Changer d'édition

Chute des prix de carburant: La fréquentation des stations-service a chuté de 10% en deux ans
Ce sont surtout les frontaliers qui font encore le plein au Luxembourg.

Chute des prix de carburant: La fréquentation des stations-service a chuté de 10% en deux ans

Photo: archives LW/Anouk Antony
Ce sont surtout les frontaliers qui font encore le plein au Luxembourg.
Économie 23.01.2016

Chute des prix de carburant: La fréquentation des stations-service a chuté de 10% en deux ans

Anne FOURNEY
Anne FOURNEY
Les prix du carburant dégringolent aussi dans les pays voisins du Luxembourg. Effectuer un long trajet pour faire le plein n'est plus aussi rentable aujourd'hui pour les frontaliers qui ne travaillent pas au Grand-Duché.

(dpa/AF) - Français, Belges et Allemands franchissent volontiers la frontière luxembourgeois pour faire le plein de leur véhicule au Luxembourg. Mais comme les prix ont chuté dans ces pays également, faire le plein au Luxembourg est aujourd'hui moins rentable. Faire le déplacement ne fait plus économiser de l'argent sur un plein, si l'on n'habite pas à la frontière même.

Le "tourisme" des stations-service au Grand-Duché s'en ressent donc. Leur fréquentation a chuté de près de 10% en deux ans. Les prix du carburant restent inférieurs au Luxembourg par rapport aux pays voisins. Les clients des stations grand-ducales sont les résidents et Luxembourgeois, ainsi que les quelque 160.000 travailleurs frontaliers qui viennent quotidiennement d'Allemagne, de Belgique et de France, ainsi que des habitants proches de la frontière luxembourgeoise.

Comment cette situation va-t-elle évoluer? Le futur du marché pétrolier reste difficile à prévoir, comme l'affirme le président du Groupement pétrolier luxembourgeois  Romain Hoffmann: "Il est possible qu'avec une crise internationale, les prix du pétrole repartent à la hausse. Nul ne peut le savoir."

Les stations-services luxembourgeoises représentent aussi un intérêt pour l'achat de café ou de cigarettes. Certains viennent encore d'assez loin pour faire leurs achats en la matière.


Sur le même sujet

Gast Gibéryen: «Un frontalier sur sept est luxembourgeois»
Gast Gibéryen, s'est prêté aux questions de wort.lu/fr pour la série "Face aux députés" qui prend doucement fin. Le député ADR revient sur son parcours, sa vision du Luxembourg et sur ses projets pour les prochaines semaines à la veille des élections législatives d'octobre prochain.
A l'ADR, notre objectif est d'avoir au moins cinq députés à la Chambre des députés au terme des élections.