs luxembourgeois.
(FILES) In this file photo taken on June 3, 2019 the Google logo adorns the outside of their NYC office Google building in New York City. - Amazon is eating into Google's giant slice of online search advertising in the US as businesses target the online retail platform's shoppers, according to an eMarketer forecast released on October 15, 2019. Google will continue to dominate the market for serving up ads along with search results, but Amazon and "smaller players" including Walmart, Target, eBay and Pinterest are seeing their shares grow, the market tracker said. (Photo by Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)
Google règle ses comptes avec la France
Un accord «historique» selon Bercy: le géant américain de l'internet, qui était visé par une enquête pour fraude fiscale, a accepté jeudi de verser un milliard d'euros pour solder l'ensemble de ses contentieux avec le fisc français.
(FILES) In this file illustration photo taken on July 10, 2019, the Google logo is seen on a phone in Washington, DC. - US internet giant Google has agreed a settlement totalling 945 million euros ($1.0 billion) to settle a tax dispute in France under an agreement announced in court on September 12, 2019. The company will pay a 500-million-euro fine for tax evasion, as well as a further 465 million euros to settle claims with French tax authorities. (Photo by Alastair Pike / AFP)
Débat prématuré à propos de Google à la Chambre
Les partis d'opposition voulaient confronter le gouvernement à de nombreuses questions critiques, mercredi, sur le projet d'implantation du data centre de Google à Bissen. L'ennui, c'est que le gouvernement n'a guère pu fournir de réponses.
ARCHIV - 08.05.2018, USA, Mountain View: Das Logo von Google an der Fassade des Hauptsitzes des Mutterkonzerns Alphabet. Google will mit einem Streaming-Dienst für Videospiele ins Games-Geschäft einsteigen. Foto: Christoph Dernbach/dpa +++ dpa-Bildfunk +++