Changer d'édition

Conjoncture: Les entrepreneurs très confiants dans l'économie
Économie 04.07.2017

Conjoncture: Les entrepreneurs très confiants dans l'économie

En ce qui concerne la compétitivité luxembourgeoise, les chefs d'entreprise luxembourgeois n'ont jamais été aussi positifs depuis 2010

Conjoncture: Les entrepreneurs très confiants dans l'économie

En ce qui concerne la compétitivité luxembourgeoise, les chefs d'entreprise luxembourgeois n'ont jamais été aussi positifs depuis 2010
(Photo: Guy Jallay)
Économie 04.07.2017

Conjoncture: Les entrepreneurs très confiants dans l'économie

Nadia DI PILLO
Nadia DI PILLO
Les chefs d'entreprise luxembourgeois anticipent une forte croissance économique au cours de l'année à venir, selon l'étude "Luxembourg Business Compass" publiée par KPMG.

(ndp) - Les chefs d'entreprise luxembourgeois anticipent une forte croissance économique au cours de l'année à venir. C'est ce qui ressort de la traditionnelle étude "Luxembourg Business Compass" publiée par KPMG.  Sur une échelle de 11 étapes allant de "-5" (l'économie va se contracter très fortement) à "+5" (l'économie aura une croissance très forte), les répondants choisissent une valeur moyenne de +2,3. "Leurs attentes se sont ainsi améliorées pour la quatrième année consécutive", indique KPMG.

En ce qui concerne la compétitivité luxembourgeoise, les chefs d'entreprise luxembourgeois n'ont jamais été aussi positifs depuis 2010. Trois quarts des décideurs (68%) estiment que la compétitivité du pays est bonne, 7% la trouvent même  "très bonne." Seulement 22% jugent la compétitivité du pays comme étant "moyenne", tandis que 3% la trouvent plutôt "médiocre".

Dans le même temps, 74% des chefs d'entreprise estiment qu'il est temps de réformer l'économie luxembourgeoise, notamment dans la perspective de l'étude de Jeremy Rifkin "The Third Industrial Revolution", publiée il y a quelques mois. Environ un tiers des chefs d'entreprise interviewés estiment que les mesures prônées dans le rapport Rifkin vont dans la bonne direction, 39% trouvent que les mesures ne vont que "partiellement dans la bonne direction".

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.