Changer d'édition

Entreprises et réseaux sociaux, un duo gagnant
Économie 4 min. 15.12.2020

Entreprises et réseaux sociaux, un duo gagnant

Petite ou grande: toute entreprise devrait soigner sa présence sur les médias sociaux.

Entreprises et réseaux sociaux, un duo gagnant

Petite ou grande: toute entreprise devrait soigner sa présence sur les médias sociaux.
Photo : AFP
Économie 4 min. 15.12.2020

Entreprises et réseaux sociaux, un duo gagnant

Facebook, Insta' et autre TikTok n'ont pas seulement révolutionné la communication entre individus, ils sont aussi devenus une part non négligeable pour qui veut faire du business. Thierry Henschen en est le premier convaincu.

(pj avec Marlene BREY) Thierry Henschen a fondé l'agence de médias sociaux Parcours, donne des cours à la Chambre de commerce et crée des campagnes pour entreprises et hommes politiques. Il est toujours préoccupé par une chose : les entreprises sous-estiment les médias sociaux. 

Pourquoi les entreprises devraient-elles davantage se soucier de leur présence dans les médias sociaux en ce moment ?

Thierry Henschen : «Les médias sociaux sont la chose la plus importante : 80% des clients sont là. Les gens font défiler 100 mètres d'information par jour d'un seul coup de pouce. C'est aussi haut que la statue de la Liberté! Et puis avec l'épidémie, nous passons encore plus de temps en ligne. Lors du lockdown, le temps passé sur Facebook a bondi de 27%. Instagram et d'autres initiatives du même genre font passer les relations publiques à un niveau supérieur, avec une portée énorme, et c'est gratuit. Il suffit presque juste d'investir du temps.


ARCHIV - 13.08.2020, Indonesien, Makassar: Abzeichen für die Präsidentschaftswahl mit den Aufschriften «Vote» und «2020» sind auf einem Smartphone-Bildschirm vor einer US-Amerikanischen Flagge zu sehen. (zu dpa Themenpaket zur US-Wahl) Foto: Herwin Bahar/ZUMA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Facebook et Twitter jouent les garde-fous
Alors que la tension monte aux Etats-Unis, les géants des réseaux sociaux ont signalé mardi soir un message de Donald Trump comme potentiellement trompeur. Le président américain prétendait avoir gagné avant la fin du décompte, un scénario maintes fois envisagé par les réseaux et néanmoins inquiétant.

A quoi ressemble une stratégie professionnelle en matière de médias sociaux?

«Généralement, on dit : ''Investissez 20 minutes par jour dans vos médias sociaux''. Cela peut sembler beaucoup au début, mais si vous continuez pendant un mois, c'est comme si vous vous laviez les dents. Il est préférable de prendre un jour par mois pour planifier vos publications. C'est plus efficace que d'essayer de trouver de quoi faire chaque jour. La règle générale est de quatre posts par semaine. Si vous pouvez faire cela, cela devient efficace. 

Facebook, Instagram, LinkedIn ou TikTok : comment trouver le bon canal pour mon entreprise?

«Avant de commencer, vous devez vous demander : qui est mon client? Selon la réponse, je peux choisir la bonne plateforme et publier le meilleur contenu. Si je pense que mon produit intéresse les plus de 40 ans, alors je me concentre sur Facebook. Si je veux atteindre les 23-38 ans, je vais sur Instagram. Si mon public cible est encore plus jeune, je devrais me pencher sur TikTok. Et oui, même TikTok.

A son lancement, Instagram était également utilisé par des jeunes filles de 14 ans, tout comme TikTok aujourd'hui. Résultat : Instagram s'est rapidement imposé comme la plus importante plateforme pour les entreprises du monde entier. C'est pourquoi l'on ne doit pas sous-estimer TikTok. BMW utilise déjà beaucoup la plateforme car les utilisateurs d'aujourd'hui, âgés de 14 ans, seront les futurs acheteurs de voitures...

Dans quelle mesure le choix du canal dépend-il du modèle commercial ?

