Changer d'édition

«Aucune baisse générale de la TVA n'est envisagée»
Économie 2 min. 03.07.2020

«Aucune baisse générale de la TVA n'est envisagée»

Pierre Gramegna ne compte pas toucher aux taux de TVA.

«Aucune baisse générale de la TVA n'est envisagée»

Pierre Gramegna ne compte pas toucher aux taux de TVA.
Photo: Gerry Huberty
Économie 2 min. 03.07.2020

«Aucune baisse générale de la TVA n'est envisagée»

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Si l'Allemagne a opté pour une diminution temporaire de l'impôt qui touche tous les biens et services pour relancer la consommation, le Luxembourg ne compte pas suivre le même chemin. Pierre Gramegna estime, vendredi, que les mesures adoptées pour favoriser la reprise suffisent.

«Aucune baisse générale pour les taux de TVA n'est envisagée.» La réponse du ministre des Finances quant à une éventuelle révision du montant de la taxe sur la valeur ajoutée est on ne peut plus claire. Le Luxembourg ne suivra donc pas l'exemple de son voisin allemand qui, depuis le 1er juillet et jusqu'au 31 décembre, a fait le choix de réduire le montant de cet impôt indirect sur la consommation. Un passage de 19 à 16% du taux nominal et de 7 à 5% sur le taux réduit.

Dans sa réponse publiée vendredi, Pierre Gramegna (DP) s'est donc montré inflexible. «Dans le cadre du plan de stabilisation de l'économie du pays, le gouvernement a pris un certain nombre de mesures pour soutenir les ménages et les entreprises», avance-t-il en rappelant que le pays fait partie des Etats de l'UE ayant «les programmes les plus ambitieux (19% de son PIB)».


Spuerkees,BCEE,Gare,Foto:Gerry Huberty
Le pays souscrit pour 2,5 milliards d'emprunt
Pour soutenir l'économie du pays à faire face aux répercussions du coronavirus, le Luxembourg a réussi à se voir prêter 2,5 milliards d'euros mais à taux négatif. Tout bénéfice donc pour la trésorerie de l'Etat.

Et le locataire de la rue de la Congrégation de faire référence au programme Neistart Lëtzebuerg, le recours au chômage partiel  ou bien encore l'emprunt à taux négatif de 2,5 milliards d'euros. Des mesures auxquelles Pierre Gramegna ajoute le programme national de réforme et ses différentes mesures comme le soutien aux PME, le développement de la plateforme de vente en ligne Letzshop, l'aide à la recherche, au développement et à l'innovation ou les des prix de l'énergie compétitifs. 

Autant d'éléments qui vont aussi avoir des répercussions sur la dette publique qui devrait atteindre les 17 milliards d'euros, selon les estimations du ministère des Finances. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Letzshop tire pleinement profit du confinement
La plateforme d'e-commerce made in Luxembourg a connu, pendant les semaines de limitation des déplacements, des records de fréquentation, indique lundi le ministre des Classes moyennes. Une centaine d'entreprises ont d'ailleurs rejoint l'initiative du ministère, au cours de cette période.
Le tourisme de proximité, atout du Luxembourg
La pandémie de covid-19 va obliger le secteur à se réinventer. Et pour mener à bien sa mission, le pays affiche ses spécificités: proximité, nature et fidélité de ses visiteurs. Une opportunité à saisir selon le ministre du Tourisme Lex Delles (DP) et le directeur du LCTO Tom Bellion.
Une aide au redémarrage des commerces
Pour les trois mois à venir, le gouvernement s'engage à verser une enveloppe exceptionnelle pour aider les magasins à rouvrir. A condition que ceux-ci s'engagent à ne pas licencier plus qu'un quart de leur personnel.
Reportage horaires d'ouverture des magasins, photo : Caroline Martin
Le chômage partiel étendu jusque fin 2020
L'Etat luxembourgeois a déjà dépensé 725 millions d'euros pour accompagner les mesures de chômage partiel depuis la mi-mars. Mais le dispositif sera maintenu «jusqu'au 31 décembre, au moins» a annoncé le ministre du Travail.
L'Etat promet 800 millions d'euros d'aides nouvelles
Chômage partiel prolongé, fonds de relance et solidarité pour les secteurs encore à l'arrêt, allocation de vie chère doublée, incitation fiscale à baisser les loyers : le gouvernement a présenté, mercredi, de nouvelles mesures pour soutenir tant les sociétés que les particuliers.
Visite entreprise Circuit Foil Luxembourg avec le Premier Ministre, Foto Lex Kleren
Le plan de stabilisation luxembourgeois bien noté
L'effort des mesures anti-crise par rapport à la richesse produite au Grand-Duché est important. Il devrait atteindre près de 19% du PIB national. Un ratio qui classe le pays parmi les cinq Etats les plus engagés à soutenir son économie par rapport à sa capacité économique.