Changer d'édition

Entrée de SpaceX sur le marché militaire américain
Économie 27.05.2015 Cet article est archivé
Concurrence spatiale

Entrée de SpaceX sur le marché militaire américain

Le SpaceX Dragon commercial cargo.
Concurrence spatiale

Entrée de SpaceX sur le marché militaire américain

Le SpaceX Dragon commercial cargo.
REUTERS
Économie 27.05.2015 Cet article est archivé
Concurrence spatiale

Entrée de SpaceX sur le marché militaire américain

Pierre SORLUT
Pierre SORLUT
L'armée de l'air américaine a annoncé avoir certifié la société SpaceX pour le lancement de satellites militaires américains. C'est la fin d'un monopole.

L'armée de l'air américaine a annoncé mardi avoir certifié la société SpaceX pour le lancement de satellites militaires américains, lui ouvrant ainsi les portes d'un marché lucratif monopolisé jusqu'à maintenant par une joint-venture entre Lockeed et Boeing.

"C'est une étape très importante pour l'Air Force et le département de la Défense", a déclaré dans un communiqué la secrétaire à l'armée de l'air, Deborah Lee James.

Lanceur de GPS

"L'émergence de SpaceX comme lanceur commercial viable permet de mettre en concurrence les services de lancement (militaires) pour la première fois depuis près d'une décennie" s'est-elle félicitée.

Avec cette certification, SpaceX pourra dès le mois de juin se porter candidat pour le lancement de satellites GPS III, selon l'armée de l'air.

Success story de l'espace

Fondée en 2002, SpaceX est une société à capitaux privés, contrôlée par le flamboyant milliardaire Elon Musk. La société a connu une croissance fulgurante pour devenir l'un des grands du lancement spatial mondial, lancant des satellites commerciaux et opérant des lancements pour la Nasa.

La société est notamment en concurrence avec l'européen Arianespace, qui se plaint de ne pas avoir accès à des marchés publics garantis aussi importants que son rival américain.

En 2014, le GAO, équivalent américain de la cour des comptes française, avait rapporté que le marché des lancements militaires américains représenterait environ 9,5 milliards de dollars sur les 5 ans à venir.

AFP