Changer d'édition

La pénurie de matériaux se fait moins visible
Économie 3 min. 24.06.2021
Comité de conjoncture

La pénurie de matériaux se fait moins visible

Contrairement au mois de juin, aucune entreprise n'a introduit de demande de chômage partiel en lien avec la pénurie de matériaux. Un phénomène qui devrait reprendre à la fin du congé collectif.
Comité de conjoncture

La pénurie de matériaux se fait moins visible

Contrairement au mois de juin, aucune entreprise n'a introduit de demande de chômage partiel en lien avec la pénurie de matériaux. Un phénomène qui devrait reprendre à la fin du congé collectif.
Photo: Lex Kleren/archives
Économie 3 min. 24.06.2021
Comité de conjoncture

La pénurie de matériaux se fait moins visible

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Contrairement au mois de juin où onze entreprises bénéficient du chômage partiel en lien direct avec les difficultés d'approvisionnement en matières premières, aucune demande en ce sens n'a été émise pour juillet. Une information en trompe-l’œil.

En se basant sur les seules conclusions du dernier comité de conjoncture, organisé mardi, la pénurie de matériaux décriée par les acteurs de la construction ne serait qu'un mauvais souvenir. Car officiellement, aucune des 1.765 entreprises ayant obtenu l'octroi du chômage partiel pour le mois de juillet n'ont introduit leur demande en raison d'une impossibilité partielle d'honorer leurs commandes faute de matières premières. 


Fonds du Logement. Sozialer Wohnungsbau. Logement. Wohnen. Résidence Differdange,  Grand Rue. Photo: Guy Wolff
Le logement abordable pourrait l'être de moins en moins
Comme l'ensemble des acteurs de la construction au Luxembourg, la SNHBM et le Fonds du logement se voient contraints de s'adapter à la pénurie et à la hausse de prix des matériaux de construction. Avec pour conséquence directe une hausse potentielle des prix de vente et des délais de livraison.

Un retournement de situation spectaculaire par rapport au mois passé où une dizaine d'entreprises avaient pourtant pu bénéficier du soutien de l'Etat pour ce motif. Mais ministère de l'Economie et représentants patronaux ne se font guère d'illusion sur cette donnée en trompe-l’œil, puisque tous deux s'accordent non seulement sur l'approche du congé collectif, mais aussi sur «des changements législatifs» pour expliquer la situation. 


(FILES) This file photo taken on April 27, 2021 shows a worker sweeping inside a still-under-construction replica of the Titanic ship in Daying County in China's southwest Sichuan province. - The ill-fated Titanic which sank over a hundred years ago is being resurrected as the centrepiece of a theme park in southwest China, where tourists can splash out for a night on the true-to-size vessel. (Photo by NOEL CELIS / AFP) / TO GO WITH China-society-tourism-Titanic,FOCUS by Noel Celis and Qian Ye
Faute de ravitaillement, le bâtiment tire la langue
Onze entreprises luxembourgeoises du secteur de la construction admises au chômage partiel alors que les carnets de commande sont pleins : voilà la réalité d'un secteur dynamique mais terriblement fragilisé par la crise des matières premières.

Référence à la fin au 30 juin prochain, du régime spécial mis en place pendant la pandémie qui prévoyait une procédure simplifiée d'aide aux entreprises. «Sachant qu'il faut déposer sa demande de chômage partiel avant le 15 du mois pour le mois suivant et que beaucoup d'entrepreneurs ont interprété ce changement de régime comme la fin du soutien étatique en lien avec la pénurie de matériaux, le phénomène s'explique facilement», assure Pol Faber, secrétaire général du Groupement des entrepreneurs.


Lokales, Pariser Platz, place de Paris, Baumpflanzaktion, Bäume werden gepflanzt, Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Un manque de matériaux attendu «jusqu'en fin d'année»
Conséquence de la pandémie et de la forte demande aux Etats-Unis et en Chine, la crise actuelle des matières premières pourrait ne pas s'estomper avant plusieurs mois, à en croire la Chambre des métiers. Avec d'importantes conséquences sur l'ensemble des acteurs du pays.

