Changer d'édition

Ardian cède ses parts dans Encevo
Économie 2 min. 01.08.2018 Cet article est archivé

Ardian cède ses parts dans Encevo

Ardian cède ses parts dans Encevo

Photo: Guy Jallay
Économie 2 min. 01.08.2018 Cet article est archivé

Ardian cède ses parts dans Encevo

Thierry LABRO
Thierry LABRO
Comme il l'avait annoncé en avril dernier, le groupe d'investissement Ardian a cédé ses 25,5% dans Encevo, la maison-mère de Creos et Enovos. C'est China Southern Power Grid International qui les reprend.

Cinq ans après avoir acquis une participation minoritaire dans Encevo et trois ans après avoir repris celle d'E.on et RWE, le groupe d'investissement Ardian a annoncé mardi dans un communiqué avoir conclu un accord pour se retirer de l'opérateur luxembourgeois d'électricité et de gaz.

C'est le Chinois China Southern Power Grid International, détenu entièrement par China Southern Power Grid, une entreprise publique chinoise qui exerce des activités de transport, de distribution et de fourniture d’électricité, qui les reprend pour un montant non communiqué.

«Nous sommes ravis d'avoir conclu un accord pour l’acquisition d’une participation minoritaire dans Encevo. CSG est un investisseur industriel de long terme en Europe", a déclaré le président de CSGI, M. Hua. "Nous sommes impatients de coopérer avec la direction d'Encevo et les actionnaires luxembourgeois, et nous nous engageons à soutenir le développement d'Encevo vers ses objectifs stratégiques, ainsi que l’évolution de ses services énergétiques pour les clients.»  

 "Depuis son investissement, Ardian, aux côtés des actionnaires publics de la société, a aidé Encevo à ajuster sa stratégie et son organisation à la nouvelle configuration des marchés européens de l'énergie. Un nouveau plan stratégique a été mis en œuvre, comprenant notamment un programme d'investissement d'un milliard d'euros. En s’adaptant à la transition énergétique, Encevo a augmenté ses investissements dans les énergies renouvelables et les services énergétiques, en particulier au Luxembourg et en Allemagne. Dans ce cadre Encevo s'intéresse aux partenariats industriels, comme avec CSGI, basé à Guangzhou", dit encore Ardian.

En Chine, CSG investit, construit et exploite des réseaux électriques dans les provinces de Guangdong, Guangxi, Yunnan, Guizhou et Hainan. Hors de Chine, CSG détient des actifs dans le secteur de l'énergie au Chili, en Malaisie, au Vietnam et au Laos. CSG promeut le développement vert et coordonné du réseau électrique et assure l'harmonie entre le réseau électrique et l'environnement.  

En février, les Belges d'Engie avaient eux aussi annoncé se retirer du capital de la maison-mère de Creos et Enovos, au profit de Post.


Sur le même sujet

La société mère du fournisseur d'énergie Enovos a bouclé l'année avec un bénéfice net de 67,9 millions d'euros, indique-t-elle mercredi. Ce qui ne devrait pas être le cas en 2020 puisque le groupe s'attend à connaître un exercice difficile à la suite de l'impact négatif de la pandémie covid-19 sur l'économie.
Changements majeurs dans l'actionnariat
Un groupe d'actionnaires publics se porte acquéreur des parts des groupes allemands, RWE et E-on, dans le capital du fournisseur d'énergie luxembourgeois. Un autre actionnaire industriel montrait à bord une fois le montant de la transaction défini. Celui-ci s'élèverait à 570 millions d'euros. La part de l'État à 131 millions.
En cas d'accord sur cette offre, l'Etat luxembourgeois sera directement resp. indirectement majoritaire dans Enovos. 

(Photo: Anouk Antony)