Changer d'édition

Les bénéfices grimpent encore pour Pfizer
Économie 2 min. 28.07.2021
Economie de la santé

Les bénéfices grimpent encore pour Pfizer

L'Europe a déjà signé un 3ème contrat avec BioNTech et Pfizer. Il est question de réserver 1,8 milliard de doses supplémentaires, pour le compte de tous les États membres de l'UE, entre fin 2021 et 2023...
Economie de la santé

Les bénéfices grimpent encore pour Pfizer

L'Europe a déjà signé un 3ème contrat avec BioNTech et Pfizer. Il est question de réserver 1,8 milliard de doses supplémentaires, pour le compte de tous les États membres de l'UE, entre fin 2021 et 2023...
Photo : AFP
Économie 2 min. 28.07.2021
Economie de la santé

Les bénéfices grimpent encore pour Pfizer

Plus les mois passent, plus les compteurs de ventes s'affolent pour le laboratoire américain. Le groupe pharmaceutique prévoit d'écouler cette année pour 28 milliards d'euros de vaccins anti-covid.

(AFP) - En février dernier, Pfizer disait tabler sur 13 milliards d'euros de commandes de flacons du sérum anti-covid développé avec BioNTech. Une somme qui n'a cessé de grimper depuis. L'estimation passant à 22 milliards attendus en mai, pour atteindre aujourd'hui la coquette somme de... 28 milliards sur cet unique produit et pour la seule année 2021.


FILE PHOTO: A man walks past anti-vaccine graffiti amid the outbreak of the coronavirus disease (COVID-19) in Belfast, Northern Ireland January 1, 2021. REUTERS/Phil Noble/File Photo
Qui se cache derrière les 13% opposés au vaccin?
Si huit résidents sur dix se sont déclarés favorables à l'injection du sérum anti-covid, selon une étude du Statec parue mardi, certains s'y opposent encore et toujours. Avec comme argument principal les incertitudes dans les effets à long terme. Explications.

A titre de comparaison, le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson, qui a lui aussi développé un vaccin contre le coronavirus, anticipe 2,1 milliards d'euros de revenus issus de son sérum pour 2021. Cela quand le laboratoire Moderna tablait de son côté en mai sur des ventes annuelles de 16 milliards d'euros.

«La rapidité et l'efficacité de nos efforts avec BioNTech pour aider à vacciner le monde contre le covid-19 est sans précédent, avec désormais plus d'un milliard de doses délivrées à l'échelle de la planète», a réagi mercredi le PDG du groupe, Albert Bourla. Grâce aux campagnes de vaccination en place un peu partout dans le monde, le groupe multiplie les contrats. Et déjà 2,1 milliards de doses devraient être écoulées sur les douze mois de l'année. Sachant qu'en un semestre, les ventes de vaccins anti-covid ont déjà rapporté 9,5 milliards d'euros à l'entreprise.

L'une des dernières ventes signées en date est la commande de 200 millions de doses supplémentaires par les Etats-Unis, passée vendredi. Un plus portant les achats pour le marché intérieur américain à 500 millions d'injections possibles.

Les ventes pourraient encore croître, car Pfizer/BioNTech préconise désormais  une troisième dose de son vaccin pour le rendre plus efficace, au moment où le variant Delta provoque des flambées épidémiques en Asie et en Afrique. Une souche qui fait également remonter le nombre de cas en Europe et aux Etats-Unis.


«Besoin probable d'une troisième dose à l'automne»
Face aux mutations du covid-19, le Dr Thérèse Staub, présidente du conseil supérieur des maladies infectieuses, estime que la population résidente devra repasser par la case centre de vaccination après la rentrée pour bénéficier d'une meilleure protection sanitaire. Interview.

«De nouvelles études montrent qu'une troisième dose a des effets neutralisants contre le variant Delta plus de cinq fois plus élevés chez les jeunes et plus de onze fois chez les personnes plus âgées après deux doses», affirme mercredi l'entreprise qui prévoit de publier des données plus détaillées dans les semaines à venir. L'alliance affirme qu'elle pourrait demander une autorisation de mise sur le marché en urgence d'ici au mois d'août.

Pfizer et BioNTech pourraient par ailleurs demander une autorisation d'urgence de leur vaccin pour les 5-11 ans d'ici la fin septembre, si celle-ci s'avère «nécessaire» et si l'ensemble des données issues des essais sont disponibles d'ici là. Actuellement, la vaccination n'est autorisée en Europe qu'à partir de 12 ans (et sur base du volontariat).


Sur le même sujet

Jusqu'au 10 août, des équipes mobiles seront envoyées dans les hôpitaux et maisons de soins pour proposer une vaccination anti-covid aux professionnels en contact avec des personnes vulnérables qui n'auraient pas encore reçu une injection.
Le Portugal a fait appel à d'autres pays européens pour obtenir de nouvelles réserves de flacons anti-covid. Lisbonne entend accélérer la vaccination de sa population, a annoncé la ministre de la Santé Marta Temido.
A woman receives a dose of the Pfizer-BioNTech COVID-19 vaccine at a vaccination center in Villetaneuse, northern suburb of Paris, on July 27, 2021. (Photo by Alain JOCARD / AFP)
Ce qui fait trois déclarations pour 1.000 vaccins anti-covid administrés... Et le rapport de pharmacovigilance de la direction de la Santé est rassurant: 80% des effets indésirables enregistrés constituaient des réactions «non graves» et «sans conséquences».
A partir du 2 août, les médecins luxembourgeois se verront davantage impliqués dans la campagne vaccinale. En cabinet, les professionnels volontaires pourront à leur tour administrer les sérums anti-covid.
(FILES) In this file photo taken on April 20, 2021, nurse Frederick Morley loads syringes with the Moderna Covid-19 vaccine at a mobile vaccination clinic in Bridgeport, Connecticut. - The US is donating doses of Covid-19 vaccine to Georgia and Tajikistan, a White House official said on July 22, 2021,. Tajikistan on July 25 will receive 1.5 million doses of the Moderna shot via the international vaccine distribution system known as Covax, while Georgia will get 500,000 doses of the Pfizer vaccine July 24 in a bilateral donation, the official told AFP. (Photo by Joseph Prezioso / AFP)