Changer d'édition

Bettel persiste et signe dans le dossier RTL Group
Économie 3 min. 03.10.2019

Bettel persiste et signe dans le dossier RTL Group

Pour Xavier Bettel, les activités au Grand-Duché du leader européen de l'audiovisuel «se développeront de manière positive dans les années à venir»

Bettel persiste et signe dans le dossier RTL Group

Pour Xavier Bettel, les activités au Grand-Duché du leader européen de l'audiovisuel «se développeront de manière positive dans les années à venir»
Photo: Guy Jallay
Économie 3 min. 03.10.2019

Bettel persiste et signe dans le dossier RTL Group

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Face aux inquiétudes d'un départ du siège social du leader européen des médias, le ministre de la Communication et des Médias réaffirme ce jeudi que le groupe conservera une activité de gestion au Grand-Duché «jusqu'en 2030». Ce qui n'empêcherait toutefois pas d'autres restructurations.

Un peu plus d'un mois après l'annonce de la restructuration au sein du Corporate Center de RTL Group, les inquiétudes autour de l'avenir luxembourgeois du géant européen des médias restent vivaces. Preuve en est avec les nombreuses questions parlementaires adressées au ministre de la Communication et des Médias, émanant aussi bien du CSV, du LSAP que des Piraten. Des interrogations qui ont fait l'objet de publications groupées, ce jeudi.

Toutes avec le même message. «Le gouvernement est en contact régulier avec les responsables du groupe RTL», ces derniers ayant par ailleurs «assuré au gouvernement que les activités des entités luxembourgeoises ne sont pas concernées». Et Xavier Bettel (DP) de préciser non seulement que «l'attachement de RTL Group au Luxembourg n'est pas mis en cause» mais qu'il estime que les activités au Grand-Duché du leader européen de l'audiovisuel «se développeront de manière positive dans les années à venir».

Deuxième vague potentielle

Un optimisme affiché que ne partagent pas tous les acteurs du dossier. Selon plusieurs sources internes, toutes souhaitant rester anonymes, la suppression de 85% des effectifs de RTL Group au sein du Corporate Center, l’entité qui chapeaute depuis le Kirchberg les activités internationales du géant des médias, pourrait être suivie d'autres réductions d'effectifs. D'ici à la fin 2020, certains prédisent une deuxième vague de départs qui pourrait atteindre plusieurs dizaines de personnes, principalement dans les services IT, la comptabilité ou les ressources humaines.

Des suppressions de postes qui pourraient concerner aussi bien Broadcasting Center Europe (BCE), l’entité gestionnaire de l’infrastructure et support technique de RTL Lëtzebuerg, que CLT-Ufa, l'éditeur de services pour les médias audiovisuels du groupe. Un mouvement qui s'inscrit dans les nombreuses restructurations opérées au cours des dernières années dans les différentes entités du groupe, à l'échelle européenne. Notamment en Belgique, où le groupe a supprimé une centaine de postes en 2018.

Silence général autour du sort des personnels concernés par le plan social au sein de RTL Group depuis la fin août.
Silence général autour du sort des personnels concernés par le plan social au sein de RTL Group depuis la fin août.
Photo: Guy Jallay

Pour tenter d'apaiser la situation, Xavier Bettel rappelle dans ses différentes réponses que «RTL Group et le gouvernement ont signé le 31 mars 2017 une prolongation du contrat de concession jusqu'en 2030 pour l'utilisation de fréquences internationales». Un accord qui contient une clause qui «stipule, entre autres, (...) que le site de Luxembourg restera le siège du groupe», précise le Premier ministre. Ce qui n'empêcherait en rien le groupe Bertelsmann, propriétaire à hauteur de 75% de RTL Group, de mettre en place un autre centre opérationnel pour compléter son dispositif, près de Cologne, comme le laissait sous-entendre en avril dernier le site spécialisé dwdl.de

A ce jour, aucune information officielle n'a filtré autour du sort des 85 personnes concernées par le plan social annoncé fin août. Ni de la part de la direction, ni de la part des syndicats. Contacté par le Luxemburger Wort, Marcus Oswald, président de la délégation de RTL Group, indique «ne pas pouvoir évoquer le dossier avant quelques jours». Selon nos informations, les négociations officielles ont débuté le 25 septembre dernier.


Sur le même sujet

Bettel plaide pour «des solutions en dialogue» chez RTL
Au lendemain de l'annonce d'une restructuration au sein du siège luxembourgeois du leader européen de l'audiovisuel, le ministre des Communications et des Médias indique mercredi être en contact régulier avec les dirigeants pour que le groupe «continue à évoluer de manière positive au Luxembourg».
15.2. Kirchberg/ RTL Group / Medien /  foto: Guy Jallay
Restructuration annoncée au sein de RTL Group
En raison de «la nécessité de redistribuer les ressources et de réduire les coûts», le conseil d'administration du leader européen de l'audiovisuel a annoncé mardi soir sa volonté de réduire d'un tiers la taille de son «Corporate center». 190 personnes y travaillent.
RTL Group,Neues RTL Gebäude,Kirchberg.Foto:Gerry Huberty