Changer d'édition

Avery Dennison voit défiler les investissements
Économie 1 3 min. 03.10.2019

Avery Dennison voit défiler les investissements

Le ministre de l'Économie, Etienne Schneider, s'est dit prêt à accompagner l'usine dans un nouvel investissement.

Avery Dennison voit défiler les investissements

Le ministre de l'Économie, Etienne Schneider, s'est dit prêt à accompagner l'usine dans un nouvel investissement.
Photo: Guy Jallay
Économie 1 3 min. 03.10.2019

Avery Dennison voit défiler les investissements

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
L'usine installée à Rodange vient d'inaugurer une 4e ligne de fabrication de papier autoadhésif. Un investissement de 65 millions d'euros qui va vite être complété par de nouvelles infrastructures, promet sa direction.

Ces dernières années, l'entreprise Avery Dennison avait essentiellement fait parler d'elle par les distinctions reçues: la 1ère place du classement «Great place to work» cette année; «Substainability Award» et «Leadership excellence Award» en 2018, signature de la Charte de la diversité en 2015. «Bref, ça fait du bien de reparler de notre cœur d'activité: le laminage de papier autoadhésif», pouvait sourire le directeur du site, Eric Moncousin, en recevant mercredi le ministre de l'Économie, Etienne Schneider (LSAP). 

Et si tout le monde affichait un grand sourire, parmi les officiels comme les 495 salariés du site installé au PED de Rodange, c'est que ce jour-là, l'usine inaugurait son dernier investissement: une quatrième ligne de production pour laquelle le groupe international aura au final misé 65 millions d'euros.

1 km laminé en 1 minute

Le tout avec le soutien de l'État luxembourgeois qui aura non seulement mis à disposition gracieusement le terrain nécessaire à l'extension de 12.000 m2 mais aussi accordé un crédit fiscal favorisant l'investissement. 

Le nouveau laminoir - en service depuis avril- fait désormais défiler les bandes de papier autoadhésif à 1.000 mètres/minute sur deux mètres de large. «En une année, nous réussissons à produire de quoi entourer 42 fois la circonférence totale de la planète», peuvent s'enorgueillir Eric Moncousin et ses équipes.

Envahir le quotidien

Concrètement, l'entreprise dispose donc désormais non seulement d'une nouvelle machine plus performante et moins énergivore, mais également d'un magasin de stockage entièrement automatisé. D'où le passage régulier de robots transporteurs de bobines, sans conducteur, dans les vastes halls de l'usine.  

Le chiffre augmentera vite, et discrètement, les autoadhésifs «Made in Luxembourg» d'Avery Dennison d'envahir un peu plus notre quotidien. Car les bandes qui partent du Grand-Duché, essentiellement vers Allemagne, France et Belgique, sont destinées à des imprimeurs qui les mettront aux couleurs de divers fabricants. 

Il est ensuite possible de retrouver les autocollants comme étiquettes sur des bouteilles de shampoing, des paquets de mouchoirs, sur des moteurs, des emballages alimentaires, etc. «Cela représente annuellement 1,7 million de km d'autocollant.»

Et ce chiffre ne va plus tarder à être dépassé. Outre les capacités de la nouvelle ligne de production, un futur investissement est déjà annoncé «pour l'an prochain». Kamran Kian, le vice-président mondial du groupe en a réservé la primeur aux salariés et à Etienne Schneider. 

Un bon partenaire

Un ministre de l'Économie ravi de l'annonce: «Il s'agit d'une excellente nouvelle pour le tissu industriel du pays». Et d'encourager le dirigeant à venir évoquer son projet dans les meilleurs délais: «Vous trouverez toujours dans le gouvernement luxembourgeois un bon partenaire».

Qui sait alors si, demain, Avery Dennison ne va pas devenir leader dans la production de radio-étiquettes, ces autocollants équipés de puces employés comme autocollants ou traceurs? «Mais n'en parlez pas trop fort, murmure le directeur du site. Notre principal concurrent, Raflatac, est installé en Lorraine, vers Nancy.»


Sur le même sujet

A Dudelange, Liberty Steel compte sur «l'acier vert»
L'investisseur britannique qui a racheté l'usine locale d'ArcelorMittal a levé une partie du voile sur ses intentions. Il compte faire du site un lieu de production plus propre et moins gourmand en énergie et matières premières.
Einweihung Liberty Steel Düdelingen in der Z.I. Wolser. Sanjeev Gupta (Executive Chairman)  (Foto: Alain Piron)
ArcelorMittal supprimera 260 postes
Le géant mondial de l'acier prévoit un plan de restructuration pour les sites de Belval et de Differdange. Selon le ministre du Travail Dan Kersch, il s'agit de départs naturels ou de préretraites.
ArcelorMittal bietet Werk Dudelange zum Verkauf, Foto Lex Kleren
Le Luxembourg doit mieux investir dans son avenir
Dans ses recommandations économiques semestrielles délivrées mercredi, la Commission européenne incite le pays a revoir sa stratégie notamment démographique, en matière de diversification économique et de logement.
Carlex investit pour l'avenir
Le fabricant de produits de verre automobile Carlex Glass Luxembourg a investi 25 millions d'euros à Grevenmacher pour construire une nouvelle ligne de production de pare-brise.
Carlex, Inauguration de la nouvelle ligne de production, Grevenmacher, Z.I. Potaascberg, le 23 Avril 2018. Photo:Chris Karaba