Changer d'édition

Amazon mis lourdement à l'amende par la CNPD
Économie 2 min. 30.07.2021
Données personnelles

Amazon mis lourdement à l'amende par la CNPD

Données personnelles

Amazon mis lourdement à l'amende par la CNPD

Photo: Chris Karaba
Économie 2 min. 30.07.2021
Données personnelles

Amazon mis lourdement à l'amende par la CNPD

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
L'autorité luxembourgeoise dédiée à la protection des données a infligé, vendredi, une pénalité record de 746 millions d'euros au géant américain pour violation des données personnelles. Une décision contestée par l'entreprise qui annonce d'ores et déjà faire appel.

La Commission nationale pour la protection des données (CNPD) vient de frapper un grand coup. Trois ans après avoir été saisi par la Quadrature du net,  association française de défense et de promotion des droits et libertés sur Internet, le gendarme luxembourgeois a condamné Amazon à une amende de 746 millions d'euros, révèle vendredi Bloomberg. La sanction la plus importante jamais infligée au sein de l'UE pour violation des règles sur les données personnelles. 


En un an et demi, la CNPD s'est montrée plus proactive que répressive
La CNPD plus active que répressive
Du 25 mai 2018 au 31 décembre 2019, 983 réclamations ont été introduites pour des questions de protection des données, révèle ce jeudi le ministère de la Justice. Toutefois, la Commission nationale pour la protection des données n'a encore imposé aucune amende administrative.

Rendue le 16 juillet dernier - mais pas encore en ligne sur le site de la CNPD -, la décision considère qu'Amazon a enfreint le RGPD notamment en mettant à disposition de tiers les données de ses clients. Le système de ciblage publicitaire imposé par Amazon serait réalisé sans le consentement libre de l'internaute. 

Une affirmation que dément le géant américain qui annonce, d'ores et déjà, faire appel de la décision. Dans un communiqué, l'entreprise (au siège européen basé au Luxembourg) se dit «en profond désaccord avec la décision de la CNPD». Elle estime la sanction «sans fondement» et reposant «sur des interprétations subjectives et non éprouvées de la réglementation européenne»


600 postes à pourvoir à Amazon Luxembourg
Le vice-président du groupe pour l'Europe vient d'annoncer vouloir conforter les effectifs de la firme de 20% au Grand-Duché. Le récent jugement de la Cour européenne de justice en faveur du site marchand y serait-il pour quelque chose?

Contactée vendredi par le Luxemburger Wort, la CNPD n'a pas encore répondu à la sollicitation. Il est vrai que l'autorité est liée par la loi du secret professionnel et n'est pas autorisée à commenter des cas individuels ou de confirmer la réception de plainte. Cette décision s'intègre dans un contexte particulier, marqué par la multiplication des enquêtes autour des GAFA dans le cadre d'enquête antitrust et de la volonté internationale de plus taxer les multinationales. Pour mémoire, Amazon emploie au Luxembourg quelque 3.200 personnes, ce qui en fait le huitième plus grand employeur du pays.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

En infligeant une pénalité de 746 millions d'euros au géant américain, l'autorité luxembourgeoise de protection des données personnelles se prépare à affronter l'une des entreprises privées les plus puissantes. Un combat judiciaire que l'instance assumera via son budget, indique Xavier Bettel.
Tine A. Larsen, CNPD, Foto Lex Kleren
D'ici 2023, les sociétés comme Amazon seront soumises à un impôt de 15% sur leurs revenus. Une décision qualifiée d'«historique», malgré le refus de plusieurs pays, comme l'Irlande, de signer la déclaration jeudi.
Le vice-président du groupe pour l'Europe vient d'annoncer vouloir conforter les effectifs de la firme de 20% au Grand-Duché. Le récent jugement de la Cour européenne de justice en faveur du site marchand y serait-il pour quelque chose?
Du 25 mai 2018 au 31 décembre 2019, 983 réclamations ont été introduites pour des questions de protection des données, révèle ce jeudi le ministère de la Justice. Toutefois, la Commission nationale pour la protection des données n'a encore imposé aucune amende administrative.
En un an et demi, la CNPD s'est montrée plus proactive que répressive