Changer d'édition

ArcelorMittal Dudelange: Bruxelles autorise la vente, Schneider s'étonne
Économie 2 min. 07.05.2018 Cet article est archivé

ArcelorMittal Dudelange: Bruxelles autorise la vente, Schneider s'étonne

Le géant mondial de l'acier va ainsi vendre son site de Dudelange au Luxembourg.

ArcelorMittal Dudelange: Bruxelles autorise la vente, Schneider s'étonne

Le géant mondial de l'acier va ainsi vendre son site de Dudelange au Luxembourg.
Lex Kleren
Économie 2 min. 07.05.2018 Cet article est archivé

ArcelorMittal Dudelange: Bruxelles autorise la vente, Schneider s'étonne

La Commission européenne a autorisé lundi, sous conditions, l'acquisition de l'aciériste italien Ilva par le groupe sidérurgique ArcelorMittal, qui s'est engagé à céder certains actifs pour permettre l'opération.

(AFP) - La Commission européenne a autorisé lundi, sous conditions, l'acquisition de l'aciériste italien Ilva par le groupe sidérurgique ArcelorMittal, qui s'est engagé à céder certains actifs pour permettre l'opération.

"ArcelorMittal a proposé de vendre plusieurs aciéries à travers l'Europe (...) La concurrence effective sur les marchés européens sera ainsi préservée", a expliqué la commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager, qui souligne que ce rachat donnera "naissance à ce qui est, de loin, le plus important sidérurgiste européen". Cette autorisation fait suite à une enquête approfondie ouverte en novembre dernier par Bruxelles, inquiète que l'opération ne réduise la concurrence sur un certain nombre de produits plats en acier au carbone, qui sont fabriqués par les deux groupes.

Mais ArcelorMittal a ensuite proposé de céder certains de ses sites européens et plusieurs lignes de fabrication, des engagements "qui répondent intégralement" aux préoccupations de Bruxelles. Le géant mondial de l'acier va ainsi vendre ses sites de Dudelange au Luxembourg, Piombino en Italie, Galati en Roumanie, Skopje en Macédoine, Ostrava en République tchèque et Liège en Belgique. Ces aciéries seront cédées "à un ou plusieurs acquéreurs qui continueront à les exploiter et à les développer, afin qu'elles puissent concurrencer effectivement ArcelorMittal", souligne la Commission.

Je suis surpris par la rapidité de la décision

Le Vice-Premier ministre, ministre de l’Économie, Étienne Schneider, a pris position quelques heures plus tard: «Je suis surpris par la rapidité de la décision prise par la Commission Juncker qui avait pourtant annoncé vouloir effectuer une enquête approfondie pour connaître le périmètre exact du dossier d’acquisition et les impacts y liés.» 

Une entrevue mercredi avec Aditya Mittal

«Je déplore fortement le fait que le site de Dudelange devra quitter le groupe ArcelorMittal pour être cédé à un repreneur inconnu. Je regrette que le feu vert de la Commission crée de grandes incertitudes parmi les salariés quant au maintien de leur emploi et de leurs conditions de travail.»

«J’ai une entrevue mercredi prochain avec Aditya Mittal pour discuter de l’avenir du site luxembourgeois. Outre mes interventions auprès des dirigeants du groupe ArcelorMittal, je rencontrerai également chaque repreneur potentiel afin de m’assurer du sérieux des projets industriels proposés dans l’intérêt des salariés concernés et dans l’intérêt d’une économie nationale diversifiée.»


Sur le même sujet

Biancalana et Schneider "satisfaits et rassurés"
Après la réponse de la commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, dans le dossier ArcelorMittal Dudelange, le Vice-Premier ministre et le bourgmestre de la commune se disent satisfaits des garanties avancées pour l'avenir de l'usine.
ArcelorMittal Dudelange: Schneider se tourne vers Juncker et Wiseler
Dans le cadre du projet d’acquisition des usines du groupe italien Ilva par ArcelorMittal, Étienne Schneider et le bourgmestre de la Ville de Dudelange, Dan Biancalana, sont intervenus auprès de Jean-Claude Juncker et de la commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Verstager, pour dénoncer la position de la Commission qui oblige ArcelorMittal à céder plusieurs usines en Europe, dont notamment le site de Dudelange.
ArcelorMittal erwägt sich im Übernahmepoker um das Stahlwerk Ilva auch von seinem Standort Düdelingen zu trennen.