Changer d'édition

De plus en plus d'entreprises dans la Nordstad
Économie 3 min. 08.01.2020

De plus en plus d'entreprises dans la Nordstad

Weiswampach a pleinement profité de la croissance du pays en attirant nombre d'investisseurs belges et allemands.

De plus en plus d'entreprises dans la Nordstad

Weiswampach a pleinement profité de la croissance du pays en attirant nombre d'investisseurs belges et allemands.
Photo : Gerry Huberty
Économie 3 min. 08.01.2020

De plus en plus d'entreprises dans la Nordstad

Le nombre de sociétés établies dans le pays poursuit sa progression des dernières années, atteignant les 36.000 et aiguisant l'appétit des communes. Si leur répartition géographique évolue peu, la fiscalité s'impose comme arme de choix dans la bataille que se livrent les bourgmestres.

(JT avec AA) - Des petites entreprises artisanales aux multinationales, plus de 36.000 sociétés étaient établies sur le territoire au 1er janvier 2019. Soit 10.000 de plus qu'il y a dix ans, selon une récente enquête du Statec. 


Ils sont plus de la moitié à craindre l'échec de leur projet professionnel, selon le Statec, qui craint pour les créations de sociétés.
La peur freine les créations d'entreprises
La vie de patron ne fait pas rêver les résidents luxembourgeois, à en croire les dernières données du Statec. Malgré l'absence de seconde chance en cas de faillite, les visages des plus de 36.000 sociétés du pays se féminisent et se diversifient.

Sans surprise, elles sont concentrées autour de la capitale et la région environnante, avec une croissance notable dans le nord du Grand-Duché. Pour profiter des installations qui se multiplient, les communes se livrent une compétition fiscale acharnée.

Confirmant sa position de leader incontesté, la Ville de Luxembourg tire à nouveau son épingle du jeu dans la course à l'attractivité. En effet, selon une étude publiée en 2018 par le Liser sur le développement territorial, la capitale et la région située entre Bertrange et Contern concentrent à elles seules plus de la moitié des emplois du pays.

A l'opposé du pays, dans l'extrême-nord, les choses bougent aussi. A la frontière avec la Belgique, c'est la commune de Weiswampach qui se démarque. La commune de 1.900 habitants affiche aujourd'hui plus de 4.000 emplois, creusant l'écart avec d'autres villes du nord comme Clervaux ou Wiltz. Un essor qui s'explique notamment par la bonne santé du centre commercial Massen Wemperhardt et l'installation de nombreuses sociétés d'audit et d'investissement.

Le quartier Wemperhardt, proche de la N7, est caractérisé par une forte concentration de commerces et de stations d'essence.
Le quartier Wemperhardt, proche de la N7, est caractérisé par une forte concentration de commerces et de stations d'essence.
Photo : Gerry Huberty

Selon Henri Rinnen (DP), maire de Weiswampach depuis 1995, ce sont également les prix bas de l'immobilier local et le peu d'obstacles administratifs à l'installation qui ont attiré les investisseurs, en particulier belges et allemands.   

Bien que la cadence ne soit pas la même, le moteur de l'emploi tourne également dans la vallée des Sept châteaux. Avec son Ecoparc à Windhof, où 2.000 personnes travaillent, la petite commune de Koerich, située à 15 kilomètres au nord-ouest de la capitale, a créé un bassin économique attractif. Depuis 2009, des centaines de nouvelles entreprises se sont également installées à Sanem et Hesperange.

Si l'emplacement, le prix du terrain et le type d'activité de l'entreprise jouent également un rôle dans le choix du lieu d'implantation, la fiscalité est la clef de la bataille que se livrent les communes du pays pour attirer les sociétés. «Une véritable concurrence existe autour de l'Impôt commercial communal (ICC)», affirme ainsi Antoine Decoville, coauteur de l'étude du Liser sur le développement territorial. 

Concrètement, la plus forte densité d'entreprises se trouve dans les communes où l'ICC est le plus faible. Ce n'est donc pas un hasard si la capitale, où des dizaines de milliers d'entreprises se pressent, a les taux d'imposition les plus bas. 

Cette compétition communale peut également faire des dégâts, préviennent les chercheurs du Liser. «Lorsque des communes construisent des centres commerciaux au milieu de nulle part, elles créent les problèmes de demain : des centres-villes vides, plus de trafic automobile, une dépendance à l'égard de la voiture et une négligence des écosystèmes», énumèrent Antoine  Decoville et Valérie Feltgen. 


Le ministère de la Justice appelle les entités inactives à se manifester, sous peine de radiation.
Le registre des bénéficiaires toujours incomplet
75% des entités devant s'enregistrer l'ont déjà fait, indique Sam Tanson (Déi Gréng), ministre de la Justice, mercredi. Certaines sociétés retardataires ne sont plus actives, avance le gouvernement, expliquant en partie le retard pris par le dispositif.

Quand la création de ces nouvelles zones résidentielles s'accompagne d'investissements insuffisants dans les infrastructures, il en résulte un «accès insuffisant aux écoles, aux centres culturels et autres équipements publics», poursuivent-ils.

Le tableau que dépeint le Statec est néanmoins à prendre avec précaution, l'organe statistique n'intégrant pas les sociétés de type holding, les cabinets d'avocats et autres gestionnaires de fonds de placement dans ses données pour des raisons techniques. Un angle mort de taille, les holdings représentant à elles seules, toujours selon le Statec, plus de 45.000 entités à travers le pays.   


Sur le même sujet

Les entreprises doivent faire leurs devoirs à domicile
Où en sont les organisations professionnelles luxembourgeoises sur les questions des droits de l'homme? Pour Marc Bichler, qui coordonne le Plan d'action national relatif aux entreprises et aux droits humains, elles doivent identifier ces violations dans leurs activités.
File - Miners dig for diamonds in Marange, eastern Zimbabwe, Wednesday, Nov. 1, 2006.  Human Rights Watch said Friday June 26, 2009 that Zimbabwe's armed forces have taken over diamond fields in the east and killed more than 2,000 people, forcing children to search for the precious gems and beating villagers who get in the way.  (AP Photo/Tsvangirayi Mukwazhi-File)
Le Luxembourg 18e pays le plus compétitif au monde
Le Luxembourg gagne une place et se positionne 18e désormais au classement de la compétitivité du Forum économique mondial. L'île cité-Etat d'Asie du Sud-Est s'est hissée à la première place et a évincé les Etats-Unis englués dans leurs guerres commerciales.
Encore du travail pour la diversité dans les entreprises
Avec presque 200.000 frontaliers, le Luxembourg fait face à une grande diversité dans ses entreprises. Est-ce plutôt une force ou une faiblesse? Telle était la question posée mardi soir lors d'un café-débat du LISER à la Kulturfabrik d'Esch/Alzette.