Changer d'édition

Début officiel des négociations sur la Place
Économie 2 min. 09.12.2020 Cet article est archivé

Début officiel des négociations sur la Place

Conformément à la loi, les négociations pour la future convention collective du secteur bancaire ont été lancées. Avec l'aval de tous les partenaires sociaux.

Début officiel des négociations sur la Place

Conformément à la loi, les négociations pour la future convention collective du secteur bancaire ont été lancées. Avec l'aval de tous les partenaires sociaux.
Photo: Gerry Huberty
Économie 2 min. 09.12.2020 Cet article est archivé

Début officiel des négociations sur la Place

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Entachée par les vives tensions entre syndicats du secteur financier, la première réunion dédiée à la future convention collective du secteur bancaire a abouti à un accord a minima. Celui d'entamer des discussions, conformément à ce que prévoit la loi.

Réunion «technique» pour les uns, retour à «ce qui est prévu par la loi» pour les autres. La première réunion de négociations entre partenaires sociaux du secteur bancaire n'aura finalement pas abouti à un clash retentissant entre syndicats, mais au lancement du processus de négociation. Une avancée dans le contexte des vives tensions entre Aleba d'un côté et OGBL et LCGB de l'autre.


Place financière Luxembourg - photo : Pierre Matgé
La guerre syndicale fait rage sur la Place
La première réunion officielle de négociations de la future convention collective bancaire organisée ce mercredi s'annonce très tendue. En cause, la bataille engagée entre Aleba et OGBL/LCGB qui pourrait faire des dégâts collatéraux.

Réalisée à distance et finalisée en une heure, la discussion entre partenaires sociaux aura été menée de «manière sereine» et aura permis de découvrir «les trois catalogues de revendications» actuellement en vigueur. A savoir celui de l'ABBL, celui de l'Aleba et le catalogue commun de l'OGBL et du LCGB. 

Des demandes a priori distinctes entre les trois groupes actuellement constitués qui feront l'objet d'une analyse d'ici au 13 janvier prochain, date de la prochaine réunion de négociation qui sera centrée sur présentation, par l'ABBL, des perspectives du secteur bancaire. Avant que les partenaires sociaux ne poursuivent leurs échanges le 27 janvier.


Le front syndical sur la Place vole en éclats
Dix jours après l'annonce d'un accord de principe entre l'Aleba et les représentants patronaux des banques et des assurances, l'OGBL et le LCGB dénoncent «un cavalier seul» inédit. Le tout, sur fond de remise en question de la représentativité sectorielle.

Pour rappel, Aleba et ABBL avaient annoncé avoir trouvé, début novembre, un accord de principe quant au renouvellement de l'actuelle convention collective. Une annonce qui n'avait pas été du goût de l'OGBL et du LCGB qui avaient alors dénoncé un «cavalier seul» du premier syndicat de la Place et lancé une procédure auprès de l'ITM afin de remettre en question la représentativité sectorielle de l'Aleba.

Interrogé mercredi soir à la fin de la réunion, Laurent Mertz, secrétaire général de l'Aleba, assure «avoir réitéré la demande d'apaisement aux autres syndicats» et précise «toujours être en attente de réponse de leur part». De son côté, Gabriel Di Letizia, président du LCGB-SESF, indique «être satisfait d'être revenu à des négociations sérieuses et constructives».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La première réunion officielle de négociations de la future convention collective bancaire organisée ce mercredi s'annonce très tendue. En cause, la bataille engagée entre Aleba et OGBL/LCGB qui pourrait faire des dégâts collatéraux.
Place financière Luxembourg - photo : Pierre Matgé
Les tensions entre syndicats du secteur financier risquent de monter encore d'un cran après la demande officielle de l'OGBL et du LCGB de regarder à nouveau les résultats des élections sociales de 2019. Objectif: annuler l'accord de principe trouvé entre représentants patronaux de la Place et l'Aleba.
WI. Classement des banques . Banken,Finanzplatz Luxemburg , Arendt,.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Dix jours après l'annonce d'un accord de principe entre l'Aleba et les représentants patronaux des banques et des assurances, l'OGBL et le LCGB dénoncent «un cavalier seul» inédit. Le tout, sur fond de remise en question de la représentativité sectorielle.