Changer d'édition

Le GAFI repousse à nouveau sa venue au Luxembourg
Économie 02.07.2021
Blanchiment d'argent

Le GAFI repousse à nouveau sa venue au Luxembourg

Selon Max Braun, directeur de la cellule de renseignement financier, la visite des experts du GAFI ne se fera pas en 2021.
Blanchiment d'argent

Le GAFI repousse à nouveau sa venue au Luxembourg

Selon Max Braun, directeur de la cellule de renseignement financier, la visite des experts du GAFI ne se fera pas en 2021.
Photo: Anouk Antony
Économie 02.07.2021
Blanchiment d'argent

Le GAFI repousse à nouveau sa venue au Luxembourg

Initialement prévue pour 2020, puis pour fin 2021, la venue des experts du groupe d'action financière devrait finalement avoir lieu au printemps 2022, indique le directeur de la cellule de renseignement financier. En cause, une fois encore, les effets de la pandémie.

(Jmh avec Julie Edde) - Les experts du GAFI, chargés de veiller au respect des dispositions internationales de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme, viendront bien au Luxembourg. Mais a priori pas dans le planning annoncé. 


Les cadres de la lutte contre les crimes fiscaux aimeraient «agrandir» leurs équipes.
La justice financière manque de soldats
Cinq ans après les révélations des LuxLeaks, la lutte contre la criminalité en col blanc ne parvient pas à décoller, d'après les magistrats aux commandes. En cause, le manque de personnel qualifié et des affaires de plus en plus sophistiquées.

A en croire Max Braun, directeur de la cellule de renseignement financier, interrogé par nos confrères du Luxembourg Times, l'analyse détaillée des actions mises en place depuis la dernière visite en 2010 devrait finalement se faire «très probablement» au printemps 2022. Si l'information n'a pas encore été officiellement confirmée par l'organisme intergouvernemental basé à Paris, elle trouve son explication dans les restrictions imposées pour raisons sanitaires pour les déplacements en Europe.


Les avocats s'autorégulent en attendant le GAFI
Reportée à la fin 2021 en raison de la pandémie, la visite des experts de l'instance internationale pousse les différents acteurs de la Place a s'organiser dans la lutte contre la criminalité financière. Exemple avec l'ordre des avocats qui peut infliger jusqu'à un million d'euros d'amende.

Car les enquêtes réalisées sur place par les experts du GAFI durent trois semaines. Période au cours de laquelle l'équipe internationale visite non seulement les entités en charge du respect de la loi, mais aussi les différents ministères concernés, les banques et d'autres acteurs pouvant jouer un rôle dans le blanchiment d'argent ou le financement du terrorisme. Tels que les avocats ou les bijoutiers. Des échanges hautement confidentiels que le Luxembourg - comme d'autres pays membres du GAFI - n'autorise pas à réaliser à distance.


Le Luxembourg est attendu au tournant, après avoir passé plusieurs lois et amendements qui facilitent la lutte contre le blanchiment.
L’examen du Gafi reporté à 2021
Le groupe d’action financière en charge notamment de la lutte contre le blanchiment a annoncé mardi avoir modifié le calendrier de sa prochaine tournée, en raison de la pandémie. Les évaluations du Luxembourg se trouvent ainsi décalées d’un an.

Hasard du calendrier, ce nouveau report intervient au lendemain de la publication de nouvelles révélations internationales, baptisées «LuxLetters» autour de pratiques en vigueur sur la Place. Pour mémoire, la venue du GAFI devait initialement se dérouler à l'automne 2020 avant d'être repoussée d'un an en raison de la crise sanitaire.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Reportée à la fin 2021 en raison de la pandémie, la visite des experts de l'instance internationale pousse les différents acteurs de la Place a s'organiser dans la lutte contre la criminalité financière. Exemple avec l'ordre des avocats qui peut infliger jusqu'à un million d'euros d'amende.
Le groupe d’action financière en charge notamment de la lutte contre le blanchiment a annoncé mardi avoir modifié le calendrier de sa prochaine tournée, en raison de la pandémie. Les évaluations du Luxembourg se trouvent ainsi décalées d’un an.
Le Luxembourg est attendu au tournant, après avoir passé plusieurs lois et amendements qui facilitent la lutte contre le blanchiment.
Cinq ans après les révélations des LuxLeaks, la lutte contre la criminalité en col blanc ne parvient pas à décoller, d'après les magistrats aux commandes. En cause, le manque de personnel qualifié et des affaires de plus en plus sophistiquées.
Les cadres de la lutte contre les crimes fiscaux aimeraient «agrandir» leurs équipes.