Changer d'édition

BorgWarner prié d'investir au Luxembourg
Économie 2 min. 06.11.2020

BorgWarner prié d'investir au Luxembourg

L'unité «Fuel Injection System» et la division "composants" seront délocalisées en dehors du Grand-Duché.

BorgWarner prié d'investir au Luxembourg

L'unité «Fuel Injection System» et la division "composants" seront délocalisées en dehors du Grand-Duché.
Photo: Guy Jallay
Économie 2 min. 06.11.2020

BorgWarner prié d'investir au Luxembourg

Le sort de l’équipementier automobile Delphi Technologies, aux mains de la firme américaine depuis début octobre, inquiète le principal syndicat du pays qui espère éviter un «démantèlement quasi complet» des activités du groupe sur son site luxembourgeois.

(ASdN) - Un mois à peine après le rachat de l’équipementier automobile Delphi Technologies par BorgWarner, l'inquiétude demeure du côté de l'OGBL. En cause, la crainte d'une réduction drastique du nombre d'employés de l'entreprise au Grand-Duché. C'est dans ce contexte qu'une délégation du principal syndicat du pays a rencontré fin octobre le ministre de l’Economie, Franz Fayot (LSAP). 

Au cours de l'entretien, le syndicat luxembourgeois a fait part de ses préoccupations, mais également de ses revendications quant au futur des activités de la branche électrique de BorgWarner au Grand-Duché. L'organisation craint en effet un «démantèlement quasi complet des activités liées aux moteurs à combustion et de la division ''composants''» et appelle le nouveau propriétaire à annoncer rapidement ses orientations pour Delphi. Et notamment sa stratégie d'investissements et sa garantie de l'emploi.


Delphi Technologies - Bascharage -  - 28/01/2020 - photo: claude piscitelli
BorgWarner officiellement aux commandes de Delphi
Le rachat avait été finalisé début 2020, il prend effet ce 8 octobre. Date à laquelle les premiers départs de salariés liés au plan social débutent.

Face aux syndicats, le ministre a donc encouragé BorgWarner à développer ses activités dans le domaine de l’électrification au Grand-Duché «dans la mesure du possible». Franz Fayot s'est par ailleurs dit prêt à rencontrer les nouveaux dirigeants locaux après leur installation définitive au Luxembourg et à se déplacer dès que la situation le permet aux États-Unis pour rencontrer la direction du groupe. 

Un quart d'employés en moins

Pour rappel, en une décennie seulement, l'équipementier a déjà traversé trois plans de maintien dans l’emploi, quatre plans sociaux ainsi que plusieurs ventes d’activités partielles. Le dernier plan social date de février dernier... Et si la crise a pu retarder les départs, la réduction des effectifs a repris dès l'officialisation du rachat par BorgWarner, début octobre. 

Déjà présent dans 19 pays et comptant près de 70 sites de production, le leader mondial dans le domaine des solutions technologiques propres et efficaces pour les véhicules à combustion, hybrides et électriques emploie encore actuellement quelque 400 salariés sur son site de Bascharage au Luxembourg contre 750 salariés en 2008. D'ici l'an prochain, les effectifs devraient se limiter à 300 employés, soit un quart de moins qu'actuellement.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

243 salariés sur le carreau chez Delphi Technologies
Après plusieurs mois de négociations compliquées, un plan social a été signé ce mercredi chez l'équipementier automobile basé à Bascharage. Ce nouveau coup dur pour l'industrie luxembourgeoise est la conséquence directe d'une réorganisation de l'entreprise au niveau mondial.
Le plan social prévoit le licenciement de 243 salariés sur un total de 514 employés à Bascharage
Delphi Technologies vendu à BorgWarner
L'annonce publiée ce mardi dans la presse a été confirmée en début d'après-midi aux salariés du centre technique de Bascharage. La transaction sera bouclée au second semestre 2020. En attendant, les négociations sur le plan social continuent: plus de 200 postes sont concernés au Luxembourg.
Delphi Technologies - Bascharage -  - 28/01/2020 - photo: claude piscitelli
Delphi supprime 250 emplois à Bascharage
D'ici 2021, la firme entend se séparer de la moitié de ses effectifs au Luxembourg. Un nouveau coup dur pour l'industrie luxembourgeoise, et plus particulièrement le secteur des équipementiers automobiles.
L'unité «Fuel Injection System» et la division composantes seront délocalisées en dehors du Grand-Duché.
Industrie: Delphi cède une partie de ses activités au Luxembourg
C'est désormais officiel. Delphi a conclu un accord définitif avec l'Allemand Mahle pour lui vendre ses activités dans les systèmes thermiques. Cette reprise a des conséquences directes sur le site de Delphi à Bascharage: 170 personnes seront intégrées dans le groupe allemand.
170 personnes sont concernées au Grand-Duché par la reprise. (Photo: Guy Jallay)