Sauf que cette vision des choses serait erronée assure un porte-parole du ministère de l'Economie qui indique que les entreprises incapables de maintenir leur niveau d'activité en raison du manque d'acier, de bois ou de matériaux d'isolation «peuvent introduire une demande sous le régime du cas de force majeure, au même titre qu'une incapacité de produire en raison d'un orage qui aurait inondé leurs locaux par exemple». Vu que le phénomène pourrait durer au moins jusqu'à la fin de l'année, le nombre de demandes de chômage partiel en lien direct avec la situation mondiale devrait repartir à la hausse pour le mois d'octobre, une fois le congé collectif achevé.


Lokales, Pariser Platz, place de Paris, Baumpflanzaktion, Bäume werden gepflanzt, Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
L'Etat fait une croix sur les pénalités de retard
La rencontre organisée entre ministre des Travaux publics et représentants des acteurs de la construction a abouti à un accord de principe. Celui de soulager une partie des contraintes qui pèsent sur les entreprises actives sur les marchés publics en raison de la pénurie de matériaux.

Interrogé sur l'avancée des travaux engagés au sein du groupe de travail mis en place autour des chantiers publics, Pol Faber assure que «les choses avancent» quant à une révision de la formule prévue en cas d'imprévu. «Pour l'heure, il est question d'une adaptation à des variations de l'ordre de 2 à 5%, alors qu'il est ici question d'amplitude de 70%», assure le secrétaire général qui estime toutefois qu'un accord «devrait intervenir avant la fin du mois de juillet». Pour mémoire, face à la situation exceptionnelle enregistrée dans le secteur de la construction, l'Etat s'est d'ores et déjà engagé à ne pas faire payer d'indemnités de retard sur les chantiers publics.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

En raison du manque de matières premières, le Comité de conjoncture a automatiquement prolongé d'un mois le versement de cette aide aux entreprises du bâtiment. Elle est toutefois plafonnée à 10% des heures déclarées, indiquent ce mardi les ministères de l'Economie et du Travail.
Wo fr , Visite Chantier de la Securite Sociale , rue Mercier , Gare , Foto:Guy Jallay/Luemburger Wort
La rencontre organisée entre ministre des Travaux publics et représentants des acteurs de la construction a abouti à un accord de principe. Celui de soulager une partie des contraintes qui pèsent sur les entreprises actives sur les marchés publics en raison de la pénurie de matériaux.
Lokales, Pariser Platz, place de Paris, Baumpflanzaktion, Bäume werden gepflanzt, Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Comme l'ensemble des acteurs de la construction au Luxembourg, la SNHBM et le Fonds du logement se voient contraints de s'adapter à la pénurie et à la hausse de prix des matériaux de construction. Avec pour conséquence directe une hausse potentielle des prix de vente et des délais de livraison.
Fonds du Logement. Sozialer Wohnungsbau. Logement. Wohnen. Résidence Differdange,  Grand Rue. Photo: Guy Wolff
Conséquence de la pandémie et de la forte demande aux Etats-Unis et en Chine, la crise actuelle des matières premières pourrait ne pas s'estomper avant plusieurs mois, à en croire la Chambre des métiers. Avec d'importantes conséquences sur l'ensemble des acteurs du pays.
Lokales, Pariser Platz, place de Paris, Baumpflanzaktion, Bäume werden gepflanzt, Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Onze entreprises luxembourgeoises du secteur de la construction admises au chômage partiel alors que les carnets de commande sont pleins : voilà la réalité d'un secteur dynamique mais terriblement fragilisé par la crise des matières premières.
(FILES) This file photo taken on April 27, 2021 shows a worker sweeping inside a still-under-construction replica of the Titanic ship in Daying County in China's southwest Sichuan province. - The ill-fated Titanic which sank over a hundred years ago is being resurrected as the centrepiece of a theme park in southwest China, where tourists can splash out for a night on the true-to-size vessel. (Photo by NOEL CELIS / AFP) / TO GO WITH China-society-tourism-Titanic,FOCUS by Noel Celis and Qian Ye