Changer d'édition

Cargolux réduit ses liaisons régulières avec la Chine
Économie 2 min. 03.02.2020

Cargolux réduit ses liaisons régulières avec la Chine

Les appareils de Cargolux assurent 23 liaisons hebdomadaires vers la Chine.

Cargolux réduit ses liaisons régulières avec la Chine

Les appareils de Cargolux assurent 23 liaisons hebdomadaires vers la Chine.
Économie 2 min. 03.02.2020

Cargolux réduit ses liaisons régulières avec la Chine

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Si la compagnie n'exclut pas d'assurer des vols pour distribuer du matériel médical, elle vient de signifier la nette diminution de ses vols vers la Chine. En cause, le prolongement des festivités du Nouvel An chinois (en lien avec l'épidémie de coronavirus).

Depuis le début de l'épidémie de coronavirus, la société aérienne luxembourgeoise spécialisée dans le transport de fret avait toujours affiché une certaine maîtrise de la situation. Il est vrai que les appareils Cargolux n'officient pas sur la région même source du virus, Wuhan, mais sur des aéroports situés à minimum 500 km de cette zone. Mais ce lundi, décision a été signifiée de suspendre la plupart des liaisons commerciales habituelles avec la Chine. Soit 23 vols par semaine dans le premier cas. 

Contacté, le service communication préfère se réfugier derrière l'argument suivant : «Les autorités chinoises ont prolongé le délai accordé à la population pour les festivités du Nouvel An, modifiant les déplacements des habitants mais aussi les capacités des différentes infrastructures de transport. Plus de marchandises en transit donc pas de vols nécessaires». De fait, le planning des charters ne comprend «pour le moment» plus aucune liaison commerciale jusqu'au 8 février dans un premier temps.


Fausse alerte de coronavirus au Luxembourg
Alors qu'une suspicion de contamination avait été signalée, samedi, la personne hospitalisée au CHL a été autorisée à rentrer chez elle, a indiqué samedi soir le ministère de la Santé.

Cette interruption de trafic inattendue intervient dans une période où la société luxembourgeoise envisageait d'étendre ses activités en Chine. Ainsi, le projet d'ouvrir une liaison avec Chengdu avait été évoqué pour 2020.

Cependant, la compagnie basée à Sandweiler pourrait mobiliser des appareils pour le transport de matériels sanitaire ou médical, compris dans les prochains jours. «Des opérations où les membres d'équipages n'ont pas obligation de quitter l'avion.»

Mesures de précaution

Fin janvier, Cargolux avait fait savoir qu'elle prenait déjà toutes les mesures de précaution pour éviter toute infection de ses personnels techniques ou navigants. Ainsi, chaque équipage avait été informé des procédures sanitaires à mettre en œuvre. Les agents avaient également été dotés de protections individuelles. Mais la compagnie se voulait rassurante en expliquant que le risque de contamination pour ses employés n'était que très limité.


A man re-adjusts his protective mask near Tiananmen Gate in Beijing on January 23, 2020. - China is halting public transport and closing highway toll stations in two more cities in Hubei province, the epicentre of a deadly virus outbreak, authorities said on January 23. (Photo by NICOLAS ASFOURI / AFP)
Face au coronavirus, le Luxembourg dispose d'un bouclier
Depuis 2006, le Grand-Duché est doté d'un plan de crise en cas de pandémie dangereuse. Devant l'épidémie de pneumonies fatales, partie de Chine, le ministre de la Santé assure que le risque d'infection est «très faible».

Selon radio 100.7, jusqu'au 11 février, plus question toutefois pour les gros porteurs désormais d'atterrir ou de décoller employés depuis la Chine. Une mesure plus restrictive encore que l'embargo respecté depuis quelques jours par la société de ne plus transporter d'animaux ou de viandes en provenance de ces territoires.

Le 23 janvier dernier, le ministre de la Santé Etienne Schneider (LSAP) avait qualifié de «très faible» le risque de contamination au Luxembourg par le coronavirus. S'il avait alors précisé que le pays n'avait pas de liaisons directes avec le foyer de l'épidémie, il avait visiblement oublié les navettes commerciales régulières avec Zhengzhou.

Si dimanche, le coronavirus avait coûté la vie à 305 personnes, le chiffre a connu un bond ce lundi. Les autorités chinoises annonçant, à elles seules, 360 décès.



Sur le même sujet

L'impact économique du coronavirus reste limité
Que ce soit dans le transport aérien, le domaine bancaire ou le secteur industriel, les conséquences directes de l'épidémie restent légères au Luxembourg. Mais les entreprises suivent de près l'évolution de la situation. Tour d'horizon.
De nombreux appareils de la compagnie Cargolux sont cloués sur le tarmac du Findel depuis plusieurs jours
Fausse alerte de coronavirus au Luxembourg
Alors qu'une suspicion de contamination avait été signalée, samedi, la personne hospitalisée au CHL a été autorisée à rentrer chez elle, a indiqué samedi soir le ministère de la Santé.
Le secteur aérien limite ses liaisons avec la Chine
Air France ou British Airways ont pris la décision de suspendre leurs vols vers la Chine face à la propagation du coronavirus qui a déjà fait 170 morts. D'autres compagnies, par contre, ont réduit la voilure ou font preuve de vigilance à l'instar de Cargolux.
(FILES) This file photo taken on June 27, 2019 shows airport workers loading a Boeing 777 of the airline company Air France parked in the tarmac at the Roissy-Charles de Gaulle Airport, in Roissy, north of Paris. - A number of airlines say they are halting or reducing flights to China as the country struggles to contain the spread of the deadly coronavirus. China has advised its citizens to postpone trips abroad and cancelled overseas group tours, while several countries have urged their citizens to avoid travel to China if possible. The coronavirus epidemic has killed 132 people, infected nearly 6,000, and spread to some 15 countries. Air France suspended its three weekly flights to Wuhan on January 24, 2020. On January 29, 2020 it announced that flights to Beijing and Shanghai would be suspended from Friday. (Photo by JOEL SAGET / AFP)