Changer d'édition

Cloud et datacenters: Comment Amazon se rachète une conduite
Économie 17 3 min. 21.01.2015 Cet article est archivé

Cloud et datacenters: Comment Amazon se rachète une conduite

Économie 17 3 min. 21.01.2015 Cet article est archivé

Cloud et datacenters: Comment Amazon se rachète une conduite

Mise à l'index pour avoir tiré profit du ruling, cette optimisation fiscale légale, Amazon continue de se racheter une conduite en peaufinant son image d'entreprise "responsable": pour l'Europe, les serveurs d'AWS seront basés en Allemagne et propres énergétiquement.

(T. L.) Trois ans après avoir commencé à s'y intéresser sérieusement, Amazon Web Services annonçait officiellement en novembre dernier son intention que tous ses serveurs cloud utilisent désormais uniquement de l'énergie renouvelable.

Mardi, le blog du géant américain a annoncé un partenariat avec Pattern Development pour soutenir la construction et la direction d'une ferme à énergie éolienne de 150 megawattheure à Benton, dans l'Indiana. La ferme devrait générer 500.000 MWh d'énergie éolienne à partir de janvier 2016, l'équivalent de ce qu'utilisent 46.000 foyers américains.

Les serveurs situés dans l'Oregon n'auront ainsi plus d'impact sur les émissions de CO², comme AWS n'en aura plus ni en Allemagne ni pour ses serveurs dédiés au gouvernement américain, les AWS GovCloud, indique AWS sur son blog.

Après que la maison-mère ait annoncé, le 12 janvier, avoir crée 6.000 emplois de plus pour sa cinquantaine de sites européens pour atteindre 32.000 employés en Europe, l'énergie verte est une manière de se rendre "socialement responsable", loin des turpitudes liées au LuxLeaks et à l'enquête en cours de la Commission européenne.

Francfort préféré à Dublin

Elle avait déjà fait un geste pour l'éloigner d'une autre polémique: déplacer les serveurs d'AWS qui concernent l'Europe d'Irlande - pour mettre fin à des soi-disantes relations privilégiées avec les services du Renseignement américain - vers l'Allemagne.

"Beaucoup de nos clients nous demandaient si nous pouvions héberger leurs données en Allemagne", avait d'ailleurs indiqué à l'agence Reuters Andy Jassy, qui prédit une importance stratégique pour le géant du commerce en ligne et ses 70 milliards de dollars de chiffre d'affaires.

Dans la foulée de l'affaire de la NSA, face aux inquiétudes des entrepreneurs allemands, des concurrents pour le stockage de données dans le cloud comme Deutsche Telekom ou Fujitsu avait capitalisé sur un "Deutscher Cloud", un cloud allemand.

Avant l'été 2014, AWS a choisi le De-Cix de Francfort, plus gros noeud au monde pour l'échange de données avec 3,2 terabits de données par seconde. Une infrastructure créée en 1995 - comme Amazon - au-dessus de tout soupçon? Pas du tout, disent les médias allemands, qui ont révélé que la National Security Agency aurait probablement reçu des données du site allemand entre 2004 et 2007.

Pour en savoir davantage sur l'installation des serveurs cloud d'AWS en Allemagne: [en allemand]

L'article du Handelsblatt.

L'article du Frankfurter Rundschau.

L'article du site Golem.de.


Sur le même sujet

Google plus efficace sans l'humain
Lentement mais sûrement, Google poursuit son travail administratif pour ouvrir son centre de données à Bissen. L'énergie est un élément clé dans la stratégie de ceux qui stockent et échangent des données. A ce petit jeu, l'Américain vient de prendre une longueur d'avance.