Changer d'édition

Des finances publiques jugées «solides»
Économie 3 min. 25.04.2022
Au Luxembourg

Des finances publiques jugées «solides»

Yuriko Backes a conclu par un appel à la retenue, face à ces chiffres solides.
Au Luxembourg

Des finances publiques jugées «solides»

Yuriko Backes a conclu par un appel à la retenue, face à ces chiffres solides.
Photo d'archives: Marc Wilwert
Économie 3 min. 25.04.2022
Au Luxembourg

Des finances publiques jugées «solides»

Laura BANNIER
Laura BANNIER
Le premier trimestre 2022 s'est positivement déroulé du point de vue de la situation financière de l'Etat. Yuriko Backes, la ministre des Finances, a fait le point ce lundi.

Du côté des comptes de l'Etat, tout roule. C'est en tout cas ce qu'a fait savoir Yuriko Backes (DP) à la Chambre des députés, lors d'une réunion conjointe des commissions Finances et Budget, et Contrôle de l'exécution budgétaire. Au 31 mars 2022, les recettes encaissées par l'Administration centrale s'élevaient en effet à 6,1 milliards d'euros, soit 716 millions d'euros de plus (+13,4%) par rapport à fin mars 2021.


ARCHIV - 18.01.2021, Bayern, Neubiberg: Eine Frau trägt bei ihrem Einkauf in einem Supermarkt eine FFP2-Schutzmaske. Mit dem Ende der staatlichen Vorgaben müssen ab nächster Woche in Supermärkten und in Discountern keine Maske mehr getragen werden. (zu dpa: «Supermarkt-Kunden müssen bald keine Maske mehr tragen») Foto: Sven Hoppe/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
«Une aide rapide pour les gens et les entreprises»
Mardi, la commission spéciale nouvellement créée, composée de 15 membres, s'est réunie pour une première séance consacrée à l'accord tripartite et aux aides décidées.

Une situation qu'il convient cependant de nuancer, le premier trimestre de l'année 2021 étant pour sa part marqué par des restrictions liées au contexte sanitaire. Du côté des dépenses, chiffrées à 5,3 milliards à la même date, le résultat reste stable, comparé à l'exercice précédent. Là aussi, la crise sanitaire a impacté la situation, le recours aux aides mises en place pendant la pandémie étant moins important en 2022 que lors de l'année précédente. Depuis le début de la crise, les dépenses de l'Etat pour soutenir les ménages et les entreprises se chiffrent à 2,8 milliards d'euros.

«La situation des finances publiques à la fin du premier trimestre 2022 illustre la résilience du tissu économique luxembourgeois et le rebond de la croissance à l'issue de la crise sanitaire au tournant de l'année», a ainsi souligné la ministre des Finances dans un communiqué, félicitant «la solidité des finances publiques du pays».

Un avenir plus sombre

Des dépenses stables couplées à une évolution positive des recettes contribuent naturellement à une amélioration «considérable» du solde de l'Administration centrale, note le gouvernement. Evalué à 56 millions au 31 mars 2021, ce solde s'établit à 757 millions d'euros au 31 mars 2022. «Il ne s'agit pourtant que d'une photo momentanée de la situation comptable», note toutefois le communiqué.


02.02.2022 Yuriko Backes , Finanzminister , Finanzministerin , Portät , interview  Foto : Marc Wilwert / Luxemburger Wort
L'impact du conflit ukrainien sur l'économie européenne
Les ministres des Finances de l'UE se réunissent ce lundi à Bruxelles pour évaluer l'impact de la guerre en Ukraine sur l'économie européenne. Yuriko Backes plaide pour plus d'investissements dans les énergies renouvelables.

En effet, l'Etat ne manque pas de nuancer la bonne santé de ses finances. Ces chiffres «ne doivent toutefois pas être compris comme une indication quant à l'évolution sur l'ensemble de l'année 2022», a ainsi averti Yuriko Backes, faisant notamment référence à l'impact de la guerre en Ukraine, et au renchérissement des prix de l'énergie.

Deux aspects qui ont poussé pays et organisations internationales à revoir leurs prévisions de croissance à la baisse. Le Luxembourg n'y échappera pas.  «Ensemble avec le coût des mesures du Solidaritéitspak et de l'Energiedësch, ce renversement de la conjoncture est susceptible d’aboutir à une dégradation considérable du solde de l'Administration centrale dans les mois à venir», prévient ainsi le gouvernement.

Ce dernier s'est également livré sur le détail des recettes enregistrées. Ainsi, les recettes encaissées par l'Administration de l'enregistrement, des domaines et de la TVA s'élèvent à 1,9 milliard d'euros, soit une hausse de 233 millions d'euros (14%) par rapport au mois de mars 2021. Une hausse du même ordre (13%) a été enregistrée par l'Administration des contributions directes, qui a perçu des recettes de l'ordre de 3,1 milliards d'euros.

La dette publique diminue

Mais c'est bien l'Administration des douanes et accises, qui enregistre la plus forte hausse de ses recettes, qui s'élèvent fin mars à près de 483 millions d'euros. Ce montant représente une augmentation de 79 millions d'euros, soit 20% de plus par rapport à 2021. Elle est due à une augmentation de la quantité de carburants vendus, fait savoir l'Etat, qui note tout de même une baisse du diesel, par rapport à 2019. Une tendance qui confirme «l'efficacité de la taxe CO2 comme outil de réduction des ventes de carburants», selon le gouvernement.


La réforme fiscale mondiale a déjà plongé sous les feux de l'actualité la nouvelle ministre des Finances.
«Pas de risque pour la stabilité financière du pays»
Le Comité du risque systémique (CdRS) a fait le point sur l'impact de l'invasion russe en Ukraine et sur les risques de cette agression pour l'économie luxembourgeoise.

Suite à un remboursement d'emprunt obligataire, venu à échéance le 21 mars 2022, la dette publique a diminué d'un milliard d'euros, a fait savoir le gouvernement. Désormais chiffrée à 16,9 milliards d'euros, soit 23,7% du PIB, elle correspond à un taux d'endettement inférieur au plafond fixé par le programme gouvernemental, à savoir 30% du PIB. Dans la zone euro, seule l'Estonie affiche une dette publique moins élevée. 

Face aux évolutions de la situation internationale, Yuriko Backes a conclu par un appel à la retenue, face à ces chiffres solides. «Il faudra donc faire preuve de prudence face à ces développements et appliquer une rigueur continue dans l'exécution du budget pour assurer des finances publiques saines.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Malgré la crise sanitaire qui perdure, les agences de notation S&P Global et DBRS Morningstar ont attribué une nouvelle fois la meilleure note possible au Grand-Duché.
A deux semaines d'annoncer ses propositions de budget 2022, le ministre des Finances dresse un tableau plutôt rassurant de la situation des comptes publics. Avec toutefois une dette publique annoncée à 17,9 milliards d'euros pour les neuf premiers mois de l'année.
IPO,corona Tripartite Senningen.Pierre Gramegna.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Après le libéral André Bauler pour l'exercice 2019 et le socialiste Yves Cruchten en 2020, c'est au tour du député Déi Gréng d'endosser la responsabilité de coordonner les travaux législatifs autour du futur projet de budget. Un exercice marqué par les conséquences de la pandémie de covid-19.
François Benoy - dei Greng - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort