Changer d'édition

De l'écoute (et des millions) pour les bars-restaurants
Économie 2 min. 19.01.2021

De l'écoute (et des millions) pour les bars-restaurants

Selon le Statec, les pertes d'emploi pour cause de faillite dans l'HORESCA représentaient 19% des 2.032 postes perdus en 2020.

De l'écoute (et des millions) pour les bars-restaurants

Selon le Statec, les pertes d'emploi pour cause de faillite dans l'HORESCA représentaient 19% des 2.032 postes perdus en 2020.
Photo : John Schmit
Économie 2 min. 19.01.2021

De l'écoute (et des millions) pour les bars-restaurants

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Si le secteur a des raisons légitimes de se plaindre, le gouvernement refuse de laisser dire qu'il n'agit pas. Pour preuve, notamment, les 65 millions d'euros d'aides déjà versés aux acteurs de l'Horeca.

Après une année 2020 où bars et restaurants ont pu fonctionner un tiers du temps, 2021 a démarré sous de sombres perspectives. Voilà le secteur Horesca toujours contraint de rester rideau baissé jusqu'à la fin janvier, minimum. Une énième prolongation qui serre un peu plus la corde qui pend au cou de la  profession. Et la pression monte de plus en plus dans le secteur. Protestations, manifestations, appels à la rescousse (en vain) auprès du Premier ministre

Et si le gouvernement est montré du doigt par des patrons d'établissement pressés de servir à nouveau leurs clients, Xavier Bettel, Dan Kersch et Lex Delles sont venus rappeler dans une réponse parlementaire, mardi, que l'Etat était loin d'abandonner ces professionnels. Avec ce premier chiffre indiqué : «Environ 65 millions d'euros d'aides ont déjà été versés au secteur Horeca par la direction des Classes moyennes». 

L'effort, les trois ministres (d'Etat, du Travail et des Classes moyennes) rappellent qu'il a aussi porté sur l'accès aux mesures de chômage partiel pour les employés du secteur. Et là encore, l'aide n'est pas mince. Il est question de plus de 131 millions d'euros versés à ce titre. «Au 15 janvier, environ 1.839 employeurs de l'Horeca avaient introduit une demande de subvention.« Résultat, depuis mars, 18.010 salariés ont pu toucher 80% de leur rémunération via les subsides de l'Etat.

Dans la réponse adressée aux députés Marc Spautz et Laurent Mosar, il est aussi question des avances remboursables octroyées dans le cadre du Fonds pour l'emploi. 19 millions ont bien été accordés, et jusqu'à présent seulement 15% des sociétés concernées (soit 239 enseignes) n'ont pas encore réussi à redonner la totalité de l'enveloppe versée.


Près d'un salarié sur cinq bénéficie de chèques-repas, soit plus de 75.000 personnes.
Les chèques-repas valables jusqu'en juin
Alors que les restaurants ont baissé le rideau jusqu'à la mi-janvier en raison de la pandémie, Edenred et Sodexo, les deux sociétés émettrices ont annoncé prolonger la durée de validité des tickets restaurants.

Et même si pour l'heure, ni les représentants de l'Horesca, ni l'asbl «Don't forget us» n'ont réussi à obtenir de rencontre avec le Premier ministre, le gouvernement estime être «en échange constant et étroit» avec la profession. Quatre rencontres ont ainsi pu avoir lieu, entre le 7 et le 15 janvier par exemple.

Avec cette conclusion servie comme un dessert qui donne le sourire même après un menu un peu amer et une addition trop salée : «si nécessaire des mesures de soutien supplémentaires seront mises en place». 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La grogne dans l'Horeca peine à être canalisée
A l'arrêt forcé jusqu'au 31 janvier, les acteurs de l'Horeca ne cachent pas leur amertume face aux décisions du gouvernement. Si l'idée de «faire entendre leur voix» dans les rues de la capitale avait été actée, elle semble remise en question en raison «des risques de débordement». Mais pas par tous.
Geschlossene Lokale in der Hauptstadt.Ghost City. Leere Kneipen.Luxemburg-Stadt. Corona,Covid-19.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Nouveau geste à destination des indépendants
Le Conseil de gouvernement a validé, vendredi, la mise en place d'une indemnité unique «non remboursable et non imposable» pouvant aller jusqu'à 4.000 euros. Le projet de loi associé doit être déposé «dans les meilleurs délais».
«Aider l'économie à se relever» reste la priorité
Si le gouvernement ne manque pas de projets pour la nouvelle année, 2021 restera inévitablement marquée par le covid-19. Pour le Premier ministre, la crise sanitaire se trouvera donc toujours au cœur des décisions gouvernementales.
Lokales, Luxembourg geht in den Lockdown II, Coronavirus, Covid-19, Grand Rue, Luxembourg Ville. Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Durée rallongée pour les bons d'hébergement
Vous n'aviez pas encore utilisé votre réduction de 50 euros offerte pour une nuitée dans un hôtel, une auberge de jeunesse ou un camping du Luxembourg? Pas de panique, la validité est repoussée.
Zum Themendienst-Bericht vom 22. Februar: Zimmer mit Ausblick: Über ganz Dubai schaut der Gast aus einem solchen Zimmer im «JW Marriott Marquis Dubai».
(Die Veröffentlichung ist für dpa-Themendienst-Bezieher honorarfrei. Das Bild darf nur in Zusammenhang mit dem genannten Text und nur bei Nennung der Bildquelle verwendet werden.) Foto: JW Marriott Marquis Dubai/Nicolas Dumont