Changer d'édition

ArcelorMittal se désengage des Etats-Unis
Économie 28.09.2020

ArcelorMittal se désengage des Etats-Unis

Le groupe sidérurgique a annoncé une perte nette de 2,5 milliards de dollars dans son bilan 2019.

ArcelorMittal se désengage des Etats-Unis

Le groupe sidérurgique a annoncé une perte nette de 2,5 milliards de dollars dans son bilan 2019.
Photo : Marc Wilwert
Économie 28.09.2020

ArcelorMittal se désengage des Etats-Unis

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le groupe sidérurgique a vendu la totalité du capital de sa filiale des USA à Cleveland-Cliffs. De quoi rapporter de l'ordre de 1,2 milliard d'euros à l'industriel en difficulté.

Si ArcelorMittal accuse le coup de la crise sur ses sites luxembourgeois, c'est également le cas sur d'autres parties du globe pour le premier sidérurgiste mondial. Ainsi, ce lundi, 100% de ses activités américaines viennent de tomber entre les mains de la société Cleveland-Cliff Inc. Il s'agit là du plus grand producteur US de pellets de minerai de fer; une firme qui a dernièrement également repris la société AK Steel, fabricant américain d'aciers au carbone laminés à plat, y compris d'acier inoxydable.

Cette dernière acquisition portait sur un contrat de 2,6 milliards d'euros. Dans le cas d'ArcelorMittal, l'opération permettra d'obtenir une contrepartie en valeur totale de 1,2 milliard d'euros. Environ un tiers de cette contrepartie serait directement reversé dans les caisses du groupe sidérurgiste en difficulté. Désormais, Cleveland-Cliffs devient le plus grand producteur d'acier laminé plat en Amérique du Nord, avec des expéditions combinées d'environ 17 millions de tonnes nettes en 2019.


Stahlwerk von Arcelor-Mittal in Differdingen
Une tripartite sur ArcelorMittal en octobre
Quelques jours après l'annonce du numéro un mondial de l'acier de supprimer plus de 570 emplois, la rencontre entre les représentants syndicaux, la direction et le gouvernement a permis de mettre en place «un premier échange de vue».

Dans un communiqué, la direction d'Arcelor précise que les actions acquises dans le cadre de ce rachat sont destinées d'abord «à satisfaire les obligations d'ArcelorMittal au titre des titres de créance échangeables en actions»,  mais aussi «à réduire son capital social». ArcelorMittal a en effet l'intention de racheter, d'ici au 31 mars 2021, des actions pour un montant total maximum de 430 millions d'euros.

Ce choix n'impacte pas le devenir des unités de production du Grand-Duché qui sera débattu au cours d'une prochaine tripartite. Cette réunion des partenaires sociaux reste prévue le mardi 6 octobre pour évoquer le sort de 15% des effectifs. En effet, au début septembre, le groupe a annoncé un plan social pouvant impacter quelque 570 salariés.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Solutions en approche dans le secteur de l'aviation
La deuxième réunion tripartite dédiée au futur de Cargolux, Luxairport et Luxair a abouti à un consensus quant à la méthode à utiliser pour éviter le chômage économique. Une situation rendue possible par la concentration des échanges sur la tripartite et non sur la convention collective de Luxair.
Politik, Tripartite ''Aviation'', Francois Bausch, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
ArcelorMittal veut supprimer 570 postes au Luxembourg
Déjà impacté par un marché volatile, le numéro un mondial de l'acier annonce ce jeudi vouloir mettre en place «des mesures d'économie» au niveau de son personnel. Plusieurs centaines de personnes pourraient perdre leur emploi.
Un jour avec un Couleur-Giesser, Chez Arcelor Mittal, Stahlwerk, Siderurgie, Stahlindustrie a Esch-sur-Alzette, le 06 Decembre 2016. Photo: Chris Karaba