Changer d'édition

Des start-up de l'éco-technologie poussent à Dudelange
Économie 4 min. 21.08.2019

Des start-up de l'éco-technologie poussent à Dudelange

Des synergies sont en cours entre les start-up du Hub et la ville de Dudelange pour créer le nouvel éco-quartier à émissions neutres de Neischmelz.

Des start-up de l'éco-technologie poussent à Dudelange

Des synergies sont en cours entre les start-up du Hub et la ville de Dudelange pour créer le nouvel éco-quartier à émissions neutres de Neischmelz.
Photo: Ville de Dudelange
Économie 4 min. 21.08.2019

Des start-up de l'éco-technologie poussent à Dudelange

L'incubateur de Dudelange accueille depuis plus d'un an des spécialistes de l'éco-technologie. RSS-Hydro se spécialise dans l'analyse d’inondations via des images satellites. WeThink planche sur la réduction de consommation d'énergie.

Par Thomas Berthol 

Tornade, inondations, le Luxembourg n'est pas à l'abri de catastrophes naturelles. Guy Schumann, le sait mieux que quiconque. Il en a même fait son métier. Spécialisée dans les prévisions, la télédétection et l'analyse d’inondations, via des images satellites, sa société RSS-Hydro fait partie des start-up actives dans l’éco-technologie, qui sont hébergées dans l'incubateur Innovation Hub Dudelange.


Lokales, online, Pétange, visite Xavier Bettel, Taina Bofferding, Grand-Duc Henri ,Tornado, Sturm, der Tag danach, Aufräumarbeiten,   Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Une tornade ravage le Sud
Pendant 10 minutes, le vendredi 9 août 2018 au soir, des vents atteignant 250 km/h ont soufflé sur les communes de Bascharage et Pétange, détruisant partiellement plusieurs centaines de maisons. Si aucun mort n'est à déplorer, les dégâts s'élèvent à quelque 100 millions d'euros.

«Une inondation peut avoir des conséquences économiques importantes», rappelle le CEO de la jeune pousse. «C'était le cas en Thaïlande en 2011, où le phénomène a eu des répercussions jusque dans le secteur automobile européen.»

Pour mettre en œuvre ses projets, il a utilisé les récentes montées des eaux du Mullerthal en 2018 comme produit de démonstration. Il étudie actuellement le ruisseau local, la Diddelenger Baach, et la topographie des alentours de la cité du Sud. Si son expertise est régulièrement requise par la Banque mondiale ou l'ONU, il souhaite toutefois se consacrer au Grand-Duché, où le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST) est très actif dans l'étude et la prévision des inondations. 

Le Dr Guy Schumann: «Je ne considère pas mon entreprise comme une start-up, au sens où on l'entend communément. Je suis depuis plus de 15 ans dans le métier, je la vois plutôt comme une jeune société qui a commencé au Luxembourg», explique le CEO. «D’ailleurs, je ne suis pas à la recherche d'investisseurs, mais plutôt de projets.»
Le Dr Guy Schumann: «Je ne considère pas mon entreprise comme une start-up, au sens où on l'entend communément. Je suis depuis plus de 15 ans dans le métier, je la vois plutôt comme une jeune société qui a commencé au Luxembourg», explique le CEO. «D’ailleurs, je ne suis pas à la recherche d'investisseurs, mais plutôt de projets.»
Photo: Alain Piron

D’origine luxembourgeoise, Guy Schumann revient des Etats-Unis où il a travaillé durant six ans auprès de la NASA. À l'époque, l'agence spatiale américaine planchait sur un programme de satellite de mesure de la montée des eaux, et du débit des fleuves, à l’échelle mondiale. La mise sur orbite de l’engin est prévue en 2021. 

Entre-temps en juillet 2017, il crée sa start-up, puis rentre au Luxembourg en avril 2018. Il a néanmoins gardé de nombreux contacts Outre-Atlantique. Encore aujourd'hui, il continue ses recherches pour le compte de la First Street Foundation, une asbl américaine qui étudie les risques d’inondations aux Etats-Unis, ainsi que les impacts du changement climatique sur le sol américain, à l'horizon 2050-2080.

Être économe

L'hébergement dans l'incubateur présente l'avantage de pouvoir rencontrer d’autres «start-upers» et de pouvoir nouer des relations en vue de projets communs. Sur ce point il est en discussion avec son homologue de WeThink; les échanges pourraient bientôt déboucher sur une collaboration.

L'Innovation Hub s'étale sur plus de 500 m2 dans l'ancien bâtiment d'ArcelorMittal à Dudelange.
L'Innovation Hub s'étale sur plus de 500 m2 dans l'ancien bâtiment d'ArcelorMittal à Dudelange.
Photo: Steve EASTWOOD

WeThink est spécialisée dans l'élaboration et la commercialisation de projets éco-technologiques. Tout comme pour RSS-Hydro, son modèle économique ne reprend pas les modes opérationnels, de financement et d'investissement habituels des start-up. Toutefois, Luc Schmitt, son fondateur en revendique un peu l'état d'esprit innovant. Sa société planche sur la création de lampadaires smart-lighting. Il en installe actuellement une vingtaine à Dudelange. Ces prototypes apporteront une économie d'électricité d’environ 80 %. De même, leurs lumières pourront être pilotées à distance.


Approche life long learning


quartier Nei Schmelz Dudelange - Photo : Pierre Matgé
1.000 logements sur la friche industrielle de Dudelange
Lorsqu'un nouveau quartier doit être construit dans une commune, il est habituellement déjà planifié de A à Z au moment de la présentation du projet au grand public. Mais pour le quartier «Neischmelz», à la sortie de Dudelange en direction de la France, il a été décidé de procéder différemment.

Le credo de WeThink est simple et concis: être économe. «Il s'agit ici de trouver des solutions pour réduire le plus possible la consommation d'énergie», éclaire le CEO. Aussi, dans cette optique, il envisage de se lancer dans la consultance écologique, dès fin 2019. Concrètement, il souhaite proposer aux communes des réponses pour améliorer leur bilan écologique et réduire par exemple leur consommation de CO2, de plastique, papier, ou encore pour rendre les modalités de transports plus durables.

 «Nous souhaitons améliorer la qualité de vie de tous», explique Luc Schmitt. La panoplie de projets de la start-up est large. Elle nécessite toutefois un apprentissage permanent de la part de ses collaborateurs. Aussi, le CEO n'hésite pas à qualifier sa démarche de «life-long learning», pour décrire son modèle d'affaires. 

Synergies

Des synergies sont ainsi réalisées entre les jeunes pousses et la ville de Dudelange, en vue de projets, tel celui du Neischmelz . Lancé en 2005, celui-ci vise à développer un éco-quartier à émissions neutres, sur une surface de 40 hectares. Au-delà de l'aspect écologique, ses promoteurs souhaitent en faire un programme à la pointe de l'innovation, dans la construction des logements, la mobilité, mais aussi dans les activités économiques.