"Si je fais quelque chose qui est axé sur les affaires, comme le conseil, alors je vais sur LinkedIn. Parce que LinkedIn est riche en textes et en informations. C'est là que vous pouvez montrer votre savoir-faire. Si vous êtes un restaurant, un magasin de mode ou un supermarché, et que vous recherchez donc l'esthétique et le produit, Instagram est le bon support. Parce qu'Instagram se concentre sur les photos. Facebook est toujours le nec plus ultra. C'est en fait là que tout le monde se trouve. J'utiliserais donc toujours deux médias sociaux et l'un serait impérativement Facebook.

Quelle grande idée fausse circule encore à propos des médias sociaux ?

Leur gratuité. J'ai travaillé pour Vice Magazine à Berlin en 2010. Nous avons fait des publicités sur les médias sociaux pour de très grands annonceurs, comme Puma ou Smirnoff. C'était il y a dix ans, c'était gratuit mais la portée organique ne fonctionne plus aujourd'hui. Si vous ne payez pas votre post, vous n'atteignez que 5% de votre cible. Oui, désormais, il faut payer Facebook pour que la plateforme diffuse plus largement un contenu.


Catalogues are placed for people to take at the entrance to one of the stores of the Swedish furniture giant Ikea on December 7, 2020 in Jarfalla, near Stockholm. - Swedish furniture giant Ikea said Monday, December 7, 2020 it would stop printing its famed physical catalogue, printed yearly in tens of millions of copies, after 70 years, as customers move to digital alternatives. (Photo by Jonathan NACKSTRAND / AFP)
Ikea tourne la page de son catalogue
Après 70 ans d'existence, le géant suédois a annoncé en début de semaine renoncer à son célèbre catalogue et se lance dans un grand virage numérique.

En marketing, vous citez le prix pour atteindre 1.000 personnes. À la télévision, le prix international se situe entre 200 et 1.500 euros. En radio, il peut atteindre 5.000 euros. Sur Facebook, vous payez 9€, sur Instagram 5€... Pour Instagram et Facebook, je dis à mes clients : essayez-le, mettez quelques euros et vous jugerez combien d'utilisateurs supplémentaires vous allez atteindre.

La publicité à la télévision ou à la radio, personne ne sait si la grand-mère ou l'enfant va la capter ou la zapper. Avec Facebook et Instagram, je peux définir des groupes cibles (sexe, âge, intérêts) donc il n'y a pas de gaspillage. 

Un dernier conseil d'initié à suivre ?

«L'algorithme de Facebook est plus secret que l'accès au bâtiment principal de la NSA. Même les meilleures agences du monde ne savent pas comment cela fonctionne. On ne peut le savoir qu'en faisant des tests. Donc, lorsque vous faites votre plan comm' pour le mois, commencez par analyser le mois précédent et voyez ce qui a bien fonctionné. Il ne faut pas avoir peur de trop poster.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Ikea tourne la page de son catalogue
Après 70 ans d'existence, le géant suédois a annoncé en début de semaine renoncer à son célèbre catalogue et se lance dans un grand virage numérique.
Catalogues are placed for people to take at the entrance to one of the stores of the Swedish furniture giant Ikea on December 7, 2020 in Jarfalla, near Stockholm. - Swedish furniture giant Ikea said Monday, December 7, 2020 it would stop printing its famed physical catalogue, printed yearly in tens of millions of copies, after 70 years, as customers move to digital alternatives. (Photo by Jonathan NACKSTRAND / AFP)
Fortnite en embuscade sur iPhone
L'américain Nvidia, qui a adapté son service de jeux en streaming au navigateur web des smartphones d'Apple, prépare le retour du jeu phénomène pourtant banni pour avoir contesté les commissions imposées par la marque à la pomme.
Trois Luxembourgeois sur quatre sont sur Facebook
Sur quel réseau social procrastinez-vous ? Les trois quarts des résidents du Luxembourg déclarent utiliser Facebook, selon un récent sondage TNS Ilres. Loin derrière, Instagram et Snapchat sont les deux autres favoris.