Changer d'édition

Des consommateurs encore timides dans leurs projets
Économie 2 min. 31.05.2021

Des consommateurs encore timides dans leurs projets

Les ménages résidents n'ont pas l'intention d'acheter un bien immobilier dans les douze prochains mois.

Des consommateurs encore timides dans leurs projets

Les ménages résidents n'ont pas l'intention d'acheter un bien immobilier dans les douze prochains mois.
Photo: Anouk Antony
Économie 2 min. 31.05.2021

Des consommateurs encore timides dans leurs projets

La Banque centrale du Luxembourg note une amélioration de la confiance des ménages sur l'avenir économique du Luxembourg. Mais pas assez pour les pousser à investir.

(m.d.) A en croire les consommateurs, la situation économique du Grand-Duché va continuer de s'améliorer. C'est ce qui résulte de l'étude publiée, ce lundi, par la Banque centrale du Luxembourg (BCE). Ainsi, par rapport à avril, les ménages luxembourgeois sont deux fois plus optimistes pour les douze mois à venir. Si la BCE n'a pas interrogé les personnes auditionnées sur les raisons de cette confiance, le recul progressif du chômage (passé de 6,4% à 6,1%), la nette régression de l'épidémie covid ou encore l'optimisme de certains acteurs de la Place financière ont peut-être joué.

En revanche, les ménages sont beaucoup plus pessimistes en ce qui concerne leur propre situation financière. Ainsi, les consommateurs luxembourgeois sont trois fois moins confiants qu'au mois d'avril s'agissant de l'état de leurs finances d'ici au printemps 2021. Ils envisagent d'ailleurs de moins en moins de faire des achats importants, qu'il s'agisse d'une voiture ou d'un bien immobilier. 

Pourtant avec 6,2 milliards d'euros épargnés en 2020 par les ménages résidents et les 2.000 emplois salariés créés, la marge est importante. Les difficultés qui perdurent dans certains secteurs, l'augmentation des liquidations judiciaires ou l'avenir encore incertain de certaines aides de l'Etat pourraient alimenter cette incertitude.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

C'en est maintenant fini des «conditions simplifiées» d'accès aux mesures de chômage partiel. Les dossiers déposés seront désormais soumis aux mêmes règles qu'avant la pandémie après avoir bénéficié à près de 15.000 entreprises luxembourgeoises.
12.05.2021, Sachsen-Anhalt, Sülzetal: Ein Mitarbeiter des Amazon Logistikzentrums fährt mit Paketen an Hochregalen vorbei. Der Versand-Händler hatte den neuen Standort in Sachsen-Anhalt im August 2020 eröffnet. Foto: Klaus-Dietmar Gabbert/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Si la décrue n'est pas aussi spectaculaire qu'en mars, le nombre de personnes sans emploi a encore diminué au Luxembourg au mois d'avril, indique jeudi l'Adem. Les postes vacants, eux, sont en hausse.
Wirtschaft, Jugendarbeitslosigkeit in der Corona-Krise, Adem, Arbeitslos, Arbeitsamt, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
En dépit des risques liés aux conséquences de la pandémie, les acteurs du secteur financier envisagent l'avenir de manière relativement sereine, révèle un sondage réalisé auprès de 350 décideurs par Luxembourg for finance.
Finanzplatz Luxemburg. Arend & Medernach. Kirchberg. Photo: Guy Wolff
En 2020, les quatre branches du groupe aérien ont enregistré une perte nette de 154,9 millions d'euros à cause de la crise covid. Un chiffre notamment imputable à la baisse du transport de passagers.
Wi , Konsequenzen Lux-Airport und Luxair nach Coronakrise , Flughafen Luxemburg , Sars-Cov-2 , Covid-19 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger wort
Si la vague de faillites annoncée en lien avec la pandémie tarde encore à venir, les tribunaux ont prononcé 183 fins d'activité au cours du mois de mars, annonce mercredi le Statec. Contre 116 le mois précédent. Sont concernés les holdings, mais aussi le secteur Horeca.