Changer d'édition

Des salaires luxembourgeois pas si avantageux
Économie 3 min. 02.06.2021

Des salaires luxembourgeois pas si avantageux

Le "gagner plus pour consommer plus" n'est pas forcément un adage qui se vérifie au Luxembourg plus que chez ses voisins. En proportion au moins...

Des salaires luxembourgeois pas si avantageux

Le "gagner plus pour consommer plus" n'est pas forcément un adage qui se vérifie au Luxembourg plus que chez ses voisins. En proportion au moins...
Photo archives : Marc Wilwert
Économie 3 min. 02.06.2021

Des salaires luxembourgeois pas si avantageux

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Oui, le pays propose le salaire minimum ou le revenu annuel brut le plus élevé de l'Union européenne. Mais en termes de pouvoir d'achat au Luxembourg, le montant perd en efficacité.

Le Statec vient écorner, avec sa dernière étude, le «mythe» de l'Eldorado luxembourgeois. En effet, à bien comparer les données européennes, les analystes notent que ce n'est pas forcément parce que les entreprises offrent les revenus les plus élevés, en moyenne, au sein de l'Union européenne que les résidents s'y retrouvent en termes de capacité d'achat. Pas de quoi se plaindre toutefois car avec un salaire brut moyen de 64.932 euros/an, le pays offre toujours la rémunération la plus élevée des 27 Etats membres.


Worker poses the gaskets prior installs a skyroof of a motorhome made from a Fiat "Ducato" van, in the factory of the Pilote group, in Longuenee-en-Anjou, western France, on May 05, 2021. - With its 680 employees, two production sites in France and one in Germany, the Pilote Group, which builds 5,800 campervans and converted vans each year, became in 2020 the number 1 in France in terms of registration, in a boosted sector by the health crisis, which plunges the holidays under the sign of uncertainty (Photo by JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)
Et si l'index arrivait avant la fin de l'année...
Au vu de l'évolution de l'inflation, le Statec a révisé la date possible d'une prochaine réévaluation automatique des salaires. Ainsi, les fiches de paie pourraient gonfler de 2,5% d'ici la fin de l'année.

Mais le Statec a voulu voir plus loin que ce simple chiffre. Comparant ce qu'il était possible de consommer avec un euro gagné au Grand-Duché et dans les autres pays. Et c'est là que la situation se détériore. En effet, le coût de la vie au Luxembourg est tel que l'écart constaté sur le niveau de salaire se rétrécit si l'on tient compte du pouvoir d'achat réel que procure le salaire versé. L'effet d'aubaine du plus fort niveau de revenu proposé s'amoindrit ainsi systématiquement en comparaison avec tous les pays de l'UE.

Joindre les deux bouts

Rien que pour la Grande Région, quand en France le salaire annuel brut moyen représente 58% du même salaire luxembourgeois, le standard de pouvoir d'achat (SPA) passe à 67%. Autrement dit avec le même revenu touché dans l'Hexagone, un salarié français peut consommer 9% de plus chez lui qu'un résident... Même écart relevé en Belgique (71% du salaire moyen, mais 80% de SPA), mais bien plus côté allemand (69%, pour 84%). 

D'ailleurs cet écart entre salaire perçu et réalité du quotidien ne cesse d’accroître les difficultés pour les moins bien lotis des salariés. Une récente étude de la Chambre des salariés pointait d'ailleurs la montée de la «pauvreté laborieuse». Ainsi, un ménage luxembourgeois sur quatre (26%) reconnaît ne plus pouvoir joindre les deux bouts en fin de mois... 

Ce même constat est aussi noté en comparant la capacité d'achat des Européens percevant le salaire minimum. Certes, là encore, les employeurs luxembourgeois se montrent les plus généreux de l'UE, et encore plus depuis la hausse du 1er janvier. Mais force est de constater que l'écart se réduit nettement en termes de capacités de dépenses sur le territoire national des salariés. Et le «meilleur exemple» est à trouver de l'autre côté de la Moselle. Car si le salaire minimum allemand équivaut à 90% de celui versé au Grand-Duché, il offre presque le même pouvoir d'achat derrière la frontière.


Wachstum,Wohnungsbau, Baustelle,Baukräne,Immobilien.Foto:Gerry Huberty
La mutation rapide et spectaculaire du Luxembourg
Hausse de la population (+24%), du nombre de frontaliers (+32%) ou bien encore des prix de l'immobilier (+56%). Entre 2010 et 2019, le pays aura connu une croissance significative, souligne la Fondation Idea à l'origine d'un exercice de compilation de données. Un rappel chiffré utile pour comprendre les défis de demain.

Le Statec va même jusqu'à comparer la situation par branche d'activité. Taclant au passage une autre légende sociale qui veut que tous les métiers payent mieux au Luxembourg que chez ses voisins. Cela se révèle faux, notamment dans un secteur pourtant aussi essentiel que la construction. La rémunération y est quasiment équivalente sur les chantiers belges mais, nuance importante, la capacité d'achat se révèle supérieure -en résumé- pour un ouvrier wallon plutôt qu'un salarié d'Esch. D'après les comparaisons faites, la même conclusion est à tirer pour les salariés de l'hôtellerie-restauration ou des services administratifs. Ceux-ci n'auraient au final guère intérêt à passer du royaume vers le Grand-Duché.

Même les emplois dans l'industrie ou le commerce n'échappent pas à ce constat surprenant : si la paye au Luxembourg dans ce secteur est légèrement supérieure au traitement perçu dans la même branche en Allemagne ou en Belgique, le pouvoir d'achat d'un euro n'est pas à l'avantage des salariés vivant au Luxembourg. Mais pas certain que ces constats ne réduisent l'attractivité du pays en termes de recrutement. Le nombre de salariés frontaliers ne cesse de progresser, doublant en quantité de 2002 à 2019 pour atteindre plus de 200.000 personnes désormais.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Patrons et syndicats se rencontrent alors qu’en arrière-plan les esprits s’échauffent autour de la prochaine réforme des pensions.
A compter du 1er janvier 2022, le montant des aides versées par l'Etat pour soutenir les familles sera revalorisé, indique mercredi la ministre de la Famille à la Chambre, quelques heures après la validation de la décision en Conseil de gouvernement.
Pandémie oblige, l'accord salarial signé ce jeudi entre l'Etat et la CGFP ne prévoit pas «d'augmentation financière structurelle» d'ici la fin de l'année prochaine, mais entend mettre l'accent sur «les conditions de travail des agents», notamment dans le cadre du télétravail.
Illustration Fonction Publique -  Staatsbeamten - Photo : Pierre Matge
L'Institut national de la statistique et des études économiques du Grand-Duché a publié ce vendredi son enquête sur les salaires au pays. Comme en 2014, les employés du secteur de la finance occupent la tête du classement.
Les secteurs financier ou de l'éducation au Luxembourg offrent les salaires les plus élevés, pouvant atteindre 90.000 euros par an, révèle une nouvelle étude du STATEC. La restauration en revanche plafonne à 30.000 euros et quelques.