Changer d'édition

Les prix de la construction flambent
Économie 14.07.2021
Bâtiment

Les prix de la construction flambent

La hausse des prix de certains matériaux, comme le bois de charpente, pourrait faire monter le prix d'achat des biens immobiliers au Luxembourg.
Bâtiment

Les prix de la construction flambent

La hausse des prix de certains matériaux, comme le bois de charpente, pourrait faire monter le prix d'achat des biens immobiliers au Luxembourg.
Photo: Antony Anouk
Économie 14.07.2021
Bâtiment

Les prix de la construction flambent

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
Entre octobre 2020 et avril 2021, l'indice des prix de la construction a augmenté de 4,3%, soit «la plus forte évolution semestrielle» observée depuis avril 1992, indique le Statec ce mercredi. En cause: la pénurie de matériaux.

Outre d'éventuels retards sur les chantiers, la pénurie de matériaux observée depuis le printemps 2020 joue également sur les prix de la construction. Entre octobre 2020 et avril 2021, l'indice de ces prix a augmenté de 4,3%: du jamais-vu depuis 1992, rapporte ce mercredi le Statec.

Une évolution que les experts statistiques jugent «exceptionnelle» et «inhabituelle», notamment en ce qui concerne la construction résidentielle (en hausse de 5,2%). Une tendance particulièrement visible au niveau de la fabrication des toitures: avec +7,3% ce corps de métier subit la hausse des prix la plus importante, en raison de la flambée de ceux du bois. Pour fabriquer une charpente, les maîtres d'œuvre devaient ainsi dépenser 13,6% de plus en avril 2021 par rapport à octobre 2020. 

Concrètement, cette hausse des prix de la construction pourrait se ressentir sur l'achat ou le loyer des futurs biens immobiliers. La pénurie de matériaux se répercuterait sur les particuliers par un effet domino, alors même que le prix de vente d'un appartement dépasse les 10.000 euros par m² dans la capitale.


Two construction workers or engineers.
La déferlante que la construction n'a pas vue venir
Il y a un an tout juste, les ouvriers du secteur de la construction étaient les premiers à sortir du lockdown. Et si l'activité n'a pas manqué depuis, la flambée des prix des matières premières rend l'an II de l'ère covid bien plus délicat que prévu.

Si le Statec ne fait pas de prévision concernant cet indice, il est possible qu'il continue d'augmenter, la pénurie de matériaux étant prévue «jusqu'en fin d'année», selon la Chambre des métiers.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

En raison du manque de matières premières, le Comité de conjoncture a automatiquement prolongé d'un mois le versement de cette aide aux entreprises du bâtiment. Elle est toutefois plafonnée à 10% des heures déclarées, indiquent ce mardi les ministères de l'Economie et du Travail.
Wo fr , Visite Chantier de la Securite Sociale , rue Mercier , Gare , Foto:Guy Jallay/Luemburger Wort
Conséquence de la pandémie et de la forte demande aux Etats-Unis et en Chine, la crise actuelle des matières premières pourrait ne pas s'estomper avant plusieurs mois, à en croire la Chambre des métiers. Avec d'importantes conséquences sur l'ensemble des acteurs du pays.
Lokales, Pariser Platz, place de Paris, Baumpflanzaktion, Bäume werden gepflanzt, Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Il y a un an tout juste, les ouvriers du secteur de la construction étaient les premiers à sortir du lockdown. Et si l'activité n'a pas manqué depuis, la flambée des prix des matières premières rend l'an II de l'ère covid bien plus délicat que prévu.
Two construction workers or engineers.