Changer d'édition

ArcelorMittal pourrait céder le site de Dudelange, Schneider "désapprouve"
Économie 2 min. 13.04.2018

ArcelorMittal pourrait céder le site de Dudelange, Schneider "désapprouve"

ArcelorMittal pourrait céder le site de Dudelange, Schneider "désapprouve"

Chris Karaba
Économie 2 min. 13.04.2018

ArcelorMittal pourrait céder le site de Dudelange, Schneider "désapprouve"

ArcelorMittal a annoncé vendredi avoir proposé à la Commission européenne des cessions d'actifs en Europe pour lever les inquiétudes liées aux effets sur la concurrence de son projet d'acquisition du groupe italien Ilva. Le site de Dudelange est concerné.

(aa/ ChB / AFP) - Pour satisfaire la Commission européenne, le géant de la sidérurgie propose de céder plusieurs sites, dont celui de Dudelange. Voici la liste qui a été soumise aux autorités:

  • ArcelorMittal Piombino, seule entreprise d'acier en Italie avec des lignes de galvanisation
  • ArcelorMittal Galati, Roumanie
  • ArcelorMittal Skopje, Macédoine
  • ArcelorMittal Ostrava, République tchèque
  • ArcelorMittal Dudelange, Luxembourg
  • et plusieurs lignes de production (galvanisation, laminage à chaud, emballage) du site belge de Liège.

Ces propositions de cession visent à obtenir le feu vert de la Commission européenne pour la reprise du sidérurgiste italien Ilva. Elles sont soumises à l'examen et à l'approbation de la Commission ainsi qu'aux procédures de consultation des personnels.

Etienne Schneider réagit

Le Vice-Premier ministre, ministre de l’Économie, Étienne Schneider, a pris position dans la foulée: "Je désapprouve une éventuelle cession du site d’ArcelorMittal Dudelange à un repreneur inconnu afin de répondre aux préoccupations de la Commission européenne sur la base du règlement de l’UE sur les concentrations. J’interviendrai à la fois auprès de la direction d’ArcelorMittal et auprès de la Commission à Bruxelles pour que le site à Dudelange reste la propriété du groupe."

"En obligeant ArcelorMittal à céder des sites de production en Europe, la Commission agit à l’encontre des intérêts de la politique industrielle européenne en entravant la création d’un véritable champion sidérurgique européen capable d’être compétitif sur le marché mondial."

"Le projet d’acquisition d’Ilva par ArcelorMittal et ses répercussions encore inconnues pour le Luxembourg confirment la nécessité d’une politique de redéploiement industriel permanent. Le ministère de l’Économie crée un environnement propice pour garder un secteur industriel fort, compétitif et diversifié, capable de sécuriser les postes de travail existants."

"Conformément à la politique de diversification du tissu économique poursuivie par les gouvernements successifs depuis la crise sidérurgique des années 1970, nous continuons ainsi à encourager de manière proactive l’implantation de projets d’investissements industriels à haute valeur ajoutée."  

300 emplois concernés

Le site d'ArcelorMittal de Dudelange compte 300 employés et est réputé pour ses produits destinés à l'industrie automobile et l'Aluzinc, un revêtement métallique constitué d'un alliage d'aluminium, de zinc et de silicium, principalement utilisé dans la construction.

Dans la semaine à venir, un comité spécial se réunira à ArcelorMittal afin d'expliquer le scénario aux représentants du personnel.

Date butoir: 23 mai

La Commission a fixé au 23 mai la date butoir pour sa décision. ArcelorMittal ajoute que toutes ces cessions sont conditionnées à la réalisation de l'acquisition d'Ilva.

ArcelorMittal avait présenté des premiers engagements le 19 octobre dernier, après avoir notifié son projet aux autorités européennes le 21 septembre. La Commission européenne avait ouvert une enquête approfondie le 8 novembre, indiquant craindre que l'opération ne réduise la concurrence sur un certain nombre de produits d'acier plat au carbone.

La commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, avait affirmé sa volonté de «mener une enquête rigoureuse sur l'incidence du projet d'acquisition d'Ilva par ArcelorMittal sur la concurrence effective sur les marchés de l'acier».


Sur le même sujet

ArcelorMittal dit adieu à Dudelange
Le géant mondial de l'acier a annoncé, ce lundi matin, avoir terminé la vente de ses actifs décidée par la Commission en avril dernier. L'usine du sud du Luxembourg a donc désormais un nouveau propriétaire: Liberty House.
Liberty House darf das Werk Düdelingen von ArcelorMittal übernehmen.