Changer d'édition

De l'électricité entre Turmes et le secteur auto
Économie 4 min. 04.06.2020

De l'électricité entre Turmes et le secteur auto

Pour la House of automobile, il faut aussi des aides ciblées pour «soutenir les particuliers et surtout les entreprises et concessionnaires pour réaliser les investissements nécessaires, pas seulement pour l’achat des voitures ou l’installation des bornes, mais aussi pour le raccordement coûteux au réseau».

De l'électricité entre Turmes et le secteur auto

Pour la House of automobile, il faut aussi des aides ciblées pour «soutenir les particuliers et surtout les entreprises et concessionnaires pour réaliser les investissements nécessaires, pas seulement pour l’achat des voitures ou l’installation des bornes, mais aussi pour le raccordement coûteux au réseau».
Photo : Reuters
Économie 4 min. 04.06.2020

De l'électricité entre Turmes et le secteur auto

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
L'annonce du ministre de l'Energie de ne reconduire l'avantage fiscal lié aux véhicules de société seulement pour des modèles électriques n'est pas du goût des professionnels de l'automobile. Et de klaxonner vivement sur le cavalier seul de Claude Turmes

A entendre Claude Turmes (Déi Gréng), vendredi, la colère de la House of Automobile (HOA) est montée dans les tours. Impossible pour le regroupement des fédérations et associations du secteur automobile luxembourgeois (FEDAMO, mobiz, FEBIAC) de suivre la voie proposée par le ministre de l'Energie. A savoir retirer l'avantage fiscal aux voitures de société qui ne seraient pas 100% électriques.

Le secteur avait-il besoin de pareille annonce? Certainement pas à l'heure où garages et concessions redémarrent doucement après deux mois d'arrêt de toute activité commerciale. Mais pire que le timing, c'est la nature même de la mesure qui heurte la HOA. Car si le ministre Vert appuie son souhait de réforme fiscale sur l'application du nouveau Plan national Energie Climat, les professionnels n'ont trouvé nulle trace du changement évoqué dans les pages dudit programme environnemental. Vérification faite, c'est exact.


Electricité rime avec voiture de société
A l'avenir, pour les entreprises et les salariés, l'Etat ne procédera à la défiscalisation que pour les modèles à propulsion électrique. Claude Turmes, ministre de l'Energie, a levé le voile sur cette mesure qui entrera dans la prochaine réforme fiscale.

Pour le porte-parole de la House of automobile, Ernest Pirsch, une question se pose d'ailleurs : «Le ministre Turmes fait-il cavalier seul et présente-t-il ses propres visions personnelles et fanatiques ou dispose-t-il de l’appui du gouvernement entier pour avancer dans un tel sens?» Une question à laquelle le Premier ministre a intérêt à vite répondre s'il ne veut se mettre à dos un secteur pesant quelque 5.000 emplois dans le pays. Secteur qui avait déjà été irrité par les annonces du ministre de la Mobilité, François Bausch (Déi Gréng), sur la mise en place de nouvelles normes de notation des émissions des véhicules.

Pour la HOA, il faut certes que le Luxembourg embraye vers une «électrification progressive et réfléchie du parc roulant». Mais cet objectif ne pourra être atteint pied au plancher, beaucoup d'obstacles restent sur la route : «La réalité actuelle manque encore de modèles disponibles avec des délais de livraison qui s’allongent, mais surtout d’infrastructures de recharge suffisantes», notent ainsi les professionnels. Sans même évoquer le prix des véhicules électriques ou hybrides qui restent parfois le principal frein à l'achat.

Un parc plus performant

D'ailleurs, dans les faits, les véhicules électriques ne représentent que 1,8% des immatriculations (chiffres 2019). Plus de 92% du marché des immatriculations neuves reste toujours composé des motorisations thermiques qui sont favorisées pour les véhicules de société parcourant, en général, un kilométrage très important pour lequel les voitures électriques ne conviennent pas obligatoirement. Et puis, en termes de "propreté environnementale", le parc leasing du Luxembourgeois reste sans doute plus à la hauteur que le parc auto privé, moins souvent remplacé et donc disposant de motorisations moins écologiquement performantes, souligne la HOA.

Alors, même si le gouvernement dans le cadre de son plan Neistart Lëtzebuerg a annoncé une majoration de la prime d'achat pour tout véhicule électrique, la colère de la House of automobile ne ralentit pas. Pas tant que le gouvernement ou Claude Turmes n'auront pas, notamment, précisé leurs intentions sur le régime fiscal à venir sur les véhicules de société.

«Nous regrettons qu’en cette période de crise sanitaire et économique, où justement la mobilité individuelle a confirmé son importance, le ministre avance des propos dérivés de toute logique, qui menacent la survie de nos entreprises et mettent en péril le maintien dans l’emploi de nos salariés», conclut la HOA. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'ACL favorable à une prime à la casse
L'Automobile Club Luxembourg dénonce le manque de concertation entre le gouvernement et le secteur de l'automobile. L'association suggère une prime dont le montant serait adapté à la catégorie et la gamme des voitures électriques, mais pas seulement.
La relance verte frappe à la porte
Le volet écologique du plan de redémarrage "Neistart Lëtzebuerg" passera par l'augmentation des primes accordées pour l'amélioration de l'efficacité énergétique de l'habitat et encouragera le déploiement des énergies renouvelables. Ce sera tout bénéfice pour les citoyens, le climat et... les artisans.
Isolation
Le leasing automobile tousse face aux nouvelles normes
A compter du 1er mars, de nouveaux critères de mesure de pollution s'appliqueront aux véhicules immatriculés au Luxembourg. De quoi faire fondre l'avantage fiscal lié à l'attribution d'une voiture de fonction dans de nombreuses sociétés.
online.fr,  Leasing Auto, Gerry Wagner, Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
L'électrique et l'hybride encore en sous-régime
Si le réseau de bornes de rechargement s'intensifie rapidement, le marché de l’électromobilité tarde à prendre son véritable envol, selon les données publiées mardi par les ministères de la Mobilité et de l'Énergie.
24.11. Creos / Pres Borne Electrique Chargy / vlnr Alex Michels,Etienne Schneider,Francois Bausch Foto:Guy Jallay