Changer d'édition

Enfin le terminus pour les négociations à Luxtram
Économie 03.10.2019

Enfin le terminus pour les négociations à Luxtram

Les négociations étaient en cours depuis novembre 2017.

Enfin le terminus pour les négociations à Luxtram

Les négociations étaient en cours depuis novembre 2017.
Photo: Chris Karaba
Économie 03.10.2019

Enfin le terminus pour les négociations à Luxtram

Il aura fallu près de deux ans de bras de fer entre direction et syndicats pour que la société dispose de sa première convention collective. Si le statut des chauffeurs de tram ne sera pas copié sur celui de leurs homologues des transports publics, l'accord compte des avantages certains.

Heureusement, le chantier de la nouvelle ligne du tram avance plus vite que les négociations sociales chez Luxtram. Des mois qu'entre la direction de l'opérateur public (détenu à 70% par l'État et 30% par la Ville de Luxembourg) et les syndicats, les discussions avortent autour du texte censé remplacer le règlement interne instauré depuis la naissance de la société anonyme.

Fin 2018, les échanges sur le «pacte social» étaient tellement au point mort qu'appel avait été lancé à l'Office national de conciliation pour sortir les partenaires de l'impasse. En ce 3 octobre, les syndicats OGBL et FNCTTFEL-Landsverband  peuvent se féliciter de l'issue du bras de fer. Même s'ils n'ont pas eu exactement le statut souhaité (à savoir le même que pour les chauffeurs RGTR ou les conducteurs CFL), la convention est signée.

Primes d'astreinte revalorisées

L'accord conclu prévoit l’attribution d’un 13e mois fixe et versé mensuellement; une augmentation de salaires de 4%, le maintien d’une prime variable au mérite jusqu’à 4% du salaire brut annuel, l’octroi de deux jours de congé supplémentaires et une dotation en chèques repas.

La convention collective, validée pour les trois ans à venir, inclut également une augmentation de la prime d’astreinte entre 50€ et 150€ pour les salariés concernés. 

150 employés d'ici fin 2020

Direction et syndicats ont aussi trouvé un compromis sur le déroulement de carrière, notamment pour les conducteurs de tramway, engagés dans la carrière 2a, qui passeront en carrière 3a, seulement un an après leur prise de fonction. 

La convention collective de Luxtram s'appliquera à compter du 1er janvier 2019 pour les 108 personnels en poste aujourd'hui, ainsi qu'aux quarante nouveaux conducteurs de tram attendus, fin 2020, pour l’exploitation de la 2e ligne jusqu’à la Gare centrale.


Sur le même sujet

Luxtram au ralenti boulevard Royal
Le chantier du tram est à l'arrêt depuis tout l'été devant les bâtiments en cours de construction du Royal-Hamilius et Zenith. A défaut d'accéder à temps à deux emprises de voirie, le planning d'installation de la liaison Étoile/Gare pourrait être remis en cause.
Un traminot luxembourgeois devient champion
Tiago Ferreira est devenu champion d'Europe des conducteurs de tramway 2019. Formé au Centre de formation professionnelle à la conduite du tramway à Luxembourg-Kirchberg, c'est le plus jeune conducteur de Luxtram.
Tiago Ferreira ist bester Tramfahrer Europas.
L'arrivée du tram à la gare plus chère que prévu
Les travaux d'infrastructures qui permettront au tram de circuler jusqu'à la gare centrale à l'horizon fin 2020 coûteront finalement beaucoup plus cher à la Ville de Luxembourg comme s'en sont rendu compte, lundi soir, les élus communaux.
Nei Avenue , Gare , Chantier Tram , alentours  Rousegärtchen , Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
Luxtram en ligne de mire syndicale
Lors d'une réunion organisée mercredi, à l'occasion de la fête du travail, la fédération des cheminots FNCTTFEL-Landesverband en a profité pour revenir notamment sur les différends entre les représentants des salariés et l'exploitant de tramways.
En tramway jusqu'à l'aéroport
Alors que le tramway se dirige lentement de la place de l'Etoile vers la gare, des plans sont en cours pour prolonger le trajet de Luxexpo à l'aéroport du Findel. Un projet qui vient d'être présenté aux citoyens de la commune de Niederanven.
Lokales, 1 Jahr Tram, Mobilität,Kirchberg. Foto: Gerry Huberty