Changer d'édition

Compétitivité: Le Luxembourg revient dans le top 10
Économie 31.05.2017

Compétitivité: Le Luxembourg revient dans le top 10

Après une année brouillée par la réforme fiscale de Gramegna, le Luxembourg reprend sa place dans le top 10

Compétitivité: Le Luxembourg revient dans le top 10

Après une année brouillée par la réforme fiscale de Gramegna, le Luxembourg reprend sa place dans le top 10
Chris Karaba
Économie 31.05.2017

Compétitivité: Le Luxembourg revient dans le top 10

Thierry LABRO
Thierry LABRO
Après une année moins bonne, le Luxembourg revient à la huitième place des pays les plus compétitifs selon l'IMD. Le premier classement de la compétitivité digitale laisse à désirer.

(T. L.) Les réformes structurelles dans les domaines du transport, du logement et de l'aménagement du territoire avaient coûté cinq places au Luxembourg l'an dernier. 

Dans sa revue annuelle publiée mercredi soir, l'«International institute for management development» (IMD) le replace dans le top 10, à la huitième place. Il a été sixième en 2015, 4e en 2007 et 5e en 2008. 

Pour la deuxième année de suite, le classement est dominé par Hong Kong devant la Suisse et Singapour, tandis que les Etats-Unis connaissent leur plus mauvais classement depuis cinq ans. 

Si les performances économiques sont bonnes, dit le rapport, le gouvernement ne doit pas perdre de vue le différentiel entre l'inflation et le coût de la vie ni le soutien de la compétitivité des entreprises et redoubler d'efforts sur la diversification de l'économie. A la veille d'une année électorale, 
le pilier «efficacité des pouvoirs publics» est le seul à perdre des places au classement, «signe que la réforme fiscale n'a pas encore atteint tous ses objectifs» et que la simplification administrative doit encore être accélérée, notamment à propos des autorisations d'établissement, de construire ou d'urbanisme. 

Des progrès à faire... dans le digital

Le rapport note que si le secteur financier se porte globalement bien, les PME ont moins bien réussi à améliorer leur efficacité par rapport aux grandes entreprises. La productivité n'a pas progressé en quinze ans alors que l'emploi a progressé, signe d'une croissance plus quantitative que qualitative, dit le rapport de l'institut. 

Des améliorations s'imposent dans les domaines des infrastructures. Le rapport vise particulièrement les partenariats publics-privés, le soutien de la recherche et du développement et l'éducation. 

Dans le premier rapport de l'IMD sur la compétitivité digitale. Le Luxembourg ne prend que la vingtième place d'un classement dominé par Singapour, la Suède, les Etats-Unis et la Finlande. 

Là encore, le Luxembourg doit concentrer ses efforts sur l'éducation et la recherche et le développement alors que les indicateurs technologiques sont nettement meilleurs. Sauf les investissements en télécommunication, 
la vitesse de l'internet à large bande ou les exportations high-tech.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Classement FIFA: statu quo pour les Roud Léiwen
Au nouveau ranking FIFA de mars, le Luxembourg, qui s'apprête à disputer deux matches amicaux à Malte (22 mars) et contre l'Autriche (27 mars), reste à la 83e place, coincé entre Curaçao (82e) et l'Irak (84e). Dans le Top 10 mondial, la Pologne gagne une place et se retrouve désormais sixième.
Startelf Luxemburg
Stehend vlnr.: Anthony Moris (Torwart Luxemburg - 1), Gerson Rodrigues (Luxemburg - 7), Marvin Martins (Luxemburg - 2), Aurelien Joachim (Luxemburg - 22), Christopher Martins (Luxemburg - 8), David, Dave Turpel (Luxemburg - 20)
Hockend vlnr.: Mathias Jänisch, Jaenisch (Luxemburg - 19), Kevin Malget (Luxemburg - 4), Olivier Thill (Luxemburg - 11), Chris Philipps (Luxemburg - 6), Mario Mutsch (Luxemburg - 17)

/ Fussball, Freundschaftsspiel, Laenderspiel, Testspiel, Saison 2017-2018 / 09.11.2017 /
Luxemburg - Ungarn (Luxembourg vs Hungary) / 
Stade Josy Barthel, Luxemburg /
Foto: Ben Majerus